samedi 25 février 2012

Un livre/ Un film : énigme N°23




Wens de En effeuillant le chrysanthème et moi-même, nous vous proposons, le samedi, un jeu sous forme d'énigme qui unit nos deux passions : La littérature et le cinéma! Il s'intitule : Un livre, Un film.

Chez Wens vous devez trouver le film et le réalisateur, chez moi le livre et l'auteur.

Consignes :  Vous pouvez donner vos réponses par mail (que vous trouverez dans mon profil) : Qui êtes-vous? et  me laisser un mot dans les commentaires sans révéler la réponse pour m'avertir de votre participation. Le résultat de l'énigme et la proclamation des vainqueurs seront donnés le Dimanche.
 
Enigme 23
 
Ce roman d'un écrivain américain parut pour la première fois en 1987. Il reprend les personnages d'un roman précédent, et il sera suivi par un autre roman avec le même héros mais il peut se lire indépendamment. L'action se passe dans l'état de naissance de l'auteur. Les dialogues nous font rire mais n'empêchent cependant pas de ressentir le mal être du héros, cinquantenaire, coincé entre femme, ex-maîtresses, et enfants. Le livre et le film portent le même titre.

S. un berger noir du Queensland, sursautait à chaque détonation. Contrairement à D., il ne portait pas de casque sur les oreilles, mais il aimait tant son maître qu'il ne le quittait pas d'une semelle, même au risque de devenir sourd.
(...) Julie et Jack, les jumeaux, s'amusaient à lui lancer des pierres dès que leur père avait le dos tourné.  Pour des gamins de onze ans, ils se défendaient plutôt bien et ils manquaient rarement leur cible. S. ne leur en tenait pas rigueur. Il prenait ça pour une marque d'affection.

10 commentaires:

  1. Je pense avoir trouvé, avec bien du mal ce matin (Keisha va ricaner)

    RépondreSupprimer
  2. keisha est une ricaneuse, c'est cela son moindre défaut.^_^

    RépondreSupprimer
  3. @ Eeguba ; Evidemment, tu as trouvé! Je pourrai un jour te coller?

    RépondreSupprimer
  4. je cale et je n'ai pas la tête à ça, la machine à laver vient de vidanger dans la cuisine mes neurones sont noyés

    RépondreSupprimer
  5. @ Dominique : Aaaah! Quelle horreur! Toute ma compassion!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.