mercredi 20 juillet 2011

Sthendal: Le rouge et le Noir (citation)

De qui est-ce?*

 De qui est-ce? Ce petit jeu de l'été a été initié par Mango qui demande si quelqu'un veut proposer d'autre devinettes littéraires en même temps qu'elle car ... elle a bien envie de jouer aussi!!

Ce jeu de Qui est-ce? - juste pour le fun- consiste tout simplement à retrouver l'auteur et le titre du roman célèbre dont on présente un extrait. Vous pouvez, au choix, donner vos réponses par mail (que vous trouverez dans mon profil) ou me donner des indices dans les commentaires sans révéler l'auteur, indices qui me permettront de savoir si vous avez tout juste et d'aider ceux qui ne savent pas. On ne gagne rien sinon le plaisir et je cite le lendemain les noms de ceux qui ont trouvé l'énigme.

*
                                               
L'énigme du Mercredi 20 Juillet

Voilà l'extrait choisi aujourd'hui.

Tu veux ma mort, poisson, pensa le vieux. C'est ton droit. Camarade, j'ai jamais rien vu de plus grand, ni de plus noble, ni de plus calme, ni de plus beau que toi. Allez, vas-y, tue-moi. Ca m'est égal lequel de nous deux tue l'autre.
Qu'est-ce que je raconte?pensa-t-il. Voilà que je déraille. Faut garder la tête froide. Garde la tête froide et endure ton mal comme un homme. Ou comme un poisson.


Réponse à l'énigme du Mardi 19 Juillet
Danièle Darrieux et Gérard Philippe dans le Rouge et le Noir

Et oui, Mango et moi nous avons choisi le même livre sans nous consulter pour ce petit jeu de l'été. Par pure coïncidence! Ceux qui ont deviné le titre dans mon blog : Clara, Wens, Aifelle, Dominique, Tilia, Cagire, Lystig, Ys ..
Wens qui avait deviné le titre.. sans tricher, je vous assure, vous a proposé deux indices dans les commentaires : le prénom  Gérard et les couleurs du stade toulousain, ce qui a eu l'air de laisser froides les blogueuses sauf Lystig! Pourquoi? Il n'y a pas d'amateurs de rugby parmi vous?

C'est donc, Le Rouge et le Noir de Stendhal, un magnifique roman, celui que je préfère dans la littérature française du XIX ème siècle. Le passage choisi me touche toujours beaucoup et contient le sens de l'oeuvre : Julien Sorel qui a tiré sur Madame de Rénal va être condamné et exécuté : il ne le sera pas parce qu'il est coupable mais parce qu'il a cherché à échapper à sa classe sociale. Stendhal place dans la bouche de Julien des mots vibrants, un réquisitoire implacable contre la société de son temps. Mais le roman de Stendhal est toujours actuel. Certes notre société a bien changé, chacun peut faire des études et, en théorie, aller dans les meilleurs établissements scolaires, universitaires. Mais la discrimination par l'argent et la culture est toujours bien vrai, le déterminisme social existe toujours.

* tableau de Renoir



Mais quand je serais moins coupable, je vois des hommes qui, sans s'arrêter à ce que ma jeunesse peut mériter de pitié, voudront punir en moi et décourager à jamais cette classe de jeunes gens qui, nés dans une classe inférieure et en quelque sorte opprimés par la pauvreté, ont le bonheur de se procurer une bonne éducation, et l'audace de se mêler à ce que l'orgueil des gens riches appellent la bonne société.
Voilà mon crime, messieurs, et il sera puni avec d'autant plus de sévérité, que, dans le fait, je ne suis point jugé par mes pairs. Je ne vois point sur les bancs des jurés quelque paysan enrichi, mais uniquement des bourgeois indignés.

11 commentaires:

  1. Comme j'hésite entre deux titres et deux auteurs, je réfléchis un peu, je cherche et je te maile.

    RépondreSupprimer
  2. et pourtant, je ne suis pas fan de rugby !
    (mêmes couleurs que le RCT (Toulon),aussi rugby et puis, je ne connais pas cinquante mille couleurs qui soient aussi des titres de livre !!!!)

    là, je crois aussi avoir trouvé ! je t'envoie un courriel

    RépondreSupprimer
  3. @ lystig : Bonne déduction. Je vais voir ton mail!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.