vendredi 28 février 2014

Les plumes d'Asphodèle : Là- bas, Hommage à Baudelaire


Douanier Rousseau : Le rêve


Là- bas : Hommage à Baudelaire

Amer savoir celui qu'on tire des voyages...

L'Inconnu a parfois des attraits chimériques
La Nostalgie souvent teintée d'insouciance
Evoque un ailleurs, à distance du rêve,
Et nous nous oublions aux rivages lointains
L'aventure a ici la couleur d'améthyste
Découverte exaltée d'horizons en mutance
Nous nous abandonnons aux doigts d'or du soleil
Soleil qui roule encore ses flots recommencés
Et nous baigne dans l'or liquide de ses grèves
Mais soudain rappelés à notre différence
Au dépaysement des palmiers schizophrènes
Nous retrouvons toujours notre lassante image
Qui prend alors le gris et l'odeur de l'asphalte.


Turner : soleil sur un lac



Les plumes d'Asphodèle : les mots à utiliser sont :
Inconnu, nostalgie, rivages, différence, dépaysement, horizon, recommencer, mutation, ailleurs, lointain, voyage, insouciance, oublier, découverte, chimérique, aventure, soleil, distance, ici, asphalte, abandonner, améthyste.
* mutance = changement de couleurs nuances mis pour mutation.




16 commentaires:

  1. Belle poésie, j'aime beaucoup "le soleil sur un lac"qui accompagne bien les mots.

    RépondreSupprimer
  2. Comme j'aimerais m'abandonner aux doigts d'or du soleil.
    Pourquoi suis-je tiraillée dans ta quadrilogie : toi, le poète et les deux peintres ?
    Quel beau savoir écrire, Claudialucia

    (J'ai traboulé avec toi au sujet d'un livre dont l'histoire s'inspire d'un tableau de De Witte)

    Bon we et bises d'ici !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite! Désolée de répondre si tard et de ne pas être venue dans les blogs; j'étais partie en voyage. Me voici de retour!

      Supprimer
  3. Turner, j'adore! Baudelaire aussi! Pas de chromosome dans la liste qui n'est pas piégée. Bravo pour le poème

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! La liste n'était pas trop difficile!

      Supprimer
  4. Que j'aime tes poèmes Claudia ! Il faudrait que je les regroupe et que je me fasse un recueil perso, à lire et relire ! J'aime aussi quand tu fais des hommages de cette qualité et que les illustrations sont toujours bien trouvées, ad hoc, à point, toutes chaudes ! :) Bises et bon week-end à vous deux !
    PS : une mention pour le palmier schizophrène, je n'aurais jamais pensé ça d'un palmier ! lol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui un palmier schizophrène! A moi que ce soit nous qui le soyons! Pas eu le temps de venir te lire because la côte d'Azur!

      Supprimer
  5. Youhou tu as supprimé l'horrible kapcha (ou CHAPka, bref) c'est géniaaal !!!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai supprimée et rétablie! (on dit un ou une?!) Et oui j'ai commencé à recevoir des messages publicitaires dès que je l'ai enlevée! Comment faites-vous toutes, pour ne pas avoir ce genre de désagrément?

      Supprimer
  6. Joli poème qui balance entre douce rêverie et réalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! désolée si j'ai fait faux bond cette fois-ci à cause de mon départ!

      Supprimer
  7. tres beau poème et bel hommage a Baudelaire

    RépondreSupprimer
  8. Mon enfant ma sœur
    tu réussis là
    un beau coup de coeur
    pour le mot "là-bas"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un humble hommage! C'est un poème (et poète)que j'aime beaucoup!

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.