mardi 5 juillet 2011

Sophie Loubière : L'enfant aux cailloux


Etrange personnage cette Elsa du roman de Sophie Loubière, L'enfant aux cailloux. Fillette, elle voyait le fantôme de sa mère s'asseoir sur son lit, jeune femme exaltée et emportée, elle chasse Gérard, son mari qui ne s'occupe pas assez d'elle et reste seule avec son fils, Martin. Quand elle devient grand mère, elle ne se conduit pas plus raisonnablement envers son petit fils Bastien. Et cela ne s'améliore pas par la suite. Agée, elle vit dans la vieille maison familiale, continue à voir des fantômes, affiche un sacré caractère, empoisonne la vie de son fils devenu médecin, pourtant bien dévoué à sa folle de mère. Présentement, elle surveille la maison d'à côté où jouent les enfants des voisins, les Desmoulins; la  petite Laurie s'amuse avec son jeune frère, Kévin et plus loin, toujours à l'écart, un enfant joue avec des cailloux; il paraît malade. Elsa, ancienne directrice d'école ne s'y trompe pas, ce petit garçon souffre de maltraitance. Elle alerte les services sociaux, la police. Oui, mais pour les autorités les Desmoulins n'ont que deux enfants. Le troisième mentionné par Elsa n'existe pas. Alors Elsa, prête à tout pour sauver le gamin, part en guerre!

Etrange livre aussi. Mon esprit cartésien a d'abord été malmené dans les premiers chapitres. J'ai commencé par ne rien y comprendre! Je trouvais l'histoire décousue et pour cause! Sophie Loubière nous présente la vie d'Elsa par de grands flashs sur des moments clefs de sa vie. Mais ces épisodes ne sont pas totalement éclairés, certains aspects restent donc inexpliqués et nous nous interrogeons sur ce qu'a voulu montrer l'auteur. Ce survol est en accéléré jusqu'au moment où commence le récit proprement dit, c'est à dire quand la vieille femme rentre chez elle après une longue absence et découvre le petit garçon maltraité. Mais rassurez-vous, peu à peu toutes les pièces se mettent en place et nous aurons la réponse... au dénouement, l'écrivain ménageant le suspense jusqu'au bout! Jusqu'au bout, oui! nous nous interrogerons sur ce petit bout de femme pas commode en nous demandant si elle est folle à lier ou simplement étrange et visionnaire? A vous de le découvrir ! Un bon suspense!

 Merci à la librairie Dialogues croisés et aux éditions du Fleuve noir

6 commentaires:

  1. je ne suis ni attirée, ni pas attirée...
    très mitigée...

    RépondreSupprimer
  2. Je suis un peu comme Lystig, assez intriguée tout de même.

    RépondreSupprimer
  3. Ça a l'air très étrange ce roman... Intrigant mais aurais-je la patience d'attendre l'extrême fin?

    RépondreSupprimer
  4. @ Lystig : C'est une lecture rapide et facile. Ce n'est pas un grand roman mais il est agréable.

    RépondreSupprimer
  5. @ Aifelle : Ce n'est pas un coup de coeur, c'est ce que tu dois sentir. Par exemple dans le genre policier j'ai été plus enthousiaste pour le roman que j'ai commenté il y a quelques jours : "Les leçons du Mal" de Cook

    RépondreSupprimer
  6. @ Gwen : c'est le propre d'un roman à suspense! Savoir attendre!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.