vendredi 11 mars 2016

Les plumes d'Asphodèle : Le grand Attracteur


Le grand Attracteur

J'ai eu envie d'écrire un poème sur le grand Attracteur, un des mystères du ciel qui me fascine.

"Un énorme superamas de galaxies se cache dans l'hémisphère sud. Il pourrait être l'élément principal du Grand Attracteur, un immense mur de matière qui attire irrésistiblement notre Voie lactée et le groupe de galaxies qui lui est lié.
Toutes les galaxies s'écartent les unes des autre, d'autant plus vite qu'elles sont éloignées. Cette loi de l'expansion de l'Univers qu'Edwin Hubble énonça en 1929 n'est vérifiée qu'en moyenne. L'Univers n'étant pas homogène, les galaxies s'attirent mutuellement, se regroupent en amas, superamas et longs filaments de matière, modifiant leur vitesse relative. Ainsi, loin de s'enfuir, la galaxie d'Andromède, notre plus proche voisine géante, se rapproche de nous. Plus globalement, le Groupe local, un ensemble d'une quarantaine de galaxies dominé par Andromède et la Voie lactée, s'écarte du mouvement général d'expansion à la vitesse de 366 kilomètres par seconde dans la direction de la constellation australe du Centaure. Cette découverte, réalisée en 1994 par l'Israélien Avishai Dekel, indiqua que ce mouvement était dû à l'attraction d'une masse gigantesque équivalente à cent millions de milliards de soleils, soit environ un million de Voie lactée. Elle fut nommée le Grand Attracteur." (source)

Voie Lactée


Naine rouge

Le Grand Attracteur

Grand Attracteur, lumineux géant de l’espace,
Grand dévoreur céleste, avaleur des étoiles,
Vedette des cieux bleus, chanteur des hautes sphères,
Du super continent de notre Voie lactée
Oubliant le talent des Géantes locales,
Chaleur des naines rouges, supernovas de glace,
Tu attires à toi, projecteur de nos peurs,
fragilisant nos vies, prétention mortifère,
Nos galaxies lancées, tourbillonnantes et frêles.
Andromède au long cou, vêtue de fanfreluches,
Nuages Magellan de diamants constellés,
Roses et gros et brillants, fumés par la nuit noire,
Films de nos cancers, débris météorites,
Fortune de ce ciel qui nous verse le rêve
Qui nous verse la peur et provoque nos pleurs,
Nébuleuse du Crabe ou du Cheval fougueux
Grand Attracteur, Titan, image du divin!


Et moi…

Et moi, et moi, et moi, barricadé, aveugle,
six cent millions d’années nous séparant à peine,
Six cent millions d’années, vitesse de lumière,
Minuscule manant, mammifère minable
Homme,
Je me vante parfois dans ma grandeur épique
de dominer le monde en me plaignant de vivre.


Nébuleuse du Crabe

Nébuleuse du cheval

Le grand Attracteur : carte du ciel

"La Voie Lactée est elle-même membre d’un groupe d’une cinquantaine de galaxies que l’on appelle le Groupe Local. Ce groupe est dominé par deux galaxies spirales massives, notre Voie lactée et la galaxie d’Andromède, séparées d’environ 2,5 millions d’années-lumière. La plupart des autres galaxies du Groupe Local se concentrent autour des deux premières, ce qui donne à l’ensemble une structure dipolaire.
Près de la Voie Lactée, on trouve en particulier les Grand et Petit Nuages de Magellan, deux galaxies irrégulières respectivement à 180.000 et 210.000 années-lumière. Du côté d’Andromède, apparaît une troisième spirale, celle du Triangle, à 2,6 millions d’années-lumière de nous. En plus des cinq galaxies précédemment citées, on trouve plus d’une cinquantaine de galaxies moins massives, donc moins faciles à observer, en particulier une grande proportion de galaxies elliptiques naines et quelques irrégulières." (source)
Galaxie d'Andromède

Nuages de Magellan


Ce texte écrit dans le cadre de l'atelier : Les plumes  d'Asphodèle  avec ces mots imposés. Ouf! Ce n'était pas facile aujourd'hui et certains mots ne passaient pas pour le sujet choisi! Mais tant pis!
Vedette, fragiliser, fortune, film, projecteur, fumé, (paparazzi), fanfreluche, réputation, prétention, chanteur, oublier, local, gros, météorite, étoile, talent, chaleur, lumineux, diva,  barricader et moi .


35 commentaires:

  1. Il me laisse un gout de trop peu ce poème...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien l'attracteur a fini par m'aspirer et je n'ai pu continuer! Hum!

      Supprimer
  2. un grand attracteur, projecteur de lumière intergalactique et grand inspirateur apparemment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un inspirateur et un aspirateur! Amusant,non?

      Supprimer
  3. Un joli poème comme un hymne à la vie céleste qui nous fait tellement rêver, mais qui reste un monde magique, éternel et subjuguant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! oui, c'est cela, un monde magique, qui me subjugue.Je comprends que les plus grands scientifiques puissent être aussi des poètes devant un monde pareil.

      Supprimer
  4. Voilà bien une jolie attraction ! N'étant pas spécialiste des galaxies et encore moins des hypothèses scientifiques, j'aurai appris quelque chose aujourd'hui. Et cela n'a pas de prix ! Ou un prix de science alors ;) Bravo pour ce texte enrichissant et le lien associé qui nourrit en ce moment ma curiosité ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je ne suis pas scientifique et sûrement pas, hélas! spécialiste des galaxies. En fait, j'ai imaginé à partir de ce que j'ai lu et cela doit paraître bien naïf à un savant. Mais qu'importe! on a bien de le droit de rêver!

      Supprimer
  5. Waouh ! C'est flippant cette histoire de Grand Attracteur qui dévore tout, ton poème le dit si bien ! Quel reportage, clair, explicite ! Mais bon, non non pas la Voie Lactée !!! :( Que va-t-il rester aux poètes ? Et comme tes derniers vers sonnent si juste ..."...de dominer le monde en me plaignant de vivre"...c'est juste beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Flippant! Cela me flippe, oui, mais on a encore un peu de temps devant nous! N'oublie pas que c'est la vision d'une non-scientifique!

      Supprimer
  6. Le Grand Attracteur en vedette, il faut le faire ! De quoi se sentir encore plus petit dans l'univers. Comment disait Reeves encore à La Grande Librairie ? Le réel dépasse de loin la fiction.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui,le réel dépasse toujours la fiction! Racine le disait autrement : "le vrai peut quelque fois n'être pas vraisemblable."

      Supprimer
  7. Du grand Art, c'est la coutume, ici, chez toi, ClaudiaLucia.
    Il faut de tout pour faire un monde, je me le répète quand je te lis et que je lis Miss Aspho !
    Que dire, mes pauvres mots arriveront-ils à traduire mon immense admiration ?
    Et non, pas la peine de me dire : "mais non, mais non" ! Je dis toujours la vérité !
    Bravo à toi
    Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Je ne sais pas si c'est la vérité mais en tout cas tu as l'air sincère! Je vais donc me vanter d'avoir une admiratrice!

    RépondreSupprimer
  9. Je me disais bien que j'avais entendu Reeves récemment. Astrophysique et poésie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'écrivais à Bizak : Astrophysique et poésie vont bien ensemble. Cela me donne envie de lire des livres de vulgarisation de Reeves.

      Supprimer
  10. J'aime aussi l'astronomie et les étoiles...
    je connaissais le trou noir au centre de la galaxie mais pas le Grand Attracteur...qui nous attirerait, donc, mais à notre insu...

    A part les mots "météorite" et "étoile", qui rentraient facilement dans le thème, tu n'as pas choisi la facilité ...et tu t'en es, je trouve, élégamment tirée...
    Pas de "vedette" ici, mais que de "stars" (au sens propre)...!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les recherches des savants ont permis de démasquer le Grand Attracteur mais il est à plusieurs millions d'années-lumière de nous! C'est vrai que ce n'était pas facile d'introduire les mots imposés et j'ai bien conscience qu'ils coincent un peu aux entournures! Mais enfin, c'est un jeu et il faut en accepter les contraintes. J'ai tout de même laisser de côté les paparazzi!

      Supprimer
  11. attracteur attractif. Un peu magnétique aussi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attracteur c'est un joli mot choisi pour ce phénomène! Tu imagines si on l'avait appelé l'aspirateur, un peu moins noble, je crois!.

      Supprimer
  12. Joli poème pour ce sujet scientifique. Les étoiles t'inspirent et l'attracteur m'attire aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Regarder les photos de l'espace est un enchantement.

      Supprimer
  13. Tu me parles beaucoup, moi l'amoureuse des étoiles et de ses histoires infinies et cosmiques.
    Très joli poème d'une grande attractrice.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Toi aussi,tu es amoureuse des étoiles.j'ai lu un texte écrit par un astrophysicien qui était un véritable poème. j'aimerais le retrouver!

      Supprimer
  14. Ce poème m'a mise sur orbite.
    Wouahou je suis ébaubie par tout ce que j'ai lu, je n'y connais rien même si j'ai souvent la tête dans la lune :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toi, je n'y connais pas grand chose mais..j'aime!

      Supprimer
  15. J'ai appris tellement de choses, Claudialucia!
    Je viens juste de lire la réponse au précédent comm, et c'est vrai qu'il m'´a fait penser à un aspirateur, voire un trou noir.
    Merci pour tous ces enseignements et pour ce poeme empreint d'humilité.Les photos sont très belles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Emilie. Et oui, l'on se sent petite face à l'infini!

      Supprimer
  16. Je me suis perdue avec bonheur dans la carte de ce ciel si joli ici.
    Les images sont magnifiques et les mots si difficiles à retenir font partie de l'enchantement, du mystère.
    Mon petit-fils n'a que 7 ans 1/2 et connaît depuis très longtemps le mot "vortex" ! Je le lui avais expliqué alors que nous étions en train de regarder l'eau de son bain qui s'écoulait à grand bruit et avec force tourbillons par la bonde de la baignoire. C'est toujours un jeu lors de ses ablutions à la maison, il ne s'en lasse pas ! :D il y a des mots ici qu'il aimerait tout autant ! "le grand attracteur" l'impressionnerait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en effet, ce serait un immense vortex! En fait, il est très difficile d'imaginer la taille de l'Attracteur "une masse gigantesque équivalente à cent millions de milliards de soleils".. cela dépasse notre entendement!

      Supprimer
  17. On se sent tout petit face à ce géant ...;
    J'aime beaucoup (entre autre) ce passage "Andromède au long cou, vêtue de fanfreluches,
    Nuages Magellan de diamants constellés" et d'une façon générale touts les couleurs présentes dans ton poème
    Bon dimanche ClaudiaLucia

    RépondreSupprimer
  18. J'ignorais tout du grand attracteur ! J'aime les passages cités par Valentyne, et j'y ajoute celui-ci, franchement racinien (ou cornélien ?) "de dominer le monde en me plaignant de vivre."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh! l'un ou l'autre, ma foi, la référence me fait rire, moi "humble troubadour"!

      Supprimer
  19. Je ne connaissais pas du tout et j'apprends, en plus du plaisir de lire ce beau poème, beaucoup de choses. Merci !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.