dimanche 23 janvier 2011

Dimanche en poésie : Haiku et Tanka

Hasui Kawase  : mare de Shiba
En recherchant des Haikus, une forme de poésie que j'aime beaucoup, j'ai découvert un site intitulé Haïku sans frontière qui nous invite à découvrir cette poésie classique japonaise qui a fait son chemin en Occident de nos jours et toutes les autres formes moins connues comme le Tanka, le Renku, le Haïbun, le récit d'un rêve.
Le HAIKU, même si certains poètes prennent des libertés avec une forme contraignante, présente traditionnellement  3 vers comprenant respectivement 5/7/5 syllabes.

Haiku de Kusatao NAKAMURA

Kusatao Nakamura (ou KUSATAO) naît en Chine en 1901 et meurt à Tokyo en 1983 Sur le site Haïku sans frontière; présentation: Alain Kervern; traduction des haïkus: Makoto Kemmoku et A. Kervern.
Manger du raisin
Une grappe après l'autre
Comme une grappe de mots
Aube glacée
Chant de grillon
C'est mon enfant qui dort

Le TANKA est un poème construit en deux parties dont la seconde renforce l'autre. Il présente traditionnellement  un tercet  dont chaque vers compte respectivement 5/7/7 syllabes comme dans le Haïku et un distique dont chaque vers compte 7 syllabes.

TANKA de Jean-Michel MAYOT
Tanka de la nuit d'hiver
Veillée en hiver
Le feu à l'âtre s'épuise
En ombres chinoises
Sous son abat-jour en fer
La lampe s'épanche en flaque

Tanka de l'amour
Crocus dans la neige
Vous m'arrosiez de lumière
Comme un vol d'oiseaux
La peur doucement fuyait
Tout en moi devenait ailes

Les compagnons Troubadours du dimanche de Bookworm :
Edelwe, Mango, Abeille, Emmyne, Chrestomanci, Mariel, Laurence , Ankya, Herisson08, Anjelica , George, Uhbnji , Fleur, Esmeraldae, Armande, Satya, Zik, Lystig, Amos, Bookworm, Emma, Julien, Marie, Yueyin , Soie , Alex , Hambre , Katell , Mathilde, Schlabaya, Hilde, Saphoo, La plume et la page, Tinusia, Chrys, Roseau, MyrtilleD, Cagire, Caro[line], L’or des chambres, Violette, claudialucia, Séverine, Maggie, Sev, Azilis, Wens,sophie57

1 commentaire:

  1. Je connais le site dont tu nous parles ce matin. J'aime aussi beaucoup cette forme de poésie.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.