dimanche 20 novembre 2011

Guillaume Apollinaire : Automne malade

 Lozère en automne

Pour ce dimanche poétique je retrouve un de mes poètes préférés, Guillaume Apollinaire

Automne malade

Automne malade et adoré
Tu mourras quand l'ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé
Dans les vergers

Pauvre automne

Meurs en blancheur et en richesse
De neige et de fruits mûrs
Au fond du ciel
Des éperviers planent
Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines
Qui n'ont jamais aimé

Aux lisières lointaines

Les cerfs ont bramé

Et que j'aime ô saison que j'aime tes rumeurs

Les fruits tombant sans qu'on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles
Qu'on foule
Un train
Qui roule
La vie
S'écoule




Dimanche poétique

 Les troubadours de Bookworm

27 commentaires:

  1. Merci pour ces quelques vers de Wilhelm.Ca ne peut que faire du bien.

    RépondreSupprimer
  2. @ Eeguab : c'est vrai! Meerci pour ton passage. Je vais venir voir ton énigme.

    RépondreSupprimer
  3. Cet automne cévenole et poétique est bien agréable en ce dimanche matin

    RépondreSupprimer
  4. Dominique : Je suis allée en Lozère cette semaine mais c'est déjà l'hiver sur la montagne, hélas! Plus de feuilles sur les arbres. Cette photo date d'un automne précédent. Jadore l'automne là-bas!

    RépondreSupprimer
  5. Un beau poème de circonstance :)
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  6. C'est un de mes poèmes favoris, appris quand j'étais enfant...

    RépondreSupprimer
  7. Les feuilles
    Qu'on foule
    Un train
    Qui roule
    La vie
    S'écoule

    Plus facile à retenir que les "nixes nicettes" ;-)

    Merci pour cette remise en mémoire et bon début de semaine romantique.

    RépondreSupprimer
  8. Magnifiques vers
    Pour une superbe Lozère!

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup Apollinaire !! Et j'aimerais moi aussi que l'Automne meure maintenant pour faire place à la neige :0)
    Mais ça n'est pas pour tout de suite je le crains... Et alors ta petite liste Claudialucia ?? Bon, en attendant je retiens les soeurs Bronté et Jane Austen puisque, malgré que ce soit mitigé pour le romantisme, tu as dit qu'elle passe... Bon week end

    RépondreSupprimer
  10. @ Aymeline : bon dimanche à toi aussi!

    RépondreSupprimer
  11. @ Eiluned : Finalement, de ces textes appris à l'école, on en conserve un beau souvenir. Peut-être est-ce là une réussite de l'école que l'on critique tant par ailleurs. La "récitation" ou quel que soit le nom qu'on lui donne est une formation au goût poétique.

    RépondreSupprimer
  12. @ Tilia : merci à toi; j'adore aussi les nixes nicettes..

    RépondreSupprimer
  13. @ sabbio : tout à fait d'accord avec toi. Je suis partiale envers Apollinaire et ce paysage!

    RépondreSupprimer
  14. L'or des chambres: la neige? selon où l'on vit, elle est souhaitable ou non! Tu as l'air de l'adorer et je me souviens de superbes photos de neige dans ton blog. Avec de tels paysages, évidemment, on ne peut qu'aimer!

    RépondreSupprimer
  15. @ L'or des chambres
    Je t'avais donné un embryon de liste dans ma réponse à ton commentaire et je n'ai pas eu le temps de faire mieux depuis. Mais bon, je vais la faire et je demanderai à tous et toutes d'apporter son grain au moulin pour la compléter.

    RépondreSupprimer
  16. Poème appris à l'école au bon vieux temps de récitations, ce qui m'a, je le confirme, éveillé à la poésie, après j'ai continué à en lire et surtout à approfondir la connaissance des poètes qu'on ne fait que survoler à l'école ! ;) Je reviens de chez Gwen et j'ai trouvé ton poème 007 magique, parce que vraiment, fallait le faire ! :)
    J'ai aussi reçu le livre voyageur, j'irai chez Keisha demain, je n'ai pas son mail ! merci encore, j'en ai un et demi à finir avant et je mords dedans ! :)

    RépondreSupprimer
  17. j'aime !
    les deux !
    Guillaume A
    et ta photo !

    RépondreSupprimer
  18. Que de couleurs merveilleuses! Poeme pourtant un peu tristounet.
    Importance de la poesie dans l'apprentissage d'une langue etrangere egalement: quel regal de sentir la fierte d'un eleve etranger reciter un poeme en francais! -mele a la fierte du professeur bien sur-

    RépondreSupprimer
  19. Quel magnifique poème!
    Mais il ne correspond pas à l'automne que je viens de quitter, encore flamboyant. J'ai fait la sieste hier au soleil sur un tapis d'or sous un cerisier aux feuilles rougeoyantes, il restait encore des figues délicieuses. Automne pas encore malade!

    RépondreSupprimer
  20. Merci pour ce moment de poésie, le lire dans toutes ses variantes...
    @mitié

    RépondreSupprimer
  21. merci Asphodèle! Mais c'est keisha qui te l'a envoyé. Si personne n'en veut plus, c'est à moi qu'il faudra le renvoyer.

    RépondreSupprimer
  22. @ lystig : merci, mais ma photo est bien modeste. mais je suis comme toi, j'adore ce poème.

    RépondreSupprimer
  23. @ Thérèse : c'est un sentiment que je comprends : Etre fier de son pays pour ses grands poètes, écrivains ou artistes!

    RépondreSupprimer
  24. @ miraim : que ce devait être beau! Tu as dû te reposer pleinement!

    RépondreSupprimer
  25. @ Covix : et merci à toi pour ta visite.

    RépondreSupprimer
  26. Ah oui, c'est une très bonne idée de demander à chacune d'apporter son grain de sel et de donner quelques titres... Mais je te l'ai dit, je vais garder les quelques titres auquel je pensais, ça sera déjà pas mal :0)
    (et j'ai encore fait un billet sur la neige dimanche si ça t'intéresse... Tu le sais : j'éprouve un sentiment très fort envers la neige, elle m'attire irrestiblement !!)

    RépondreSupprimer
  27. @ l'or : oui commence par les livres dotn tu m'as parlé. Ce qui me donnera le temps de faire la liste. je t'avertis quand c'est fait. En ce moment je dois partir à Marseille garder ma petite fille et parfois je n'ai pas le temps de tout faire! Je vais venir voir la neige chez toi!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.