samedi 15 juin 2013

Un livre/Un film : Enigme n°70 sous le signe du mois anglais




L'énigme du samedi est aujourd'hui sous le signe du mois anglais initié par Titine et Lou et Hilde.



Pour les nouveaux venus : De quoi s'agit-il?

Wens de En effeuillant le chrysanthème et moi-même, nous vous proposons, le samedi, un jeu sous forme d'énigme qui unit nos deux passions : La littérature et le cinéma! Il s'intitule : Un livre, Un film.
Chez Wens vous devez trouver le film et le réalisateur, chez moi le livre et l'auteur.
Consignes :  Vous pouvez donner vos réponses par mail que vous trouverez dans mon profil : Qui êtes-vous? et  me laisser un mot dans les commentaires sans révéler la réponse pour m'avertir de votre participation. Le résultat de l'énigme et la proclamation des vainqueurs seront donnés le Dimanche.
Pendant les vacances, nous arrêtons le jeu Un livre/ Un film.
Enigme 70

Ce roman est écrit par un écrivain anglais de l'époque victorienne qui nous décrit la condition ouvrière à son époque, la misère et la fatalité  auxquelles les hommes du peuple ne peuvent échapper. Quels sont le nom de l'auteur, le titre du livre?

Se trouvant le point de mire de tous ces gens curieux et railleurs, (...) il n'était pas disposé à reculer devant une déclaration franche dont il n'avait aucune raison de rougir. Bientôt il se sentit poussé à dire d'une voix forte à la foule qui l'écoutait:
- "C'est une question difficile mes amis, pour tous les jeunes gens -- question à laquelle je me suis attaqué, à laquelle des milliers d'autres réfléchissent actuellement, en ces temps nouveaux. Doit-on suivre aveuglément la voie dans laquelle on se trouve, sans considérer ses dons personnels, ou, au contraire, réfléchir aux aptitudes, aux goûts que l'on peut avoir, et changer la direction de sa vie? C'est ce que j'ai tenté de faire et j'ai échoué. Mais cet échec ne prouve pas que j'ai eu tort, je ne saurais l'admettre. De même qu'un succès n'aurait pas prouvé que j'avais eu raison : c'est ainsi pourtant que nous jugeons souvent de ces efforts, non d'après la valeur essentielle, mais d'après leur résultat accidentel

j'ajoute un indice, la photo de l'actrice dans le rôle féminin du film

l'actrice est devenue célèbre après ce rôle

24 commentaires:

  1. Une idée pour l'auteur, mais je sèche quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un indice? j'ajoute la photo de l'actrice devenue célèbre après ce film!

      Supprimer
  2. Dur, dur, ce matin ! Je laisse mûrir et je reviens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un auteur victorien très connu! Un autre de ses livres à été adapté au cinéma; il parle de la condition féminine dans les milieux paysans. Une remise en cause de l'hypocrisie des moeurs sexuelles à cette époque.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Le livre est extrêmement noir; il est impossible à un enfant du peuple, même intelligent, d'échapper à sa classe sociale. Un triste déterminisme social.

      Supprimer
  4. Lu ça dans mes années lycée mais pas vu le film. Manque de lumière sans doute ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, c'est même franchement obscur!

      Supprimer
  5. A y'est j'ai trouvé !!! En fait je pensais à celui-là, mais ton extrait m'a un peu perturbée. Le thème central du roman ne portant pas essentiellement sur condition ouvrière...
    J'avais prévu de le relire pour le mois anglais, je ne sais pas si j'aurai le temps. Magnifique roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que dire du thème central? le déterminisme social, peut-être. J'ai dit ouvrier ( ou artisan, ou milieu populaire, dans la ville) par opposition avec l'autre livre qui parle de la femme dans un milieu paysan.

      Supprimer
  6. Et la lumière fut ! j'ai trouvé.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Claudia, Avec cette actrice, je n'en vois qu'un. Un livre que je n'ai pas lu. Je vais voir chez Wens si j'ai raison !

    RépondreSupprimer
  8. Vous me perdes tous les deux ! Je chercherai sur Google car avec vos indices, j'ai deux choix !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! nous te perdons? Tu es toujours dans l'obscurité? Relis bien les indices dans les commentaires!

      Supprimer
  9. J'ai trouvé grâce à l'actrice, mais j'avoue que tout le mérite revient à monsieur Google, car je n'ai ni vu le film, ni lu le livre... À ajouter à la longue liste estivale? Pitié, ma table croule déjà et ce roman au titre de quatre lettres fera peut-être tomber le tout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir fait cette recherche. C'est à toi que revient le mérite!

      Supprimer
    2. Et le livre vaut la peine de faire crouler ta table!

      Supprimer
  10. j'ai vu ce film que j'ai vraiment adoré

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le film est bon, le roman encore plus encore, je crois!

      Supprimer
  11. Il faut à tout prix que je trouve tous les romans de T. Hardy ! Je reconnais-là des thématiques chers au XIXeme français....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les mêmes thématiques mais traitées différemment.
      Thomas Hardy : un de mes romans préférés : Retour au pays natal et aussi Loin de la foule déchaînée... et bien sûr, on ne peut ignorer Tess d'Uberville.

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.