vendredi 7 novembre 2014

Atelier les plumes d'Asphodèle : Méduse…


La Méduse  du peintre symbolique et expressionniste Frantz Von Stuck
La Méduse de Frantz Von Stuck (1892)


Méduse…


Rêveur de l'ordinaire, Artiste, Berger
de moutons bleus, outrageux et furieux,
Dans le quotidien abandon de ta vie
Dans l'extravagance de ton ennui,
Dans la camisole de tes pensées
Aliéniste de toi-même, tu cherches...

Tu fuis comme un appel obsédant et étrange
de tes amours putréfiées, l'écho de l'ange
Amours de sirène aux doigts d'algues
aux doux bras de lianes insanes
Amours de Reine aux joues bleutées
Dont le sourire est vive plaie .

Escapade manquée, au goût de fruits amers
Au goût de fer, de feu, de foudre et puis de flammes
Conte de fées des amours mortes,
Tu perds la maîtrise du monde,
Tu ondules en nageur noyé dans l'univers.
Et la psychose au masque de Méduse
Et aux yeux ravageurs, éclat vert aquarium,
Peuple tes Nuits sans fond de rêveur nécrosé.

Nuits zinzin, zinzin, zinzolines
Tes nuits zinzolines aux larmes de sang
Tes nuits aux grains de rosée acide
Qui rongent et dévoilent l'arête
blanche et osseuse des idées,
Noir troupeau de brebis amères
Berger a perdu sa houlette
Sonne le glas des jours heureux.


Pour lllustrer le poème : Méduse,  La méduse de Laura Dreyfus Barney
La méduse de Laura Dreyfus Barney


Sur le Thème de La Folie les mots imposés dans l'atelier d'écriture Les plumes d'Asphodèle étaient cette fois-ci : Grain, conséquence, ordinaire, manquer, zinzin, camisole, extravagance, quotidien, douce, furieux, maîtrise, artiste, univers, abandon, psychose, conte, rêveur, bleu, aliéniste, bergère, escapade, onduler, outrageux, obsédant.
J'ai laissé de côté le mot conséquence.
Les plumes d'Asphodèle : atelier d'écriture

14 commentaires:

  1. illustrations parfaites pour un poème inquiétant et fantasque. Encore bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Miriam. Les mots ne permettaient pas beaucoup de liberté!

      Supprimer
  2. Pas de page blanche pour toi, ClaudiaLucia, cette semaine !
    Après les radiographies d'œuvres imaginées par Martine L. et J-C. j'avais hâte de découvrir la tienne :wink:
    Un poème qui renforce l'effarant tableau.
    Ton talent fantasque se prête à merveille au sujet choisi par Miss Aspho !
    Je préfère la méduse bleue de Laura D.B :lol:
    Bon we et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non aujourd'hui j'y suis arrivée! Moi je crosi que je préfère la Méduse de F Von Stuck. Son regard est vraiment... pétrifiant!

      Supprimer
  3. Les tableaux sont un peu effrayants :-)
    Le poème m'a beaucoup plu , surtout l'évocation des différentes couleurs : bleu, éclat vert, noir troupeau et bien sur le jeu sur zinzin zinzolin :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que faire de zinzin dans une poésie? je me le suis demandée un bon moment.

      Supprimer
  4. Un poème fantastique mais qui attire et permet de le lire jusqu'au bout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Violette. Je viens te voir à mon tour.

      Supprimer
  5. Waouh, ta poésie est toujours aussi belle même dans le macabre ou le fantastique le plus noir ! Cette femme pieuvre est inquiétante, surtout la première illustration et la pirouette de zinzin à zinzoline est...par-fai-te, je dis bravo ! Cela dit, tu pouvais laisser un mot mais nous aurions été privés de cette belle trouvaille !!!! :) Bises Claudia et merci pour cette belle participation, j'en redemande !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Asphodèle! Et oui macabre, avec de tels mots!

      Supprimer
  6. oh dis donc, tu as fait fort!
    jev crois que de tout ce que j'ai lu, c'est le meilleur...

    RépondreSupprimer
  7. Magnfique poème, Claudia. De très belles associations de mots pour une ambiance très glauque.
    Et des alexandrins exceptionnels
    "Au goût de fer, de feu, de foudre et puis de flammes"
    "Tu ondules en nageur noyé dans l'univers. "
    Du grand art

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.