dimanche 31 juillet 2011

Alain Fournier, Le Grand Meaulnes


Voici la réponse au dernier jeu de l'été : Aifelle et Wens ont trouvé le nom de l'auteur Alain Fournier et le titre Le Grand Meaulnes.

Pour vous présenter ce roman, je vous invite à aller lire le blog de  Cathou

Pseudonyme de Henri Fournier, romancier français né  le 3 octobre 1886 à La Chapelle d'Angillon dans le cher, aux confins du Berry et de la Sologne. Ses parents sont instituteurs à Epineuil le Fleuriel. Au lycée Lakanal près de Paris, il  se lie d'amitié, avec son condisciple Jacques Rivière, avec lequel il entretint, de 1905 à 1914 une "Correspondance" qui apporte un intéressant témoignage sur la sensibilité littéraire au début du siècle.

En 1913, il publia son unique roman, "le Grand Meaulnes", récit très autobiographique qu'il avait conçu dès 1902, mais dont il ne put connaître le succès car il fut tué au front le 22 septembre 1914. Lire la suite

 
et le blog de  Caro
 
  En 189*,  dans le Cher, François Seurel vit une existence paisible. Fils de l'intituteur, ses journées sont rythmées par l'école, le lecture le soir au coin du feu, les promenades dans la campagne brumeuse. Un jour, Augustin Meaulnes, bientôt surnommé "le grand Meaulnes", débarque pour faire ses études aux côtés des autres étudiants. La vie de François va en être totalement chamboulée. Meaulnes prend le jeune garçon sous son aile et en peu de temps devient la coqueluche de l'école communale
   Un jour, Meaulnes ne se présente pas en classe. Il réapparaît trois jours plus tard et semble avoir bien changé. Il confie alors à son ami François avoir participé à une étrange fête dans un vieux château en ruines. Là-bas, il a fait la connaissance d'une jeune femme dont il est tombé éperdument amoureux. Il n'aura alors de cesse, avec François, de retrouver cet étrange et délicieux "Domaine" qui semble avoir été oublié de tous.

Quel étrange et envoûtant roman que Le grand Meaulnes. Un classique jamais lu pour ma part et qui m'a laissée songeuse. Lire la suite ici
 
 

6 commentaires:

  1. Merci beaucoup d'avoir mis le lien vers mon article. Cela me fait vraiment plaisir :)

    RépondreSupprimer
  2. @Caro : c'est moi qui te remercie! J'ai découvert ton blog en allant lire ce que tu avais écrit sur le grand Meaulnes. J'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Claudia, je découvre ton blog, quelle diversité et quelle richesse. Bravo, je ne sais par quoi commencer. Merci pour ton mail et pour les découvertes à venir. J'ai mis le lien de ton blog dans mes favoris. Cordialement

    RépondreSupprimer
  4. # catherine : Merci; Moi aussi j'ai découvert ton blog et à mon retour de vacances, je compte bien te faire des fréquentes visites!

    RépondreSupprimer
  5. Je l'avais lu à l'école et j'ai voulu le relire il y a environ un an, mais je n'ai plus du tout accroché.

    RépondreSupprimer
  6. @ Lewerenz : Quel dommage! Moi quand je l'ai relu, j'ai continué à aimer.Bien sûr, il n'y a plus l'effet découverte et mystère mais par rapport à la première lecture, j'ai mieux compris les personnages et j'ai toujours été sous le charme.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.