lundi 13 juin 2011

Claude Chevreuil : Les Mémoires de Giorgione, Le Titien (2)



Le Concert du Titien (Palais Pitti, Florence) fut attribué à Giorgione

Tiziano Vecelli (1485 ou 1488-1576), dit Le Titien, fut lui aussi un élève de Giovanni Bellini avant de devenir l'apprenti de Giorgione dans l'atelier de ce dernier.  Nul doute que le Titien ait subi très tôt l'influence de Giorgione, son aîné (Giorgione est né en 1477), son co-disciple et maître. On a  longtemps attribué ce tableau : Le Concert - qui a été peint en 1511 et qui est actuellement au Palais Pitti à Florence- à Giorgione. On sait maintenant qu'il appartient au Titien mais il est à rapprocher de celui du Giorgione intitulé : Les Trois âges de l'homme  qui, lui, fut attribué très longtemps à Giovanni Bellini!



Les Trois âges de l'Homme de Giorgione  (Palais Pitti; Florence) fut attribué à Bellini

Dans les deux cas, le sujet est commun : trois hommes représentant les trois âges de la vie sont rassemblés par la musique. Ceux de Giorgione déchiffrent une partition musicale, ceux du Titien sont autour d'une épinette. Notons, au passage, que Giorgione était un excellent luthiste et chanteur, aussi doué pour la musique que pour la peinture, et que la haute société vénitienne le recherchait pour ses concerts.
Chez Giorgione c'est le vieillard, placé à gauche et en avant, qui, en regardant le spectateur extérieur, le rattache à  l'espace pictural. De cette manière, la vieillesse, grave, tragique, nous invite pénétrer dans la scène pour jeter un regard en arrière vers le passé et vers notre jeunesse. giorgione-le-regard-3.1243865278.jpgLe regard  du vieil homme est terrifiant tant il contient de douleur et de lucidité. Il est celui qui "sait" à côté de ceux qui ne "savent pas" encore. Les deux plus jeunes sont unis par l'intérêt qu'ils portent à la musique, par l'insouciance envers ce qui les attend. Il y a une complicité entre les deux, née de leur appartenance commune à la jeunesse. Le plus mûr semble donner une leçon à l'autre, encore enfant, (voir son doigt, ses lèvres légèrement entrouvertes comme s'il s'apprêtait à parler), ce qui évoque des relations d'amitié et de respect entre maître et élève.
Chez Le Titien, c'est, au contraire, le plus jeune, placé à gauche mais en retrait, qui nous relie au tableau par le regard; il semble se tenir à l'écart comme s'il était indifférent à son devenir, refusant la pensée de l'âge mûr et plus encore de la vieillesse. Tout se passe comme s'il ne se sentait pas concerné, par la musique? ou par la vieillesse et la mort? Une sympathie est visible entre les deux plus âgés, unis par l'amour de la musique et aussi, certainement, par la proximité de l'âge qui les amène à une mutuelle compréhension.

Voir sur ce site l'explication du tableau du Titien : Le concert

2 commentaires:

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.