samedi 6 août 2016

Festival Off d'Avignon 2016 : Volatil(es) spectacle de marionnettes-objets

Volatil(es) par la compagnie Yokaï (voir ici)

Spectacle visuel inspiré de L’ombre des Choses à Venir de Kossi Efoui, Volatil(es) est un spectacle de marionnettes-objets créé par la plasticienne et marionnettiste Violaine Fimbel.

Pour conter cette histoire d’une femme devenue folle de douleur qui cherche à s’incarner pour fuir son propre corps dans celui d’un oiseau, Violaine Fimbel  utilise toutes les ressources de son art.
Marionnettes de taille humaine : l’homme prisonnier apparaît et son image se déforme devant nous comme effacée par la souffrance et l’éloignement; La femme, corps humain en mutation, effectue sa transmutation devant nous. D’elle poussent des appendices que l’on peut prendre pour des ramures d’arbres et qui deviennent bientôt des organes vivants irrigués de sang, les ailes de la métamorphose.
Marionnettes à fil pour suggérer la légèreté de l’oiseau, son vol silencieux, objets, ailes et plumes d’oiseau, vidéos, jeux d’ombre et de lumière sur une scène plongée dans le noir qui entretient le mystère. L’ambiance sonore y est aussi très importante. 
Le marionnettiste-manipulateur tout vêtu de noir est le conteur et incarne le fils de ce couple séparé; son père a été fait prisonnier à la guerre ou interné par un régime totalitariste. Petit bémol au niveau du visuel, j'ai trouvé que le comédien était parfois (mais pas toujours) trop visible, donc trop réaliste et, dans ces moments-là, sa présence me gênait en empêchant l’illusion. 
Le spectacle est d’une grande beauté et impressionnant par sa forme et pourtant je l’ai trouvé froid et je ne suis pas parvenue à éprouver des émotions autres qu’esthétiques. Je vous renvoie aux photos du spectacle qui vous permettront de vous faire une idée de la qualité visuelle.

Voir ici site de la compagnie

Impression de froideur peut-être accentuée encore par le fait que nous n’étions qu’une poignée de spectateurs dans la salle en ce dernier jour de représentation, que les comédiens n’ont même pas daigné venir nous saluer quand nous avons applaudi, et que le déménagement avait déjà commencé, bloquant une partie de l’accès au théâtre, alors qu’il restait encore une journée de festival! Depuis, j'ai vu que la compagnie Yokaï était parti au Japon où ils ont obtenu un vif succès.

Le collectif de Champagne-Ardennes vient depuis longtemps dans le même lieu, la Caserne des Pompiers. Tout au long de ces dernières années, j’ai vu le nombre de spectacles et le nombre de jours de présence au festival s’étioler. Je suppose que cela reflète l’histoire de la culture en France qui est toujours la première à être sacrifiée en temps de crise. On le voit aussi avec le  raccourcissement du festival IN à Avignon. Et même maintenant qu’à la Champagne-Ardennes s’ajoutent, avec la création des nouvelles régions, l’Alsace et la Lorraine, le collectif est arrivé après les autres - alors que l’on sait l’importance des premiers jours pour le remplissage des salles - et il est reparti avant. Pas de tracs dans les rues, pas un seul article critique affiché devant le lieu ? N’ont-ils plus d’attaché de presse ? Je me demande comment ils ont pu survivre à Avignon ? Il ne faut pas oublier qu’il y avait 1416 spectacles au festival OFF! Je serais très curieuse de connaître leur taux de remplissage cette année et de le comparer à celui du passé.

Volatile: du latin volatilis (qui vole)
-qualifie une matière, solide ou liquide, qui s'échappe/s'évapore facilement
-désigne un oiseau.
Dans un corps devenu trop lourd à porter, une femme tente de quitter son enveloppe humaine et de devenir oiseau. L’absence de l’homme qu’on lui a enlevé enracine son chagrin. La métamorphose tant désirée se produit, lors d’improbables retrouvailles entre deux corps dans un monde en suspens : celui du souvenir. Une transe. Une envie volatile… 

Compagnie Yokaï
Auteur(s) : Violaine Fimbel
Marionnette- objet
Interprète(s) : Evandro Serodio, Elisza Peressoni
 Régisseur : Valéran Sabourin
Directrice de production : Florence Chérel


4 commentaires:

  1. Spécial? tu en as vu de belles choses!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUi, on peut dire que les spectacles ont été variés et surprenants parfois!

      Supprimer
  2. les visuels sont effectivement très beaux!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.