mercredi 20 avril 2011

Lorsque Lou: Phillipe Djian et Myles Himan


Lorsque Lou, ce court roman nous entraîne dans une histoire rocambolesque, où nous allons de surprises en surprises et ne sommes jamais au bout de nos étonnements! Il faut dire que les tribulations de notre héros qui sont absolument terribles s'accumulent à un tel point que nous ne pouvons nous empêcher de rire. L'humour (noir) triomphe!
Pourtant la situation n'est pas rose pour notre héros, un français, transporté dans le grand Nord canadien, à Riverdale dans le Manitoba, retenu prisonnier par une famille de dingues, les frères Conroy, dans cette ville du bout du monde, peuplé d'exaltés qui ont le poing ou l'arme facile! Si vous y ajoutez, pendant la longue période hivernale, des ours blancs altérés de sang qui se promènent en liberté dans les rues à la recherche de nourriture, vous avouerez que notre héros  s'est fourré dans une drôle de galère. Vous vous demanderez alors pourquoi cet imbécile ne s'enfuit pas. La réponse est simple Tom Conroy est le chef de la police, son frère Richard tient l'aérodrome et George dirige la Poste. Vous croyez peut-être avoir cerné le fond du problème? Mais pas du tout!
Ajoutez encore pour corser la sauce, les raclées fréquentes que lui administre Lou Conroy, sorte de géant aux lourdes patasses :
Lorsque Lou me soulevait du sol, traversait le bar et me jetait au milieu de la rue, je ne savais pas si c'étaient mes os ou la pellicule de glace qui se brisait sous mon poids.
Admettez aussi que ce type complètement barjot, Lester, qui tente de l'assassiner à plusieurs reprises n'est pas le moindre de ses soucis! Il faut savoir de plus que Sarah Conroy, sa maîtresse, le déteste et ne fait pas un geste pour le défendre.  Alors vous saurez presque tout!
Tout! Hum! Mais encore...
Apprenez que son presque ami, Higgins, professeur d'université, écolo forcené, hésite, dans le feu de l'action, entre sauver l'ours ou sauver l'homme et qu'il lui en veut à mort parce qu'il choisit l'homme !
Et pourtant... Notre héros préfère cette vie insensée à  sa vie antérieure. Nihiliste? masochiste? Désespéré? Mais, Il est possible que, au dénouement, le lecteur puisse espérer une Renaissance? Sait-on jamais? Le personnage a l'air d'être sacrément doué pour le malheur!
Lisez le livre si vous voulez tout comprendre de ce récit concocté avec un certain brio par Phillipe Djian où les grands espaces glacés du Nord canadien jouent un rôle important, album magnifiquement illustré par Myles Himan, peintre américain, né dans le Vermont.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.