dimanche 11 août 2013

Mouvements, spectacle du Ballet de L'opéra-théâtre d'Avignon

Pas de deux de Romeo et Juliette Ballet de l'Opéra-Théâtre d'Avignon
Je finis ma revue des spectacles d'Avignon vus avec ma petite fille, Léonie, trois ans, avec le ballet de l'Opéra-Théâtre d'Avignon : Mouvements donné en nocturne au cloître des Célestins (encore un très beau lieu théâtral d'Avignon) dans le cadre des Nuits estivales du Grand Avignon. Un riche initiative qui se poursuit jusqu'au 14 août  dans Avignon et les villages tout autour avec des spectacles variés et pour tous les goûts. Un prolongement agréable au festival de théâtre d'Avignon.

Mouvements comprend trois ballets chorégraphiés  par Eric Belaud, directeur du ballet de l'opéra-théâtre d'Avignon : Le pas de deux de Roméo et Juliette, les Quatre saisons de Vivaldi et  Nuit transfigurée d'Arnold Schönberg .

Présentation :
Célébrissimes, les deux premières œuvres n’ont nul n’est besoin d’être présentées. « Verklärte Nacht » amène quant à elle un commentaire. D’après un poème de Richard Dehmel, cette œuvre fut composée en trois semaines seulement par Arnold Schönberg. Elle relate un dialogue amoureux entre un homme qui déclare son sentiment et une femme qui avoue attendre un enfant d’un autre homme. L’œuvre s’inspire largement des modes dramatiques utilisés par Brahms, Wagner ou Richard Strauss. Schönberg démontre magistralement son souci de variation continue avec utilisation de grands sauts d’intervalles et des tournures mélodiques, qu’en son temps les tenants de la « tradition » ne percevaient que comme « extravagances », mais qu’aujourd’hui on peut considérer comme le chef d’œuvre de musique de chambre « romantique».

J'y ai amené Léonie, en pensant qu'elle regarderait le pas de deux de Roméo et Juliette (que je pensais être en début de spectacle) et que nous partirions discrètement ensuite. Bien sûr, je lui avais raconté l'histoire des deux jeunes amoureux contrariés par la haine que se voue leur famille. Elle était donc très motivée!

 Or le spectacle a débuté par La Nuit transfigurée d'Arnold Schönberg, une sombre histoire d'après un poème de Richard Dehmel. On y voit une jeune fille agressée par un bande de jeunes gens et forcée par l'un d'eux. Plus tard elle est courtisée par un homme qui lui avoue son amour. Elle lui dit qu'elle est enceinte d'un autre et il ne se détourne pas d'elle.

Ce ballet est très beau. La  violence des faits et des sentiments est  évoquée par une chorégraphie contemporaine mais qui reste proche du classique.  Les interprètes transmettent une profonde émotion encore exacerbée par la musique.  Ma petite fille était accrochée à son siège, absolument passionnée par le drame qui se passe devant elle, frémissante aux accents tragiques de la musique.. Elle ne comprend pas tout mais elle donne son explication car elle se croit dans Roméo et Juliette: "les méchants" attaquent Juliette parce qu'ils ne veulent pas qu'elle se marie avec Roméo". 

Romeo et Juliette chorégraphie d'Eric Belaud
Bien entendu plus question de la "décrocher" du spectacle! Le pas de deux de Roméo et Juliette  qui suit, la scène du balcon, plus romantique, douce et joyeuse, l'éblouit. Elle ne s'endort finalement que sur le deuxième mouvement des Quatre saisons de Vivaldi, vaincue par la fatigue. Depuis elle nous parle toujours avec enthousiasme de ce spectacle.
Quant à moi j'ai vraiment beaucoup aimé ces trois ballets. Contemporaine, cette danse reste proche du classique et exprime sentiments et émotions sans mièvrerie. Cette chorégraphie inspirée possède une énergie et une force intérieures que servent très bien les quatorze bons interprètes, sept danseuses et  sept danseurs. En un mot, j'ai été frappée par la qualité du ballet de l'opéra-théâtre d'Avignon.

2 commentaires:

  1. Je pense que j'aurais adoré ce spectacle et j'admire ta petite-fille, déjà passionnée ..

    RépondreSupprimer
  2. Un. vrai bonheur . Je pense que. jel'amenerai voir des ballets cette annee. Il va y avoir Coppelia.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.