mardi 18 mai 2010

Noëlle Châtelet : Au pays des vermeilles



Au pays des vermeilles est un livre qui se lit avec plaisir quand on est une grand mère toute neuve, comme moi, ou plus expérimentée. Qu'il puisse plaire aux plus jeunes n'est, cependant, pas exclu car il est écrit avec élégance et constitue un recueil de petites notations pleines de finesse.
Noëlle Châtelet qui fait pour la première fois l'expérience d'être grand mère, compose ce roman ou plutôt ces moments autobiographiques, comme autant de réflexions sur la transmission de la vie, les rapports à l'enfance et l'importance du souvenir qui perpétue la mémoire de ceux qui ont disparu, sur la vie et la mort, le passage du temps, le relais entre les générations.
La naissance de sa petite fille est pour l'auteur mais aussi pour chacune (et chacun) d'entre nous la clef nécessaire pour passer de l'autre côté du miroir, à la poursuite du lapin blanc qui ouvre la porte de notre enfance mais aussi de celles de nos parents et de nos enfants...

C'est toi petite fille, mon lapin blanc aux yeux roses. Tu sembles en savoir long sur le temps -même si tu ne portes pas de gilet avec une poche pour y mettre ta montre- puisque tu m'y promènes déjà.
Le temps... Tandis que j'y descends down down down, j'en remonte le cours. (...)
Burning with curiosity, dévorée de curiosité et captivée par le lapin blanc, je me sens prête à en vivre toutes les bizarreries.
Le feu de la curiosité est de teinte vermeille, la couleur aujourd'hui pour moi de l'émerveillement devant cette évidence; je commence à devenir assez grande pour redevenir petite.

Le jeu doit être bien captivant, la fierté bien tenace pour que ne m'effleurent même pas du moins en cet instant, la petite pointe de mélancolie, le pincement de l'âme à l'idée de vieillir, de la jeunesse trop vite passée, du temps, davantage compté, que me confère cette nouvelle place sur l'horloge du temps.



Biographie de l'auteur
Noëlle Châtelet, universitaire et écrivain, élabore depuis plus de trente ans une réflexion originale sur la question du corps, à travers ses essais, ses nouvelles et ses romans, dont Histoires de bouches (prix Goncourt de la nouvelle), La Dame en bleu (prix Anna de Noailles de l'Académie française) et Le Baiser d'Isabelle. Ses ouvrages sont traduits dans une douzaine de langues.

"Au pays des vermeilles : le mot de l'éditeur
C’est un événement banal et universel : une femme qui a été mère, il y a longtemps, entre dans l’âge de la « grand maternité ». La venue au monde de sa petite-fille (la fille de son fils) a déclenché ce nouveau livre de Noëlle Châtelet, récit minutieux et profond d’un lien qui se construit et des multiples échos émotionnels réveillés par cette expérience. Le sujet est plus profond qu’il n’y paraît.
L’enfant qui se pose dans nos bras à deux générations de distance soulève en nous la question de notre propre fin, et même le doux émerveillement de retrouver telle attitude, telle expression familières, renvoie inévitablement à cette part de nous-mêmes qui semble invitée à passer dans un autre corps.
Ainsi, ce livre réunit-il les deux extrémités de la chaîne humaine, refermant la boucle, avec en arrière-plan la figure inoubliable de la mère de l’auteur. D’un côté une très vieille femme qui informe ses enfants de sa volonté de mourir dans la dignité, de l’autre cette nouvelle Alice, petite fille qui joue avec son ombre et qui saute à cloche-pied sur l’échiquier du temps. "


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.