jeudi 22 septembre 2011

Bryan Magee : L'histoire illustrée de la philosophie


Raphaël : L'Ecole d' Athènes

 

 J'ai acheté L'histoire illustrée de la philosophie à ma fille quand elle était encore au lycée. Et il faut reconnaître que ce livre magnifiquement illustrée est une agréable entrée en matière pour s'initier à la philosophie de Socrate au XXème siècle.  Il ne s'agit  pas d'une étude approfondie mais d'un regard général, volontairement simple et facile, pour faire connaissance avec les grands courants de la pensée occidentale.

En  le feuilletant je lis ces phrases qui seront  mes citations d'aujourd'hui :

 

 

On choisit une philosophie en fonction de ce qu'on est.

Johann Gottlieb Fichté

 

Si tu veux suivre mon avis, tu feras bien peu de cas de Socrate et beaucoup de la vérité.

Socrate

 Les hommes ont une seule manière d'être bons, mais beaucoup d'être mauvais. 

                                                                            Aristote

 

 Seigneur, rends-moi chaste, mais pas tout de suite.

                                                                           Saint Augustin

 

 

 

 

 

Jean Leon Huens Hommage à newton
  
J'ai vu si loin parce que je me suis placé sur les épaules de géants.

                                                                           Newton

 

 Le but de l'organisation en société, c'est la liberté.

 Spinoza

 

L'habitude est le grand guide la vie humaine.

Hume

 

La superstition met le feu au monde, la philosophie l'éteint. 

Voltaire

 

L'homme est né libre et partout il est dans les fers.

Rousseau

 

Les philosophes n'ont fait qu'interpréter diversement le monde; il s'agit maintenant de le transformer.

Karl Marx

Présentation de l'éditeur

Dans notre monde moderne à la recherche de ses valeurs, qui n’est pas confronté aux grandes questions de l’existence ? Dieu, l’âme, la mort, le sens de la vie, la place de l’homme dans l’univers... S’adressant aussi bien aux non-initiés qu’aux étudiants désireux de clarifier leur connaissance des grands courants philosophiques, cet ouvrage richement illustré est une brillante anthologie de la pensée occidentale. De Platon à Nietzsche, on y trouve les réponses aux grandes questions, les mots-clés et les axes de réflexion des différentes écoles.

Biographie de l'auteur

Bryan Magee a étudié à l'université d'Oxford. Diplômé en philosophie, histoire, sciences politiques et économie, il a enseigné à l'université de Yale avant de devenir homme de télévision, critique et écrivain. Nommé au Balliol College d'Oxford, il continue ses activités dans les médias et tient une rubrique régulière dans le Times. Il a également été directeur de recherche au King's College de l'université de Londres, où il enseigne actuellement.


17 commentaires:

  1. La citation de Saint Augustin, j'adore !

    RépondreSupprimer
  2. @ Irrégulière: intéressant pour une initiation pas pour quelqu'un qui pratique les philosophes couramment.

    RépondreSupprimer
  3. @ lireaujardin: Moi aussi, j'adore! C'est de l'humour involontaire, je suppose!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque quand j'étais au lycée, c'est vrai que j'en garde un bon souvenir :)

    RépondreSupprimer
  5. "La superstition met le feu au monde, la philosophie l'éteint." Je suppose que Voltaire a délibérément employé "superstition" à la place de "religions".
    Courageux, Voltaire... mais pas téméraire :D

    RépondreSupprimer
  6. @ Aymeline : oui, une bonne lecture pour des lycéens. ET en plus le livre est magnifiquement illustré.

    RépondreSupprimer
  7. @ Tilia : "Courageux mais pas téméraire!" Tu peux voir les choses ainsi. A moins que Voltaire appelle superstitions toutes les religions.

    RépondreSupprimer
  8. intéressant pour s'initier en douceur, j'aime bien celle de Voltaire, la superstition englobe je pense religions et croyances diverses si ce n'est en l'homme, non ?
    Belle idée de billet

    RépondreSupprimer
  9. Une belle façon de proposer de la philo,
    j'aime toutes tes illustrations
    ton billet me fait penser qu'il y a maintenant plusieurs séries de petits bouquins de philo pour très jeunes lecteurs, j'ai en ai acheté pour mes petits enfants qui ont apprécié

    RépondreSupprimer
  10. ah oui, c'est vrai, ça , dominique ! J'en ai acheté un (un dieu ou des dieux ?) extra !

    RépondreSupprimer
  11. @ dominique et jeneen: Je ne les connais pas mais il faudra que je vois cela quand Léonie sera plus grande!

    RépondreSupprimer
  12. Meme pour ceux qui connaissent la philo de maniere plus avancee que les debutants, ce livre est tres bon. Le fait est qu`il est ecrit par un anglo-saxon, et dans ce monde, allez savoir pourquoi (meme si j`ai ma petite idee), ils sont bien plus pedagogues et plus clairs qu`en France en particulier- pays dans lequel la culture est instrumentalisee au service d'un certain exhibitionnisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout vrai pour la philosophie, non ? C'est à dire qu'en France dès que quelqu'un se dit philosophe et parade à la tv, on se pâme et on admire! On en perd tout sens critique et cela nous ramène à Socrate : "Si tu veux suivre mon avis, tu feras bien peu de cas de Socrate et beaucoup de la vérité."

      Supprimer
    2. Sans doute, cette "parade" en est l'une des manifestations.
      Mais je pensais plus a ces universitaires qui ecrivent des choses absolument incomprehensibles (et parfois pour eux-memes), comme si ils disaient a leurs lecteurs eventuels: tant que vous ne me comprenez pas, vous chercherez a me comprendre, et pendant ce temps la votre attention est sur moi...! Un peu le syndrome des stars, mais dans un champ ou on s'attendrait le moins a le rencontrer. Quant aux philo-tV, eux, ils ne sont plus dans ce trip: ils ne passeraient pas a la tele s'ils etaient aussi incomprehensibles- sauf pour un comic-show. Pour "parader', ils sont obliges de simplifier pour etre accessibles cad telegeniques. Les animateurs et leurs conseillers en communication leur font vite comprendre, et s'ils veulent s'enrichir, ils ont interet a vite le comprendre.

      Supprimer
    3. Tu as raison, l'écriture universitaire n'est pas toujours "directe". Ce qui est peut-être un euphémisme !

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.