samedi 30 juillet 2011

Arnaldur Indridason : L'homme du lac



 De qui est-ce? Ce petit jeu de l'été a été initié par  Mango et repris à sa demande dans mon blog.

Ce jeu de qui est-ce? - juste pour le fun- consiste tout simplement à retrouver l'auteur et le titre du roman célèbre dont je présente un extrait. Vous pouvez donner vos réponses par mail (que vous trouverez dans mon profil) et me laisser des indices dans les commentaires sans révéler l'auteur, indices qui me permettront de savoir si vous avez vu juste et d'aider ceux qui ne savent pas.
Nouvelle énigme (11)

Un roman devenu un classique, un roman qui a enchanté notre adolescence.

Dès le petit jour, il se reprit à marcher. Mais son genou enflé lui faisait mal ; il lui fallait s'arrêter et s'asseoir à chaque moment tant la douleur était vive. L'endroit où il se trouvait était d'ailleurs le plus désolé de la Sologne. De toute la matinée, il ne vit qu'une bergère, à l'horizon, qui ramenait son troupeau. Il eut beau la héler, essayer de courir, elle disparut sans l'entendre.

Il continua cependant de marcher dans sa direction, avec une désolante lenteur... Pas un toit, pas une âme. Pas même le cri d'un courlis dans les roseaux des marais. Et, sur cette solitude parfaite, brillait un soleil de décembre, clair et glacial.

Il pouvait être trois heures de l'après-midi lorsqu'il aperçut enfin, au-dessus d'un bois de sapins, la flèche d'une tourelle grise.



Réponse à l'énigme(10)
L'homme du lac.


Aifelle, Wens et Mazel  ont trouvé : il s'agit bien de l'écrivain islandais Arnaldur  Indridason. Le roman est L'homme du lac.
"En juin 2000, un tremblement de terre provoque un changement du niveau des eaux du lac de Kleifarvata et découvre un squelette lesté par un émetteur radio portant des inscriptions en caractères cyrilliques à demi effacées. Le commissaire Erlandur et son équipe s'intéressent alors aux disparitions non élucidées dans les années 60, ce qui conduit l'enquête vers les ambassades des pays de l'ex-bloc communiste et les étudiants islandais des jeunesses socialistes boursiers en Allemagne de l'Est pendant la guerre froide. Tous ces jeunes gens sont revenus du pays frère brisés par la découverte de l'absurdité d'un système qui, pour faire le bonheur du peuple, jugeait nécessaire de le surveiller constamment". (extrait 4e de couverture)
Je vous propose d'aller lire l'avis de Aifelle :
C'est le quatrième volume de la série, j'ai lu les trois précédents et celui-ci m'a procuré le même plaisir. J'aime Erlandur et sa vie cabossée, je m'intéresse autant à ses déboires personnels qu'à ses enquêtes. Cette fois-ci, Eva Lind, sa fille est peu présente... Lire la suite

 

7 commentaires:

  1. Merci pour le lien ! Pour la devinette du jour, j'ai un gros doute, mais je l'ai lu il y a tellement longtemps que je vais attendre un indice.

    RépondreSupprimer
  2. @ Aifelle : cela se passe en Sologne.
    C'est l'unique livre de cet auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Mort au combat ! son corps a été retrouvé en 1991.

    RépondreSupprimer
  4. Ah bon ! j'ignorais cette dernière info.

    RépondreSupprimer
  5. Un polar sympa, mais un peu longuet, surtout en ce qui concerne l'intrigue du présent. Dans le même genre, j'ai préféré Saison sèche de Peter Robinson.

    RépondreSupprimer
  6. @ Nico : ce que j'ai le plus aimé dans ce polar, c'est comme d'habitude non l'intrigue policière mais le personnage d' Erlendur, pourquoi et comment il s'implique dans ces disparitions.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.