lundi 13 juin 2011

Un sonnet de Michel Ange : La Pieta de Saint Pierre de Rome

Michel Ange comme tous les grands artistes de la Renaissance est un homme de génie qui a plus d'une corde à son arc. Sculpteur, peintre, architecte, il fut aussi, même si c'est moins connu, poète. Ce sonnet est adressé à la Vierge de la Pieta que le sculpteur a fait naître du marbre. Cette naissance toute de beauté et de grâce est  prétexte à une réflexion sur la création artistique, sur la foi mais aussi sur la responsabilité de l'artiste et la mort.

La Pieta de Michel Ange (Saint Pierre de Rome)




L'artiste le meilleur n'a aucune idée qui ne soit déjà enfouie
Profondément dans le marbre.
Et le charme qui retient cette idée ne peut être brisé
Que si les mains obéissent à l'esprit.
Le mal que je fuis et le bien auquel j'aspire
sont cachés en vous, Dame de haut raffinement,
Et mon art n'est pas assez grand pour obtenir ce que je désire.
Votre beauté et votre sévérité ne  sont pas responsable de ma peine,
Pas plus que l'Amour ou le Destin.
Je suis seul comptable de ma destinée,
Car si vous portez la compassion et la mort
Dans votre coeur si digne,
Mon talent indigne ne connaît que la mort.

Les compagnons Troubadours du dimanche :
Edelwe, Mango, Abeille, Emmyne, Chrestomanci, Mariel, Laurence , Ankya, Herisson08, Anjelica , George, Uhbnji , Fleur, Esmeraldae, Armande, Satya, Zik, Lystig, Amos, Bookworm, Emma, Julien, Marie, Yueyin , Soie , Alex , Hambre , Katell , Mathilde, Schlabaya, Hilde, Saphoo, La plume et la page, Tinusia, Chrys, Roseau, MyrtilleD, Cagire, Caro[line], L’or des chambres, Violette, claudialucia, Séverine, Maggie, Sev, Azilis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.