dimanche 10 septembre 2017

Louise Cohen et Toni Demuro : L’oiseau qui avait avalé une étoile


L’oiseau qui avait avalé une étoile de Louise Cohen et Toni Demuro  aux éditions La Palissade

Une nuit, un oiseau avale une étoile et se met à briller.




Mais  les autres animaux ne veulent plus de lui car sa luminosité risque d’attirer les prédateurs.


Dès lors, il parcourt le vaste monde et reste toujours seul. Un jour pourtant un homme, dans le désert, l’accepte pour compagnon et l’amène dans son palais des Mille et une nuits où il pourra être heureux..

Un joli conte sur la différence qui entraîne le rejet des autres mais il est bon de savoir que chacun peut trouver sa place quelque part et avoir un ami qui l’accepte. Chacun, en effet, porte en soi une richesse qui mérite d’être connue, une graine qui ne demande qu’à être semée pour éclore comme cette fleur lumineuse née d’une larme de l’oiseau.

J’ai aimé ce récit émouvant et plein de poésie dans sa grande simplicité souligné par les illustrations très pures qui l’accompagnent. Le contour des animaux et des arbres stylisés se détachent sur un fond uni. Peu à peu l’obscurité du début, le noir, le bleu nuit, le marron, les verts bronze et les bruns vont laisser place aux couleurs du désert, les ocres, les jaunes, les verts clairs et finir sur une nuit dorée qui est la couleur du bonheur.

Un très bel album coup de coeur que je retiens pour son optimisme et la beauté des illustrations.

Avis de mon petit-fils Liam (4 ans) :
J'ai aimé le livre quand l'oiseau brille et personne ne le veut. Il a des petits yeux qui pleurent et il est malheureux.

Prix des Incorruptibles 2016-2017

6 commentaires:

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.