vendredi 2 septembre 2011

Des Mots, une histoire : Rentrée scolaire

 Robert Doisneau

Dans son blog Désirs d'Histoire, Olivia reprend le jeu d'écriture : Des mots un histoire. Aujourd'hui voilà la liste des mots qu'il fallait placer dans le texte.

 création – orchidée – révélation – combat – cartable – bouffer – tropical – contemplation – passion – hiberner – boîte – ancien – apprivoiser – ritournelle – asphyxie – folie – ostentatoire – azulejo – chromosome – imaginer – ardoise – bouchon


Rentrée scolaire

Regarde-le s'éloigner l'enfant écolier
 Aux yeux d'azulejo
Son cartable sur le dos
Comme un petit escargot
Regarde-le, son ardoise à la main,
chromosome de ton coeur
Ta création
 

Tu aurais voulu le garder, petite fleur tropicale
Orchidée précieuse,
Tu aurais voulu qu'il hiberne
Dans la boîte de ton coeur

Ta passion
                Ta folie
                         Ta révélation
Ta création

Tu l'as paré de vêtements ostentatoires
qui bouffent sous la caresse de ta main
Tu as voulu un petit singe apprivoisé
Marionnette aux fils de tes doigts
Tu l'as enfermé dans l'asphyxie de ton amour

Ta contemplation
                Ton combat
                           Ta révélation
Ta création


Mais il s'éloigne, regarde-le. Imagine-le
loin de toi, 

Petit esquif flottant comme un bouchon de liège
Sur les flots de la vie, au gré des vents qui le secouent
Chantant la ritournelle ancienne du petit écolier
il s'en va dans le vaste monde
loin de toi.


Ta création





Désirs d'histoires  Olivia

24 commentaires:

  1. Oooh, j'en ai des frissons ! Quel mélodieux poème, j'ai vu mes petits poussins devant moi, merci pour ce moment de tendresse.

    RépondreSupprimer
  2. @ Olivia :et oui, je sais que tu es en train de vivre cette situation en tant que mère mais.. et cela m'a fait rire, soulagée de voir les petits galopins reprendre le chemin de l'école!

    RépondreSupprimer
  3. Quelle belle ritournelle proposée
    merci de ce tendre moment de poésie

    RépondreSupprimer
  4. Oh la la ! Qu'il est émouvant et tendre ton poème...

    RépondreSupprimer
  5. Tu as très bien su traduire les émotions contradictoires d'une maman... et pour cause! ;-) Superbe, comme tous tes poèmes!

    RépondreSupprimer
  6. je vais garder ce poème pour ma rentrée de maman de lundi :) Bravo !
    Comme on peut faire des textes différents, avec les mêmes mots !

    RépondreSupprimer
  7. C'est vraiment trop beau !! Mon coup de coeur de la semaine !!

    RépondreSupprimer
  8. Tour à tour escargot, marionnette, singe et esquif ce petit écolier est absolument craquant

    RépondreSupprimer
  9. @ 32 octobre : il est aussi angoissant ce moment et pas toujours pour les enfants si j'en crois les instits!

    RépondreSupprimer
  10. Merci Gwen : oui, je crois que nous avons toutes éprouvé l'émotion de la première rentrée!

    RépondreSupprimer
  11. @ Océane : pas trop stressée, j'espère!

    RépondreSupprimer
  12. @ Ella : merci Ella, j'ai lu dans ton blog ce que tu as écrit à ce sujet. Bon courage.

    RépondreSupprimer
  13. @ valentyne : par singe apprivoisé et marionnette, j'ai voulu parler des mères qui essaient à tout prix (mais en vain) de retenir leurs enfants...

    RépondreSupprimer
  14. j'aime cette photo, la concentration, l'application...
    @ tout bientôt

    RépondreSupprimer
  15. Bravo, ce poème sur la rentrée est très touchant !

    RépondreSupprimer
  16. J'adore le petit escargot avec son cartable, le chromosome a dû être dur à utiliser....bravo de toutes les façons

    RépondreSupprimer
  17. Oh que c'est beau...
    et ça parle d'autant plus lorsqu'on est parent!

    RépondreSupprimer
  18. @ Lystig : on a beau trop connaître Doisneau, on ne peur s'empêcher de l'aimer!

    RépondreSupprimer
  19. aymeline : merci, il est de saison et ce sont les mots cartable et ardoise qui me l'ont imposé! Preuve qu'il y avait des mamans dans celles qui ont donné les mots!

    RépondreSupprimer
  20. @ miriam : le chromosome est tiré par les cheveux mais... que faire avec un mot pareil pour un sujet pareil!!

    RépondreSupprimer
  21. @ Violaine : Encore une maman qui s'angoisse?

    RépondreSupprimer
  22. Très beau comme tous tes poèmes ! Et tu captes à merveille le déchirement qui nous tiraille en voyant s'envoler nos petits mais il le faut bien...

    RépondreSupprimer
  23. @ merci Asphodèle... Evidemment, c'est un sentiment que j'ai éprouvé moi-même ! et pas seulement quand ils sont petits!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.