jeudi 16 juin 2011

Philippe Valliez et Alain Dubos : Landes, de terre et d’eaux




Landes, de terre et d'eaux, ce joli livre des éditions Passiflore, collection Itinéraire Bis, est un vrai plaisir pour les yeux. Son format à l'italienne propre à la présentation des paysages des Landes aux lignes allongées, l'utilisation du papier Kraft réalisé à partir de pâte à papier de bois de résineux, symbole de l'essence de pin maritime landais, le choix du graphisme en font un "objet" délicieux que l'on ne se lasse pas de feuilleter.

landes-les-bruyeres-x.1305116218.jpg
Ouvrir ce livre c'est répondre à l'invitation au voyage que nous lancent le romancier Alain Dubos et le peintre Philippe Valliez :
Il est des pays dont la violence est maîtrisée par un décor en apparence pacifié, et que tourmentent pourtant, au hasard des colères de la nature, les cataclysmes. Les Landes sont de cette famille-Là.." Mais ajoute Alain Dubos, "Du désordre renaît, chaque fois, ce pays gascon semblable à nul autre.

landes-hiver-x.1305116103.jpgEt c'est bien cette calme beauté après la tempête, cette sérénité de la nature reconquise sur le désordre dont je m'imprègne en tournant les pages du livre, sensible à la poésie du texte et de l'image. Ces regards croisés du peintre et de l'écrivain semblent me convier à goûter l'harmonie de ces paysages avec leur forêt de  pins cathédrale sans fin sous le ciel Atlantique où la rectitude est un leurre",  où la terre et l'eau se rejoignent dans une sorte de communion silencieuse, où les saisons défilent parées de couleurs. Tout semble appelé à rejoindre la mer, là où sable et vent s'épousent et le pays  s'achève en murmure océan. Je découvre les Landes comme un pays inconnu et mystérieux  loin de l'image superficielle que s'en fait le touriste, mais décrite par deux amoureux de cette région qui cherchent à nous en faire découvrir l'essence.Les paysage peints par Philippe Valliez sont splendides. Le support marron donne un couleur chaude à chaque image rehaussée par  les jaunes, les oranges qui éclaboussent de lumière les paysages. Les teintes pastel de l'eau qui rejoignent le  blanc cotonneux du ciel, l'éclat vernissé de grains de maïs, le tapis mauve des bruyères,  "l'épure" d'une bergerie,  tout fait de ce livre un petit régal!

landes-ciel-et-eau-x.1305116055.jpg

Voir le billet de Tout à fée...

logo2.1305117381.GIF  Merci à Babelio et aux Editions Passiflore

1 commentaire:

  1. Je replace ici les commentaires faits dans mon ancien blog :

    Un grand merci pour cette chronique qui nous va droit au coeur!

    Les Landes dévastées en Janvier 2009 méritent que l’on s’intéresse à elles autrement que comme un passage obligé vers des lieux de vacances. Vous participez à ce devoir de mémoire. Soyez en encore remerciée.

    Bien à vous,

    Alain Dubos (et ses compagnons de route)

    Rédigé par : alain dubos | le 12 mai 2011 à 13:52 | Répondre | |
    @ Alain Dubos : Merci pour votre commentaire et à toute l’équipe pour ce beau livre qui célèbre cette région avec autant de réussite!

    Rédigé par : claudialucia | le 13 mai 2011 à 19:01 | Répondre | |
    Il est toujours très émouvant de croiser d’autre regards et de sentir une communion dans ce que l’on a voulu exprimer Alain et moi.
    Merci pour ces commentaires qui nous incitent à continuer notre parcours en vous invitant dans cette nature chère à nos coeurs .
    Cordialement.
    P. VALLIEZ

    Rédigé par : Philippe VALLIEZ | le 14 mai 2011 à 15:24 | Répondre | |

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.