jeudi 11 août 2011

René Char : La lucidité...

Urizen de William Blake



La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil
Feuilles d'Hypnos
René Char Fureur et Mystè
re
 
 
la citation du jeudi initiée par Chiffonnette.

8 commentaires:

  1. Vu la lecture que je viens de terminer, j'ai le poil un peu hérissé quand je vois le nom de René Char, désolée ...

    RépondreSupprimer
  2. un peu de naïveté pour ne pas trop s'approcher du soleil...

    RépondreSupprimer
  3. @ Aifelle : quelle lecture? et pourquoi le poil hérissé? qu'est-ce que tu as pu lire? Je vais essayer de découvrir ce mystère en allant lire ton blog!je n'ai pas pu le faire avant. Je rentre juste de vacances aujourd'hui!

    RépondreSupprimer
  4. @ Lewerentz : René Char rend hommage à la lucidité même si elle s'apparente à une blessure; elle grandit l'Homme en le rapprochant de la lumière!

    RépondreSupprimer
  5. @ Lystig : Tu vas à l'encontre du poète, tu ne veux pas finir comme Icare!

    RépondreSupprimer
  6. Il s'agit de "emportée" de Paule du Bouchet. Je te mets le lien. Ce n'est pas un livre consacré à Char, mais le portrait qu'elle en fait en creux n'est pas très engageant. Il faut dire qu'il lui avait "volé" sa maman. Un très beau texte. http://legoutdeslivres.canalblog.com/archives/2011/08/11/21772090.html

    RépondreSupprimer
  7. @ Aifelle : là, je te rejoins, René Char n'était pas obligatoirement sympathique! C'était un "homme à femmes" mais j'ai l'impression qu'il était plutôt misogyne. Ce n'est pas incompatible! Ceci dit, l'antipathie que l'on peut ressentir pour un écrivain ou poète ne l'empêche pas d'être grand.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.