lundi 30 avril 2012

Christian Bobin : le temps passé à lire…La Folle Allure


p1010248.1238940029.JPG

Helen Galloway Mc Nicoll : premier peintre impressionniste canadien
Musée des Beaux-Arts Montréal

Le temps passé à lire n'est pas vraiment du temps. Allant d'une page à l'autre, je passe des frontières, j'entre dans des maisons endormies, c'est la fugueuse en moi qui lit et aucun gendarme ne peut la retrouver avant qu'elle ait atteint la dernière phrase, levé la tête vers le ciel qui était bleu au début du premier chapitre et qui maintenant est noir. J'ai vingt-sept ans mais les lecteurs n'ont pas d'âge. Il n'y a qu'une enfance laissée à ses jeux dans la rue, bien après dix heures du soir.
La Folle Allure de Christian Bobin

p1010216.1238940284.JPG
     Auguste Renoir : Claude Monet 1873
             musée des Beaux-Arts de Washington

12 commentaires:

  1. une très belle citation et je suis bien d'accord le temps passé à lire n'est jamais perdu :)

    RépondreSupprimer
  2. levu la tute!
    est-ce mon ordi qui débloque?
    ou est-ce un problème de traitement de texte!
    j'aime bien le tableau!

    RépondreSupprimer
  3. dans le livre que je lis, l'un des personnages se demande pourquoi l'autre achète des livres, sous prétexte que ça lui enlève sa personnalité !!! je préfère ta version (cela dit, c'est de l'humour )
    très beau tableau
    biz (revenez vite !)

    RépondreSupprimer
  4. Amusante coïncidence : le premier tableau que vous avez choisi est celui sur lequel je m'apprête à aller consulter les archives du MBAM! J'ai d'ailleurs une reproduction papier devant les yeux au moment où je vous écris.

    Je trouve ce tableau apaisant : il représente des activités qui ne peuvent se faire sous pression : lecture et peinture, car, pour moi, c'est une mallette de peintre que la femme assise sur le pliant a sur les genoux...

    Je vous en reparle.

    RépondreSupprimer
  5. @ Aymeline : Si le temps passé à lire était du temps perdu, alors nous passerions notre temps...à le perdre!
    Mais comme dit Paul Fournel dans La liseuse, " être vivant, c'est lire!"

    RépondreSupprimer
  6. @ miriam : ce sont les mots codés qui te perturbent? Tu aimes le tableau? et pas le texte de Bobin?

    RépondreSupprimer
  7. @ Jeneen : et voilà nous sommes revenus vers des lieux plus cléments...

    RépondreSupprimer
  8. @ Marie-Josée : J'espère que nous saurons le résultat de vos recherches sur ce tableau! Je suis d'accord, l'une lit mais l'autre peint ou s'apprête à le faire. Elle mélange ses couleurs? Peut-être un autoportrait?

    RépondreSupprimer
  9. C'est la police de caractères qui doit perturber Myriam .. et moi aussi. Elle est très petite, avec des erreurs en effet. Est-ce une question de navigateur ? Sinon, je ne peux que souscrire au texte de Bobin.

    RépondreSupprimer
  10. @ Aifelle ; Qu'est-ce que tu entends par police de caractère. Mes billets sont-ils écrits trop petit? Quelles erreurs? Si tu peux me le dire, je tâcherai d'améliorer! merci!

    j'ai plutôt l'impression que Miriam est perturbée par le code que blogger lui demande de taper après chaque commentaire!

    RépondreSupprimer
  11. J'ai beaucoup lu ce livre, et j'ai fini par le lire moins... J'aime beaucoup le passage que tu as choisi !! Bon week end Claudialucia

    RépondreSupprimer
  12. Bon dimanche l'or! Moi aussi j'ai beaucoup aimé ce livre mais le dernier Bobin m'a déçue!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.