dimanche 12 juin 2011

Walter Scott : Rob Roy



Walter Scott  qui est né à Edimbourg en 1771 fut non seulement le plus grand écrivain de l'Ecosse mais eut aussi une place considérable dans la littérature romantique par l'énorme retentissement de son oeuvre qui mit à la mode le roman historique en Europe.
De plus, par son engagement en faveur des coutumes, de la culture et de la langue écossaise  il est considéré comme  un héros national. C'est lui qui rétablit le port du tartan et du kilt  qui avait été interdit en 1746 après la défaite des écossais jacobites, partisans de Bonnie Prince Charlie (Stuart), à  la bataille de Culloden contre les anglais. En effet, lors d'une cérémonie officielle dont il est l'ordonnateur, il demanda non seulement aux notables mais aussi au roi d'Angleterre de revêtir le costume traditionnel de l'Ecosse, coutume qui est toujours en vigueur dans la famille royale de nos jours. Un monument à sa gloire se dresse au pied du château médiéval dans la Ville Neuve.


Rob Roy

 Monument à Walter Scott  Edimbourg


Son roman Rob Roy s'appuie sur un personnage historique Rob Roy, du clan Des Mc Gregor dont le nom avait été aboli par un décret en 1617. En dépit de cet interdit les Mc Gregor continuèrent sous des noms d'emprunt à former un clan. Rob Roy est un de leurs descendants. Eleveur de bestiaux, il devint insolvable en 1712 à cause de la mauvais foi d'un associé.
C'est alors que commença la vie de brigand et de proscrit, protégé par ses amis, alliés, parents. Jacobite, il menait la vie dure à ceux qui soutenaient le gouvernement anglais, distribuant généreusement ses prises à ceux qui en avaient besoin. On a souvent dit qu'il était le Robin des Bois de l'Ecosse.
Le récit commence pourtant à Londres avec un personnage fictif, Francis Osbaldistone, jeune homme épris de poésie, qui est banni par son père après avoir refusé de prendre ses responsabilités dans la maison de commerce familiale. Il est envoyé dans le Northumberland, à la frontière de l'Ecosse chez son oncle. Là, dans le manoir de la famille, il fera connaissance de la belle, intelligente et mystérieuse Diana et du perfide Rasleigh, son cousin. Les machinations de Rasleigh qui menace l'entreprise paternelle et son honneur amèneront Francis Osbaldistone en Ecosse, au coeurs des Highlands, à la recherche de Rob Roy, le seul qui puisse lui venir en aide.
L'histoire est romantique à souhait et l'on prend bien vite le parti du jeune et fougueux Osbaldistone même s'il a la tête près du bonnet et ne réfléchit pas toujours avant d'agir. Pourtant le récit traîne un peu en longueur et il m'a fallu attendre plus de 200 pages avant de franchir la frontière et plus de 300 avant de pénétrer dans le domaine de Rob Roy, territoire ingrat et montagneux situé entre les trois lacs Lomond, Ard et Katrine, et qu'on nommait vulgairement le pays de Rob-Roy ou de Mc Gregor.
Ce que j'ai aimé dans le roman, c'est toute cette partie sur L'Ecosse, la description de ces paysages sauvages et beaux, de ces villages misérables, de cette population réduite à la famine, hostile et farouche, de ces hommes toujours prêts à manier la dague, de ces guerriers qui ne trouvent leur subsistance que dans les raids et la rapine.
A gauche, à travers une vallée, serpentait le Forth, dont une guirlande de bois taillis dessinait le cours vers l'orient, autour d'une charmante colline entièrement isolée. A droite, au milieu d'une quantité de rocs nus, d'épais halliers et de monticules, s'étendait un vaste lac; le souffle d'une brise matinale y soulevait par places de courtes vagues, où pointaient en reflets étincelants des facettes de lumière....
La connaissance de l'Ecosse, des mentalités de l'époque avec la solidarité des clans, le sens de l'honneur bien particulier des Highlanders, les dissensions religieuses, la description des coutumes et des vêtements donnent au roman un intérêt non seulement historique mais ethnologique.
Les nouveaux-venus portaient la plupart des pistolets à la ceinture, et presque tous des dagues (dirk) suspendues à la gibecière (sporran) qu'ils ramenaient par devant. Chacun d'eux était muni d'un bon fusil, d'une claymore, et d'un solide bouclier rond, ou targe, en bois léger, doublé de peau et artistiquement plaqué de cuivre, avec une pointe de fer au centre...


7 commentaires:

  1. Ce que j'ai aimé au contraire ce sont ces longueurs du récit. On prend le temps avant de pénétrer dans cette Ecosse dont, comme le jeune Osbaldistone, on feint de n'avoir aucune idée. Puis c'est la découverte de ce nouvel horizon mystérieux que sont les Highlands. Je crois qui si Walter Scott nous avait précipité dès le départ entre montagne et lacs parmi le clan de Mac-Gregor, l'effet en aurait été bien moins saisissant.

    RépondreSupprimer
  2. Today, I went to the beach front with my kids. I found a sea shell and
    gave it to my 4 year old daughter and said "You can hear the ocean if you put this to your ear." She placed the shell to her ear and screamed.
    There was a hermit crab inside and it pinched her ear. She never
    wants to go back! LoL I know this is totally off topic but I had to
    tell someone!

    Look into my blog - shop

    RépondreSupprimer
  3. Hello there! This is kind of off topic but I need some advice from an established blog.
    Is it tough to set up your own blog? I'm not very techincal but I can figure things out pretty fast. I'm thinking about making my own but I'm not sure where to start. Do you have any points or suggestions? Thanks

    Look at my homepage: similar

    RépondreSupprimer
  4. Hi. I noticed your website title, "Blogger: Ma Librairie" does not really reflect
    the content of your site. When writing your site title, do you think it's best to write it for Search engine optimisation or for your readers? This is something I've been struggling with due to the fact I want
    great rankings but at the same time I want the best
    quality for my visitors.

    Feel free to surf to my web page profesionalna

    RépondreSupprimer
  5. Hey there! This is my first visit to your blog! We are a group of volunteers
    and starting a new initiative in a community in the same niche.

    Your blog provided us valuable information to
    work on. You have done a wonderful job!

    Also visit my website - traka

    RépondreSupprimer
  6. Hmm it looks like your website ate my first comment (it was extremely long) so
    I guess I'll just sum it up what I wrote and say, I'm thoroughly enjoying
    your blog. I as well am an aspiring blog writer but I'm still new to everything. Do you have any suggestions for first-time blog writers? I'd
    definitely appreciate it.

    Stop by my web site profesionalna
    My website :: traka

    RépondreSupprimer
  7. Your website appears to be having some compatibilty issues
    in my internet explorer browser. The text seems to be running off the
    page pretty bad. If you want you can e-mail
    me at: shella.christiansen@gmail.com and I will shoot you over a screen shot of the problem.



    Feel free to visit my web blog - lost data
    Also see my website :: blog

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.