mercredi 7 décembre 2011

Les Romantiques anglais et russes : des pistes de lecture


Voici quelques pistes de lecture romantique anglais, russe. N'hésitez pas à compléter la liste, à laisser dans vos commentaires des titres, des noms d'écrivains à découvrir.


Littérature anglaise  

1) Préromantique


Robert Burns  : poète écossais (1759_1796)

William Blake (1757-1827) dessinateur, graveur, peintre, écrivain, poète

The Tyger ICI

Le roman gothique



Horace Walpole (1717_1797)
Le Château d' Otranto premier roman gothique

Ann Radcliffe :
Les Mystères de Udolfo (c'est de ce livre que se moque Jane Austen dans Northanger Abbey)

Mathew Gregory Lewis
 Le moine Chez Maggie ICI







2) Poètes romantiques première génération 


Samuel Taylor Coleridge (1772-1834)
The rythme of the ancien marin Le dit du Vieux marin



 William Wordworth (1770_1850)
Lyricals balads (1798)





 3) Romantiques seconde génération

George Gordon, Lord Byron (1788_1824)
Childe Harold
Dom Juan

Percy Bysshe Shelley (1792_1822) son oeuvre poétique
ses poèmes les plus connus The cloud, Ode to the west wind, to a skylark

John Keats (1795-1821)
Voir Bright Star et le film de Jane Campion ICI

Mary Shelley Frankeisten


Sir Walter Scott écrivain écossais

La mariée de Lammermoor
Ivanhoe Quentin Duward
Rob Roy  Voir Miriam ICI  et dans ma Librairie ICI

Waverley
The monastery





4) Le post romantisme dans le roman victorien

Charlotte Bronté :

Avec Jane Eyre qui la rend célèbre  Charlotte Bronté publie un  roman réaliste  mais très influencé par le gothique et la romance : le château,  la folle enfermée dans un grenier,  la passion amoureuse, donc encore influencé par le  romantisme

Emily Bronté
Les hauts de Hurlevent, conte réaliste qui échappe au réalisme par  la violence de la passion amoureuse, l'alliance de l'amour et de la mort,


Littérature russe 

 Alexandre Pouchkine, le "père" de la littérature russe

Alexandre Pouchkine
 
La fille du capitaine











contes fantastiques dont La dame de Pique











Eugène Onéguine










Rouslan et Ludmila









Vassili Joukovsky poésies et Les derniers instants de Pouchkine

Nicolas Gogol ; histoires fantastiques dont Le nez

Mikhail Lermontov : roman  : Un héros de notre temps poésie : le démon






28 commentaires:

  1. J'ai un grand faible pour William Blake! et à ce propos connais tu le film Dead Man?

    RépondreSupprimer
  2. Article très intéressant; merci !
    Je n'ai jamais lu Pouchkine; ça serait l'occasion.

    RépondreSupprimer
  3. Intéressant inventaire, hélas Robert Burns est introuvable en traduction même sur les sites de livres anciens !
    par contre je vais titiller mais je ne sais pas si Gogol peut être classé dans les romantiques ? autant Pouchkine je suis d'accord mais Gogol ....

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ces références et pour le lien. surtout pour la littérature russe que je connais moins bien... Quant à la littérature britannique, j'espère pouvoir en lire plusieurs... mais ils sont moins faciles à trouver.

    RépondreSupprimer
  5. toujours pas de littérature romantique en vue. Peut-être en janvier...
    bises

    RépondreSupprimer
  6. Pour moi tes suggestions tombent à pic, je suis en train de terminer un billet sur Byron que je pense publier en fin de soirée, ou demain au plus tard.
    à bientôt, ClaudiaLucia :)

    RépondreSupprimer
  7. Pas eu le temps de revenir dans mon blog aujourd'hui! je vous répondrai demain. Merci pour vos visites.
    Dominique : Gogol mérite à lui tout seul une réponse. A bientôt dès que ma petite fille me laisse un moment!

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ces pistes de lecture :D

    RépondreSupprimer
  9. Plus qu'une journée et quelques dizaines de copies et je pourrai enfin revenir vers des occupations un peu plus à mon goût! Ne désespérez pas : je n'ai pas oublié mon engagement!

    RépondreSupprimer
  10. George : tu dois en avoir tout autant à nous proposer!

    RépondreSupprimer
  11. @ lewerentz : Pouchkine est, en effet, un auteur à découvrir!

    RépondreSupprimer
  12. @ Thérèse : merci! Si tu les explores, tu nous en feras part?

    RépondreSupprimer
  13. @ Dominique : j'ai ramené d'Ecosse un petit bouquin de Burns mais c'est vrai qu'il était en anglais mêlé d'écossais. Les mots étaient expliqués et j'ai pu le lire.

    RépondreSupprimer
  14. @ Maggie : Je pense que l'on doit trouver le Mystère d'Udolphe en français. Il me semble l'avoir vu.

    RépondreSupprimer
  15. @ Mazel: en janvier peut-être, alors?

    RépondreSupprimer
  16. @ Tilai : je suis impatient de lire ton billet sur Byron. Tu m'avertis dans la LISTE DES PARTICIPANTS pour que je mette le lien?

    RépondreSupprimer
  17. @ Aymeline : j'espère que tu trouveras un titre qui te plaise.

    RépondreSupprimer
  18. @ Marie-Josée : Bon courage pour toutes ces copies! Je ne désespère pas, je sais ce que c'est que de corriger des copies pour l'avoir fait moi-même avant la retraite!

    RépondreSupprimer
  19. Mon billet sur Childe Hariold est sorti cette nuit et j'ai aussitôt posté un commentaire pour l'annoncer dans la liste des participants. Mais je viens d'aller voir et il n'y est pas ! :(
    Je vais donc recommencer, si par hasard le premier était en attente de validation, tu effaceras le second.
    Bises et à bientôt

    RépondreSupprimer
  20. Je viens de lire le billet de Tilia, il est vraiment remarquable mais je ne trouve pas comment lui écrire. (où cliquer pour les commentaires????)Si Tilia me lit ici, toutes mes félicitations!
    Merci aussi pour le lien vers Childe Harold en français, j'ai commencé en anglais (téléchargement gratuit)mais grosse prise de tête : déjà que ce n'est pas agréable de lire un si long poème sur écran mais en plus c'est difficile. Je décroche vite!

    RépondreSupprimer
  21. @ Tilia : Merci pour ta participation. Je vais voir ton lien dans la liste des participants et dès que possible je viens lire ton article.

    RépondreSupprimer
  22. @ miriam : à la fin de l'article il y a marqué : "échos" tu cliques pour lire les échos c'est à dire les commentaires des autres lecteurs.Puis en bas de la page tu cliques sur "laisser un commentaire".
    Tu as raison c'est un très beau billet, riche et documenté. J'ai commencé à lire Childe Harold en français, là où nous dirige Tilia. La traduction est claire, le texte simple.

    RépondreSupprimer
  23. il y a un petit souci avec les liens : je clique pour arriver sur le blog de Maggie "Le moine" et j'arrive sur Rob Roy dans mon blog

    RépondreSupprimer
  24. merci miriam de m'avertir de cette erreur. je viens de corriger.

    RépondreSupprimer
  25. @ Dominique : Pour te répondre sur Gogol mais ce n'est pas si facile (j'ai lu une étude complète sur lui) il est considéré dans sa première oeuvre Les soirées comme romantique car il exploite des thèmes fantastiques et ukrainiens (donc ancrés, pense-t-on dans la nationalisme ) mais il choque par certains aspects considérés comme non romantiques, utilisation du comique, de la caricature. Plus tard, on fait de lui, le père du réalisme et même du naturalisme russe mais il détone par ses aspirations métphysiques, l'intrusion du fantastique qui ne paraît pas réaliste. On dit même qu'il annonce le symbolisme!
    Donc un écrivain assez inclassable. Il a pourtant figuré dans l'exposition de 2011 au musée de la Vie romantique sur le Romantisme russe à côté de Pouchkine.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.