dimanche 4 décembre 2011

René-Guy Cadou : 30 Mai 1942

 Le vieil homme triste de Van Gogh
Le père de René Guy Cadou est mort en janvier 1940. Ce jour-là , le 30 Mai 1942, le poète pense à son père.
30 Mai 1942

Il n'y a plus que toi et moi dans la mansarde
Mon père
Les murs sont écroulés
La chair s'est écroulée
Des gravats de ciel bleu tombent de tous côtés
Je vois mieux ton visage
Tu pleures
Et cette nuit nous avons le même âge
Au bord des mains qu'elle a laissées

Dix heures
La pendule qui sonne
Et le sang qui recule
II n'y a plus personne
Maison fermée
Le vent qui pousse au loin une étoile avancée

Il n'y a plus personne
Et tu es là
Mon père
Et comme un liseron
Mon bras grimpe à ton bras
Tu effaces mes larmes
En te brûlant les doigts


Dimanche Poétique de Bookworm



5 commentaires:

  1. Triste mais si beau poème. Je ne connaissais pas ce poète merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  2. @ aymeline : contente de te le faire découvrir.Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  3. René Guy Cadou est décidémment un poète que j'aime beaucoup... Très beau également ce tableau de Van Gogh, que je ne connaissais pas !

    RépondreSupprimer
  4. @ Aymeline : triste oui! il m'a beaucoup touchée.

    RépondreSupprimer
  5. @ cagire : moi aussi j'aime beaucoup Cadou. Je trouve qu'il n'est pas reconnu à sa juste valeur.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.