vendredi 4 novembre 2011

Les plumes de l'année : La mer au jusant




 Chez Asphodèle dans Les Plumes de l'année nous nous exerçons aux difficultés de placer des mots dans un texte de notre invention. Cette fois ces mots commencent tous par un J : 
Jusant – jaspiner – juron – jubiler – jacquard – joyeuse – juke-box – jade – jalousie – jokari* – jour – justice – juvénile – jeudi – jouir – jalon – jamais – janotisme – jérémiade – jupe .



La mer au jusant

"Quand la mer au jusant qui est d'ambre et de jade"
Ainsi avais-je écrit dans ma rêverie tendre
"Mais c'est un janotisme," juvénile barbare,
Grommela  Miss Jeneen*, bretonne ébouriffée.
"Mais c'est un janotisme!" jaspina-t-elle encore,
s'étouffant dans sa barbe avec de vils jurons
jamais, jamais n'ai vu un si grand solécisme
Misérable garçon, jeudi venu au monde
Un jour qui est pourtant celui de Jupiter
Tu as joui, hélas, de joyeux privilèges
Attirant sur ton front la jalousie des Dieux
 Vivant, paisible enfant, au jupe de ta mère
Comment peux-tu ainsi,  de la langue française
tordre le cou de cygne? Quel  horrible blasphème!

Mais mon esprit alors s'évade très loin d'elle
Jubilante hirondelle, il trace dans le ciel
Des cercles éblouissants;  oubliée la maîtresse
Ses tristes jérémiades et ses lamentations
Quand je vais me poser sur la blanche** asphodèle
Dans le pré émaillé de couleurs vives et gaies
Comme sur un métier de vieux jacquard ancien
Ou l'artisan jaloux de ses secrets occultes
Tisse les fils soyeux de la Vie de la Mort.
Puis prenant son essor, il volète plus loin
De jalon en jalon, loin des jux-box bruyants
De la ville et du stress, il survole la mer
En ses vagues joueuses, amoureuse éternelle,
La mer qui au jusant  me découvre son âme
La mer qui en riant m'offre son univers
Et ses rochers de jade ou le pied va glissant
Son sable d'or et d'ambre, la douceur de mon âme.


* @ Jeneen : Moi :  quoque (figlia)
** @ Asphodèle : blanche, blanche... c'est vite dit!  Je me suis laissé dire que..



26 commentaires:

  1. Derrière ce "règlement de compte" qui m'a fait sourire, de bien jolies images notamment l'âme de la mer :-)

    RépondreSupprimer
  2. La mer au jusant me découvre son âme. J'espère que c'est pas celle de la janotique.

    RépondreSupprimer
  3. Mais c'est magnifique malgré la janotique compulsive dont on parle beaucoup aujourd'hui... Mais si je suis blanche moi, m'enfin, qu'est-ce que ça veut dire ça ? :?: Pas de ma faute si la bigoudène échevelée ne s'essuie pas les pieds avant de rentrer chez moi et qu'elle a toujours la bave aux lèvres ! Mais tu nous rends l'âme de la mer au jusant vivante et précieuse...

    RépondreSupprimer
  4. @ Valentyne : un règlement de compte, hein? Où ça?

    RépondreSupprimer
  5. @ Asphodèle : j'ai mes sources, du côté de chez Wens! alors!

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de comprendre qu'il y avait une consigne occulte cachée à l'intérieur de l'autre: placer les noms d'autres blogueurs dans son propre texte...Ça m'avait échappé! en tous cas un beau moment de poésie.

    RépondreSupprimer
  7. décidément c'est la journée des textes dédicacés à d'autres blogueurs ;) Toujours aussi poétique ceci dit :D

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai pas deviné ce qu'est qu'un janotisme. Pouvez vous m'éclairer?

    RépondreSupprimer
  9. @ Célestine : Tu vois on se rajoute des difficultés! comme si ça ne l'était pas assez!

    RépondreSupprimer
  10. @ Aymeline ; pourquoi? Tu es allée voir Wens ou il y a d'autres textes dédicacés? Je n'ai encore lu personne. Je garde ma petite fille et ne peux faire que quelques visites rapides à mon blog!

    RépondreSupprimer
  11. Miriam : un janotisme, tu en as un dans le premier vers de mon texte.
    C'est la mer qui devrait être l'antécédent du pronom relatif et pas le jusant. Autrement dit c'est la mer qui est d'ambre et de jade!
    ET comme c'est Jeneen qui a proposé ce mot barbare, tu comprends pourquoi je me venge sordidement! Quant à Asphodèle si tu veux savoir ce qu'elle est CAPABLE de faire , va lire le texte de Wens!

    RépondreSupprimer
  12. Ma chère Miriam, tu as un exemple parfait dans le premier vers ici...et chez Valentyne, dans les commentaires (il est très drôle...et osé, yeah !) fait par Célestine.

    RépondreSupprimer
  13. Dame Claudialucia, ton poème est (malheureusement) très beau, avec un superbe janotisme mais....Que te dire ? je ne peux même pas lancer un contrat contre toi chez Wens (soupir...) mais sache qu'il est bigame (dixit wens lui-même) depuis ce matin sur mon blog ! Niac niac.
    Et vlan, un jab, tu quoque !!!

    RépondreSupprimer
  14. Je crois que mon com précédent n'est pas passé : je disais que j'étais encore une fois éblouie par ta facilité à écrire de la poésie en t'amusant.

    RépondreSupprimer
  15. Encore un poème qui nous met du vague à l'âme, mais toujours avec le même bonheur. :-)

    RépondreSupprimer
  16. Comme d'habitude, je reste pantoise devant ta facilité à écrire de la poésie avec des mots imposés... et pas simples en plus ! Je crois que j'ai loupé des épisodes : je n'ai pas lu tous les commentaires chez Asphodèle... mais il y a du règlement de compte dans l'air, c'est évident !!!

    RépondreSupprimer
  17. Tu es sûrement très occupée bien que votre petite choupinette fasse vaisselle et ménage (d'après wens !)! mais on serait très contente, avec Jen, que tu passes vite fait pour tenter ta chance à notre petit jeu ! biz et à deamin pour en savoir plus sur l'énigme (j'ai pas joué, ç'aurait pas été fair play ...)

    RépondreSupprimer
  18. Comment arrives-tu à faire un poème avec ce ramassis de mots !
    C'est tout simplement très beau à lire.
    On a bien ri cette semaine, avec cette joute verbale !
    Que de remue-ménage et de remue-méninges !
    Sans rancune avec personne ou tout le monde, je ne sais pas quelle est la bonne formule po-si-ti-ve !

    RépondreSupprimer
  19. Toujours surprise par le poème écrit
    et en plus, deux consignes dans une...
    de semaine en semaine, le niveau est de plus en plus relevé

    RépondreSupprimer
  20. @ jeneen : ET bien tu nous a amusés tous avec ton janotisme! Il a bien fait couler d'encre!

    RépondreSupprimer
  21. @ ceriat : du vague à l'âme? A cause de la méchante Jeneen qui nous imposé le mot janotisme?

    RépondreSupprimer
  22. @ Amélie : Oh! tu as raison et pas simples ces mots en plus! Oui, il y a du règlement de compte : La coupable est donc Jeneen qui a lancé le mot janotisme. Sur le blog d'Asphodèle s'en est suivi un vrai délire au cours duquel Wens (son personnage tout au moins) a été vivement sollicité à coups de contrat! On n'est pas sérieux quand on a ...

    RépondreSupprimer
  23. @ Soène : oui, on a bien ri! Un remue-ménage et un remue-méninges jubilatoire pour des junéviles et d'autres qui n'ont même pas l'excuse de l'être ! (juvéniles!)

    RépondreSupprimer
  24. @ 32 Octobre : merci de ton passage. je viens te voir demain. Je mets un peu de temps à aller lire les textes car je ne suis pas très libre en ce moment!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.