mercredi 2 avril 2014

Philippe Jacottet : les larmes quelquefois montent aux yeux...

Elles sont la brume sur des lacs...  Image Aurélia Frey



Les larmes quelquefois montent aux yeux
comme d'une source,
elles sont de la brume sur des lacs,
un trouble du jour intérieur,
une eau que la peine a salée.

La seule grâce à demander aux dieux lointains,
aux dieux muets, aveugles, détournés,
 à ces fuyards,
ne serait -elle pas que toute larme répandue
sur le visage proche
dans l'invisible terre fît germer
un blé inépuisable?

Recueil  : A la lumière de l'hiver


20 commentaires:

  1. J'aime beaucoup Jacottet (et je ne dis pas cela parce que c'est un compatriote ;-) alors mercii de nous faire profiter de ce poème.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle belle photo! Bravo Aurelia!

    RépondreSupprimer
  3. Cet extrait est l'un de ceux qui m'ont de suite parlé quand j'ai découvert le recueil il y a quelques années... Et à chaque relecture, l'émotion est intacte !

    RépondreSupprimer
  4. Très belle photo d'Aurélia ; et le poème est tout-à-fait dans le ton (et vice-versa)

    RépondreSupprimer
  5. J'aime aussi beaucoup Jacottet. Quant à la photo... magnifique comme toujours!

    RépondreSupprimer
  6. Jolie photo, hey hey. Et des mots superbes,les dieux fuyards, la larme semence.

    RépondreSupprimer
  7. J'aime cette image sensible de nos larmes (cette eau salée par la peine) qui deviendront précieuses au blé de demain.

    RépondreSupprimer
  8. Magnifique titre. Les derniers vers sont délicieux ¨¨*

    RépondreSupprimer
  9. Photo superbe pour illustrer des mots qui touchent encore une fois (deuxième ce matin)... Je vais faire plus ample connaissance avec ce Philippe Jacottet, depuis le temps que je le croise sur les blogs... C'est la larme de trop ! :)
    Félicitations à Aurélia !

    RépondreSupprimer
  10. Hé, le nom de la croqueuse d'image me parle !
    Beau duo d'image et de poème rempli d'espérance. L'eau c'est la vie, on dit !
    Bises de Lyon

    RépondreSupprimer
  11. très beau en particulier l'image "une eau que la peine a salée".
    Intrigante la photo de ta fille ;-)
    Bises

    RépondreSupprimer
  12. C'est très beau... et la photo aussi. Superbe et mystérieuse ;0)

    RépondreSupprimer
  13. J'aime beaucoup cette phrase "elles sont de la brume sur des lacs" Très beau choix.

    RépondreSupprimer
  14. Ton poème me met la larme à l'oeil!!!
    C'est superbe.
    Merci pour ce partage.
    Bises amicales
    Domi.
    http://lecoindemapoesie.apln-blog.fr/2014/04/03/aux-imbeciles/

    RépondreSupprimer
  15. Merci à toutes! Je pars quelques jours je vous réponds et je viens vous voir bientôt!

    RépondreSupprimer
  16. Que c'est beau... je n'ai jamais lu Jacottet. Je note ce recueil.

    RépondreSupprimer
  17. Je ne connaissais pas ce poète, merci pour la découverte. Ce poème est magnifique, il fait monter une très belle émotion. Et la photo semble faite pour l'accompagner.

    RépondreSupprimer
  18. Je suis tellement époustouflée à chaque fois que je lis Philippe Jaccottet....

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.