jeudi 29 mars 2012

Broadway : Mariage d'amour de Claude Baugée




Voici un poème de Claude Baugé  (notre Eeguab du blog blogart, la Comtesse) extrait du recueil : Le spectateur triste.

Mariage d'amour

Broadway éternel
Broadway des années folles
L'orchestre donne le la, tous en scène.
Artère étonnante, rêve de couleur
Au coeur de la "grande Pomme"

Bien loin de là, Hollywood scintille
Industrie de lumière, rideau surnaturel.
Hollywood une étoile est née,
Ville des princes

Quand les fées se sont rencontrées
Unissant la belle de la côte est
et la reine de la cité des anges
Musique et comédie, émotion et bonheur
a nos yeux éblouis
Ont couronné de fantaisie
Nos soirées de banlieue
Devenues "glamour" comme Vegas.

Bal des sirènes, piscines  "De luxe"
Merveille aquatique.
Le magicien sur l'arc-en-ciel,
Un homme de métal, un lion peureux
Nous invitent : entrons dans la danse
Et chantons sous la pluie.

Régal de strass, de paillettes
pirate d'opérette, sultan amoureux dans Bagdad chamarrée.
Plus encore l'âme ravie
Pour Gigi et Rose-Marie.

Amérique heureuse de Gershwin,
La "Haute société" de Cole Porter
Swinguant d'insouciance
Fait rimer Bing Crosby et mélodie.
Et les jambes de Cyd Charisse
Oniriques enflamment et l'esprit et les sens.

"Swanee river"
Vocalisent les ménestrels sur la" Delta Queen"
Le père des eaux est de la revue

Kyrielle de tableaux
Rhapsodie de bleu
Hommage au monde en harmonie.
Le frivole n'y est qu'apparence
Qui touche à la perfection.

3 commentaires:

  1. Quelle bonne idée, un poème sur Broadway, il n'y avait que toi pour le réussir. :D J'aime beaucoup ton poème qui peut se lire sur la musique de Gershwin. :D

    RépondreSupprimer
  2. @ ceriat : le poème n'est pas de moi mais de Eeguab et j'aime la manière dont il célèbre à la fois le pays et le cinéma!

    RépondreSupprimer
  3. Toutes mes excuses Claudia.Ce gentil hommage,je l'avais raté. J'avais lu celui dee Wens sur Woody Allen mais n'avais pas vu le tien.Il y a parfois tant à lire, notamment chez vous,des choses passionnantes.Merci encore.Pour me faire pardonner je me ferais un plaisir de t'envoyer ce petit recueil qui sera le tien.Peux-tu me redonner ton adresse ?Merci encore.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.