dimanche 4 mars 2012

Un livre/ Un film : Stieg Larsson Millenium




Réponse à l'énigme N°24  du jeu littérature/ Cinéma : Un livre/un film


69968339_pLe prix  de la Suède Noire est attribué à  : Aifelle, Asphodèle, Dasola, Eeguab,  Keisha,  Lireau jardin, Maggie, Marie-Josée, Syl,  Zoé..

Pour le livre : Stieg Larsson Millenium : Tome 1 les hommes qui n'aimaient pas les femmes
Pour le film  : Millenium Tome 1 les hommes qui n'aimaient pas les femmes Réalisée par David Fincher avec  Daniel Craig, Rooney Mara 



 J'ai déjà publié un billet sur Millenium ICI  en voici quelques extraits :

(...)  Le volume 1, Les hommes qui n'aimaient pas les filles,  concerne la disparition de la nièce d'un riche industriel Henrik Vanger,  qui demande à Mikael Blomkvist, journaliste d'investigations sociales et économiques, de reprendre l'enquête abandonnée quarante ans auparavant. Depuis le vieil homme n'a cessé de recevoir pour chaque anniversaire un tableau composé de fleurs séchées semblable à celui offert par la jeune fille à son oncle avant sa disparition. Ce qui va amener Blomkvist à découvrir les secrets enfouis d'une grande famille d'industriels et à risquer sa vie  sur les traces de ces hommes qui n'aiment pas les femmes.
Parallèlement nous sommes intrigués par le mystère qui entoure Lisbeth Salander,  jeune femme qui aide Blomkvist dans son enquête.(...)

L'histoire de Salander court sur les trois volumes doublant le récit policier qui dans le volume 2, La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, présente une nouvelle enquête de Mikael Blomkvist sur des jeunes filles venues de l'est,  prostituées et assassinées dans l'indifférence générale, de la police à l'état.
Le volume 3, La Reine dans le palais des courants d'air, résoudra le mystère de la vie de Lisbeth Salander liée à des secrets d'état et aux activités souterraines de membres de la Sapö, police de sûreté suédoise... Ainsi le livre de Stieg Larsson au-delà de l'intrigue policière est aussi une présentation de la Suède et une dénonciation du dysfonctionnement de la démocratie et des courants d'extrême droite qui agitent le pays. (...)

Et oui! elle est fascinante, cette Elizabeth Salander et même si ce n'est pas toujours crédible, il semble qu'elle ait sept vies comme les chats! Elle semble être née sous la plume de l'auteur pour venger les victimes féminines, les obscures, les faibles, de tous les gros dégueulasses, misogynes, violeurs, barbares, cruels, qui empoisonnent cette terre.
Et, encore une fois, même si ce n'est pas très vraisemblable, lorsque ce petit bout de  femme met à mal les Gros Bras, aplatit les machistes, et ben, oui, je l'avoue, c'est un plaisir que l'on n'a pas le droit de se refuser! Car, même si la "morale" de Salander est douteuse (il vaut mieux être de ses amis!), au moins, elle est guidée par un sentiment de justice! Ce qui n'est pas le cas pour ceux qui détiennent le pouvoir et l'apparence de l'honorabilité.  Et puis, après tout, on est dans un roman! Stieg larsson tient à nous le préciser, d'ailleurs, car Salander c'est Fifi Brin d'Acier, (Pippi Langstrump en suédois), l'héroïne célèbre d'un livre pour enfants écrit par Astrid Lindgren.
Et du coup l'on se rend compte que les titres sonnent comme ceux de contes de fées : la fille qui rêvait.. la reine, le palais...  Un conte de fées noir, dans un pays bien noir, où l'histoire finit... bien?

6 commentaires:

  1. Dommage que l'histoire se soit mal terminée pour l'auteur, parce qu'il avait encore des choses à nous dire. Par exemple sur la soeur jumelle de Lisbeth. Et on s'en moque que ce ne soit pas vraisemblable !

    RépondreSupprimer
  2. @ Aifelle : WOUOOUUII! On s'en moque que ce ne soit pas vraisemblable et on l'aime Fifi Brin d'acier Salander. En plus c'est aussi, surtout dans le dernier volume, une vision lucide de la Suède infestée par les idées nazis.

    RépondreSupprimer
  3. Vraiment cette trilogie était incroyable. Effectivement nous aurions eu encore de bon moment si Stieg Larsson ne nous avait pas tiré sa révérence.

    RépondreSupprimer
  4. Punaise, c'est une catastrophe, je n'avais pas trouvé la solution et pourtant toutes les blogueuses avaient l'air de dire que c'était évident !! Pourtant j'ai lu les deux premières tomes, il ne me reste plus qu'à lire le troisième.

    RépondreSupprimer
  5. @ Zoé : oui, c'est un bon parmi les écrivains scandinaves

    RépondreSupprimer
  6. @ Anne : Ce n'est pas grave de ne pas trouver mais quand on connaît le bouquin, punaise, c'est rageant! Et tu as aimé?

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.