mercredi 12 août 2009

Festival off d’Avignon 2009 : La légende merveilleuse de Godefroy de Bouillon

Parade : Les Royales Marionnettes
Contrairement à ce que le titre indique, la légende merveilleuse de Godefroy de Bouillon présentée à Villeneuve-en-Scène sous chapiteau, est tout sauf merveilleuse car elle conte les massacres perpétrés au Moyen-âge sous le couvert de la religion. Le texte de Didier Balsaux et Bernard Massuir de la Compagnie belge Royales Marionnettes, présente, en effet, un point de vue intéressant : le héros wallon est un guerrier cruel qui n'épargne sur son passage ni femmes et enfants. Parti à la reconquête de Jérusalem, ce croisé incarne le fanatisme religieux et c'est au nom de la foi qu'il verse le sang sans autre forme de remords ou débat de conscience.
Qu'il ressemble à de nombreux fanatiques de notre temps et que l'on puisse rapprocher ce récit de notre époque en le mettant en parallèle avec la situation actuelle en Palestine est une évidence. C'est pourquoi l'insistance des auteurs à ce sujet est peu trop redondante à mon goût et tourne à la démonstration pédagogique.
Les marionnettes taillées dans le bois sont belles mais ressemblent à des sculptures et restent rigides. La manipulation ne suffit pas à leur prêter vie. Pourtant, la mise en scène et la scénographie ne manquent pas d'inventions qui ne sont malheureusement pas toujours abouties. Ainsi, accompagnant les personnages historiques, une marionnette comique du folklore belge sert à la fois de Candide dans l'aventure où il est obligé de suivre son maître et de révélateur du caractère de Godefroy et de son inhumanité. Lui aussi, cependant, manque de vie, de truculence et ne fait pas toujours rire.
Une autre trouvaille, réussie celle-là, car elle permet de visualiser et d'imaginer,  c'est d'avoir mis face à face un acteur incarnant le pape et son pouvoir spirituel et une marionnette représentant l'homme obéissant à ce haut souverain. La différence de taille introduit une notion d'échelle qui permet au spectateur de concevoir la toute-puissance de l'Eglise et de son représentant qui ne prône pourtant que meurtres et destructions au nom de son Dieu.
Dans l'ensemble le spectacle, même s'il présente quelques bonnes idées, n'est pas arrivé à m'accrocher et  je l'ai trouvé plutôt ennuyeux.

La légende merveilleuse de Godefroy de Bouillon
de Didier Balsaux et Bernard Massuir
mise en scène :  Bernard Massuir
Royales Marionnettes
à Villeneuve en scène
du 5 Juillet  au 24 juillet 2009
communauté française de Belgique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.