lundi 6 mai 2013




 Wiley Cash, avec son premier roman Un pays plus vaste que la terre, réalise un coup de maître! Tout est réussi, le style, la construction savante et maîtrisée, la psychologie des personnages et la faculté de faire revivre une époque, une région  tout en rendant compte des mentalités de la population.

Wiley Cash place l'action de son roman dans le Sud des Etats-Unis, à Marshall, une ville de la Caroline du Nord, siège du comté de Madison. Là, il nous fait découvrir les personnages appartenant à une communauté religieuse animée par le pasteur Chambliss. Mais que se passe-t-il dans cette église où les vitres sont cachées par des cartons pour que l'on ne puisse y voir de l'extérieur les pratiques religieuses de ce prêtre et de ses fidèles fanatisés?
Le récit est raconté tour à tour par les personnages principaux Adélaide Lyle, une femme âgée qui réprouve les méthodes du pasteur et s'occupe des enfants qu'elle veut soustraire à son influence; par Jess Hall un enfant de dix ans qui regarde avec des yeux innocents des faits qu'il ne peut entièrement comprendre; très attaché à son frère Stump, handicapé mental, il va voir sa vie basculer irrémédiablement; et par Clem Barefield, le shérif du comté de Madison qui enquête sur la mort mystérieuse de Stump dans l'église de Chambliss. Wiley Cash nous fait découvrir à travers ces trois témoignages la réalité qui se cache sous l'apparence. A travers ces trois voix qu'il module avec habileté selon l'âge, l'éducation et le sexe des témoins, apparaît la personnalité riche et complexe de chaque narrateur.
Pourtant même s'il y a enquête il ne s'agit en rien d'un roman policier. L'auteur analyse les ressorts qui meuvent les gens de cette communauté, les croyances religieuses qui annihilent toute lucidité, qui obligent les fidèles à abdiquer pour se soumettre à un homme et être ainsi totalement sous influence. Mais il s'intéresse aussi aux rapports entre les individus, entre père et fils par exemple, bâtis sur la haine et la violence comme ceux de Jemmy et de Ben Hall, respectivement grand père et père de Jess, entre les couples comme Julie, la mère de Jess et Ben mais aussi à l'affection naissante entre Jemmy, l'aïeul, et son petit-fils, amour qui peut permettre sa régénération.
Le pays plus vaste que la terre est aussi présent avec ses larges champs de tabac que cultive le père de Jess et où les enfants se cachent, ses ruisseaux où il attrapent des salamandres, ses crotales, sa chaleur intense et ses longues routes poussiéreuses.

Un très bon roman que je vous invite à découvrir en en faisant un livre voyageur!




8 commentaires:

  1. Cela me parait de bonne inspiration pour un film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai! Les romans américains donnent souvent l'impression de pouvoir être adaptés facilement au cinéma.

      Supprimer
  2. je note ce titre car le sujet est intéressant quand on lit les essais sur ces régions aux USA qui sont sous l'emprise de la religion c'est forcément un roman à lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que c'est un sujet toujours vrai même si le récit a lieu à la fin du XX siècle!

      Supprimer
  3. Bon thème, sûrement! Mais je ne prends pas de LV, par prudence!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par prudence?? Peur de ne pas avoir le temps ou d'être déçue?

      Supprimer
  4. Le sujet est vraiment intéressant et j'espère pouvoir le lire plus tard mais pas avant la rentrée, est-ce possible en LV ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bien sûr, je peux l'envoyer quand tu voudras! Tu veux dire la rentrée du 13 Mai?

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.