mardi 19 juillet 2011

De qui est-ce? Ce petit jeu de l'été


De qui est-ce?

 De qui est-ce? Ce petit jeu de l'été a été initié par Mango qui demande si quelqu'un veut proposer d'autres devinettes littéraires en même temps qu'elle car ... elle a bien envie de jouer aussi! Je cite :

D'ailleurs, moi aussi j'aimerais bien exercer ma mémoire et si l'une d'entre vous veut reprendre ce jeu dès maintenant, tant mieux et tant mieux aussi si on est nombreux à poser ce genre de colles pour lecteurs! Ce serait un vrai plaisir!

Ce jeu de qui est-ce? - juste pour le fun- consiste tout simplement à retrouver l'auteur et le titre du roman célèbre dont je présente un extrait. Vous pouvez, au choix, donner vos réponses par mail (que vous trouverez dans mon profil) ou me laisser des indices dans les commentaires sans révéler l'auteur, indices qui me permettront de savoir si vous avez vu juste et d'aider ceux qui ne savent pas. On ne gagne rien sinon le plaisir et je cite le lendemain les noms de ceux qui ont trouvé l'énigme. Bon, je sais, il suffit d'un clic sur la toile pour trouver la réponse mais je sais aussi que si vous aimez jouer comme moi, vous vous plaisez à deviner le nom de l'auteur et du roman  par vous-même  d'abord, le plus vite possible ensuite et c'est juste dans ces secondes-là que réside le plaisir de trouver pour soi uniquement la bonne réponse : retrouver le titre d'un roman comme on retrouve le nom d'un ami  ancien qu'on n'a pas vu depuis très longtemps... Bref, on joue ici avec sa mémoire  et puis on me le dit, comme ça, par amitié!

Je commence par un classique très(trop?) facile en guise d'encouragement

Mais quand je serais moins coupable, je vois des hommes qui, sans s'arrêter à ce que ma jeunesse peut mériter de pitié, voudront punir en moi et décourager à jamais cette classe de jeunes gens qui, nés dans une classe inférieure et en quelque sorte opprimés par la pauvreté, ont le bonheur de se procurer une bonne éducation, et l'audace de se mêler à ce que l'orgueil des gens riches appellent la bonne société.
Voilà mon crime, messieurs, et il sera puni avec d'autant plus de sévérité, que, dans le fait, je ne suis point jugé par mes pairs. Je ne vois point sur les bancs des jurés quelque paysan enrichi, mais uniquement des bourgeois indignés.

18 commentaires:

  1. Trouvé! Mon indice:
    Danièle se tourne vers Gérard et lui dit: tu aurais dû jouer sous les couleurs du Stade Toulousain.

    RépondreSupprimer
  2. Tu fais un clin d'oeil à Mango ce matin ? où c'est seulement une coïncidence ? L'indice de Wens ne m'aurait absolument pas mis sur la piste, je suis nulle en football.

    RépondreSupprimer
  3. C'est le même roman que celui choisi par Mango, un de mes préférés, mais tu as cité le dernier chapitre, et elle l'incipit. C'est un très beau passage que cette révolte du héros qui réussit à se placer au-delà de sa classe sociale aussi bien que des bourgeois et des aristocrates.

    RépondreSupprimer
  4. ahhhh ! J'adore ce jeu mais on dirait que je le fais exprès mais je ne trouve rien !!!!

    RépondreSupprimer
  5. @ Wens : Maintenant je connais les couleurs du stade toulousain!

    RépondreSupprimer
  6. @ Aifelle : Ce n'est pas du football mais du rugby! Je fais étalage de ma science toute neuve. Quant au clin d'oeil, non!! C'est un coincidence. Sans le savoir on a choisi le même roman!

    RépondreSupprimer
  7. @ Dominque : moi aussi ce roman est mon préféré. Le passage que je cite m'a toujours beaucoup touchée.

    RépondreSupprimer
  8. @ Maggie : courage Maggie! Je te donne un indice: tu as dû comprendre qu'il s'agissait de couleurs!

    RépondreSupprimer
  9. Shame on me ! une mauvaise impression de jeunesse, débouchant sur un apriori persistant (en dépit du courant général) ont fait que je n'ai rien lu, ou presque, de cet auteur. Si tu n'avais pas parlé de couleur, je pensais plutôt à Zola, pour le fond (mais pas pour la forme, pas son style).

    Par contre, s'il s'agit de deviner le peintre auteur du tableau en illustration, je peux te donner un indice : il y a une couleur dans son nom. :D

    RépondreSupprimer
  10. @ Tilia : Relis-le maintenant! Peut-être que tu aimeras. En ayant un a priori, tu te prives d'une oeuvre essentielle et passionnante de la littérature française!
    Et oui il y a une couleur dans le nom du peintre. Et comme cela ne fait pas parti de l'énigme, je le dis : c'est Renoir

    RépondreSupprimer
  11. J'avais bien une petite idée, que me confirment tous ces indices^^

    RépondreSupprimer
  12. je n'aurai jamais trouvé sans les couleurs du stade toulousain !!!!!
    (heureusement que je connaissais lesdites couleurs!)

    RépondreSupprimer
  13. Punaise, j'ai cogité toute la journée en cherchant quel était ce début-là... et en me disant que cette histoire avait bien l'air proche d'une autre... j'ai même ouvert tous les Balzac alignés sur mes étagères... Et je lis le com' de Dominique : je n'avais pas compris, je croyais que c'étaient uniquement des débuts... Bon finalement, c'est pas bon de jouer le matin, je suis plus opérationnelle le soir :-)

    RépondreSupprimer
  14. @ cagire : et bien bravo Sherlock cagire!

    RépondreSupprimer
  15. @ lystig : là tu m'épates, connaître les couleurs du stade toulousain!

    RépondreSupprimer
  16. @ ys : Cogiter une journée entière! Mais tu as trouvé. Ouf! Et bien Mango n'avait pas précisé qu'il s'agissait d'un début!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.