samedi 19 février 2011

Tracy Chevalier : Prodigieuses créatures


Les prodigieuses créatures de Tracy Chevalier sont les fossiles que découvre Mary Anning en fouillant la plage et les falaises de Lyme, sur la côte du Dorset. Pour la jeune fille, issue d'une famille d'ouvrier modeste, il s'agit d'un gagne-pain puisqu'elle revend ses trouvailles aux touristes de passage mais cette recherche devient une véritable passion. Mary Anning en saura bien vite autant et même plus que tous les doctes savants qui s'approprient les fossiles  qu'elle a trouvés pour quelques livres et se font un nom en parlant de leur découverte.  Sur la plage, dans le froid, l'humidité et le vent, Mary Anning va faire la connaissance de Elizabeth Philpot passionnée elle aussi par la recherche des fossiles de poissons dont elle fait collection. Bien que de milieu différent, les deux femmes, la bourgeoise et l'ouvrière, vont se lier d'amitié, un sentiment qui traversera des orages, certes, mais sera plus forte que les conflits et les rivalités amoureuses.
Il faut savoir tout d'abord avant de continuer la lecture que Mary Anning et Elizabeth Philpot ont existé ainsi que certains autres personnages comme le Colonel Birch, le professeur William Buckland..  même s'il s'agit aussi d'une oeuvre de fiction.
Le thème essentiel du roman est celui de la révolution scientifique que représente la découverte de ces fossiles. Ceux-ci prouvaient que la Création ne s'était pas fait en sept jours comme le disait la Bible et que les espèces animales n'avaient cessé d'évoluer depuis leur création, certaines disparaissant, incapables d'adaptation. C'était remettre en cause l'infaillibilité de Dieu. Bref! Ces découvertes montraient que les théories darwiniennes étaient fondées scientifiquement. Le bouleversement des mentalités que cela impliquait, le scandale au niveau de l'Eglise, le malaise éprouvé même chez les scientifiques dérangés dans leurs croyances religieuses furent énormes à l'époque! Il suffit pour l'imaginer de constater que des théories obscurantistes,  anti-darwiniennes, sont encore remises à l'honneur aux Etats-Unis de nos jours pour comprendre l'importance de Mary Anning et de ses découvertes dans l'évolution des sciences!
Dans le roman, nous vivons les recherches, les attentes, les interrogations de la jeune fille avec la même curiosité qu'elle! Nous sommes aussi avides de savoir ce que sont ces formes nouvelles, monstrueuse, étranges qu'elle arrache à la pierre. Ces fossiles géants, Mary et les gens autour d'elle, les appellent invariablement "crocodiles" mais ils se révèlent, une fois étudiés, des espèces disparues comme le ptérosaure ou l'ichtyosaure
Un autre thème tient à coeur à Tracy Chevalier, c'est celui de la condition de la femme en ce début du XIXème siècle.
Elizabeth Philpot, célibataire sans beauté et sans fortune est obligée de vivre à Lyme, loin de Londres, pour des raisons économiques. Elle n'a aucune liberté, dépendant de son frère en toutes choses, une fois que ses parents ont disparu. L'on sent bien l'ombre de Jane Austen qui vient planer ici, Jane Austen qui vivait à la même époque que Elizabeth et qui est passée à Lyme en 1824. D'une manière générale, la femme considérée comme inférieure, n'a pas la liberté de voyager seule, de sortir dans la rue non accompagnée. Elle n'est pas admise, quel que soit son intérêt,  aux rencontres de la Geological Society, elle est jugée inapte à donner son avis sur les fossiles alors qu'elle en connaît plus que certains hommes qui lui donnent des leçons. C'est ce que ressent souvent Elizabeth Philpot qui, appartenant à un milieu social plus élevé que celui de Mary, acquiert, cependant, le droit d'être entendue. Alors que Mary Anning est méprisée, méconnue. Il faudra attendre  une publication de Cuvier en France en 1825 pour que son nom soit pour la première fois prononcé! C'est dans le combat qu'elle mène pour faire reconnaître Mary, qu'Elizabeth va prendre conscience qu'elle peut être indépendante et qu'elle n'a pas à être traitée comme une éternelle mineure!
Un bon roman dont la lecture présente de nombreux centres d'intérêt.

voir a le parfum des livres de Jul
Voir aussi Clara

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.