dimanche 25 novembre 2012

Shakespeare : Othello





Résultat de l'énigme n°49

Bravo à : Aifelle,  Dasola, Eeguab, Keisha, Miriam,  Pierrot Bâton


La pièce de Shakespeare : Othello
Le film de Cukor : Othello






La date de la première représentation d'Othello se situe en 1604 , peut-être même avant en 1602 ou 1603. Le texte  a été conservé par deux sources, un Quarto de 1622 et le célèbre Folio de 1623 qui nous a permis de connaître les pièces de Shakespeare..

Othello, le Maure de Venise, est un chef militaire de grande valeur. Il épouse Desdémone, contre l'avis de son père, un  noble vénitien.  Le Maure est nommé gouverneur de Chypre et c'est donc loin de son pays, de sa famille, que la jeune femme va vivre auprès de son mari.  Poussé par Iago, son enseigne qui est animé par des sentiments de jalousie et d'envie,  Othello va être amené à soupçonner sa femme d'adultère et par la tuer. Lorsqu'il se rend compte de son geste et de son erreur il se donne la mort.

Les  thèmes principaux d'Othello sont la jalousie et la trahison mais aussi l'honneur.  Othello tue sa femme, Desdémone parce qu'il croit qu'elle le trompe avec Cassio. Il souffre atrocement non  seulement parce qu'il l'aime mais parce qu'il se considère comme déshonoré. Pour expliquer son acte de violence, il faut bien savoir que la question de son honneur bafoué et de l'orgueil blessés entre en ligne de compte à côté de la souffrance de l'amour trahi .
Un autre thème est celui du faux-semblant, de l'apparence trompeuse. Desdémone est pure et innocente mais Othello, abusé par Iago, croit voir au-delà des apparences ce qu'elle est réellement, "une catin". Il se trompe. Celui qui a une âme noire est Iago mais Othello, torturé par la jalousie, se laisse abuser et lui fait confiance. La tragédie d'Othello est un drame de l'aveuglement.

Shakespeare montre aussi le point de vue des femmes. Emilia, la femme de Iago, répond à Desdémone qui s'étonne que les femmes puissent trahir leur mari.

Mais je crois que c'est la faute des maris
Si les femmes succombent.Si, comme on dit, il néglige ses devoirs
S'il porte en un giron étranger les trésors qui nous sont dus,
Où s'il éclate en hargneuses jalousies,
Nous soumettant à des contraintes, ou bien s'il nous frappe,
Si par dépit il réduit notre précédent train de vie...
Et bien! nous avons nos rancunes, et, bien que nous ayons de la gentillesses,
Nous prenons un revanche. Que sla mrais apprennent
Que leur femme a des sens comme aux: le regard, le flair,
Un palais à la fois pour le doux et pour l'amer,
Tout comme eux. Que font-ils, eux,
Quand ils nous remplacent par d'autres? est-ce un jeu?

Acte IV scène 3


6 commentaires:

  1. Chic! j'ai gagné!
    Voici un avis bien censé et bien tourné!
    Je passe du coq à l'âne : la lecture commune sur la légende d'Ys, c'est à publier demain?

    RépondreSupprimer
  2. Heu .. moi j'ai gagné par défaut ! j'avais trouvé oui, mais je ne t'ai pas envoyé de mail, c'était un peu décousu hier.

    RépondreSupprimer
  3. Une pièce que j'ai découvert tardivement, et que j'ai trouvé étonnamment moderne, effectivement parce que d'une part Shakespeare y évoque le point de vue féminin, mais aussi en raison de la nature même de l'union entre Othello et Désdemone. J'imagine qu'à l'époque, les couples mixtes n'étaient pas légion...

    RépondreSupprimer
  4. # m:iriam oui, c'est demain et je n e l'ai pas encore fini! JE le publierai dans l'après midi ou le soir!

    RépondreSupprimer
  5. @ Aifelle : le message que tu as déposé dans les commentaires prouvait que tu avais trouvé!

    RépondreSupprimer
  6. @ Ingannmic : C'est vrai tu as raison comme beaucoup de pièces de shakespeare, le propos est toujours moderne.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.