dimanche 18 décembre 2011

Robert Burns, My heart’s in the Highlands…

 

highlands-montagneenneigee.1243628592.jpg

The hills of the Highlands for ever I love

250px-robert_burns.1243628525.jpg
Le grand poète écossais Robert Burns est né à Alloway dans le Ayrshire en 1759. son père, un fermier, lui fit donner une solide instruction en engageant un précepteur. Ce qui lui permit d'accéder à une connaissance parfaite de la grammaire anglaise et aussi de faire connaissance avec les plus grands poètes anglais : Shakespeare, Milton et Pope... C'est pourquoi il fut à même d'écrire dans un anglais formel et recherché aussi bien que dans la langue écossaise des Lowlands.
Ainsi, même s'il a  poussé la charrue et cultivé la terre, il est loin d'être, comme on l'a surnommé  plutôt abusivement, the heaven-taught ploughboy autrement dit dans une traduction littérale dont je ne me flatte pas :  le  laboureur enseigné par le ciel" (ou "inspiré?) ou encore Le poète-paysan. Il est aussi appelé : Scotland's favourite son (le fils préféré de l'Ecosse) ou The bard of Ayrshisre
Voici une poésie  qui s'inspire d'une vieille ballade écossaise.

My Heart in the Highlands

highlands-le-plus-haut-sommet-decosse.1243628615.jpg

My heart's in the Highlands, my heart is not here;
My heart's in the Highlands, a-chasing the deer;
A-chasing the wild deer, and following the roe -
My heart's in the Highlands wherever I go.
****
Farewell to the Highlands, farewell to the North,
The birthplace of valour, the country of worth
Wherever I wander, wherever I rove,
The hills of the Highlands for ever I love.
****
Farewell to the mountains high cover'd with snow;
Farewell to the straths and green valleys below;
Farewell to the forests and wild-hanging woods;
Farewell to the torrents and loud-pouring floods.
****
My heart's in the Highlands, my heart is not here;
My heart's in the Highlands, a-chasing the deer;
A-chasing the wild deer, and following the roe -
My heart's in the Highlands wherever I go.





8 commentaires:

  1. souvenirs!.... des Highlands. Beau poème a-t il été mis en musique?

    RépondreSupprimer
  2. Tu me fais rêver là... les Highlands, il faudra bien que j'aille m'y perdre un jour.

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique pays mais en VO pour moi j'ai l'impression de perdre le fil :-)
    D'ailleurs une édition bilingue de Burns c'est introuvable !

    RépondreSupprimer
  4. @ miriam ; Quand nous étions allés à Edimbourg nous avions fait un voyage éclair dans les Highlands. Je ne sais pas s'il a été mis en musique..

    RépondreSupprimer
  5. @ emmyne : rêve! rêve... et un jour tu iras .. pas pour te perdre, j'espère!

    RépondreSupprimer
  6. @ Dominique : je n'ai pas trouvé de traduction non plus. Hélas!

    RépondreSupprimer
  7. très beau poème, je ne connaissais pas ce poète :)

    RépondreSupprimer
  8. Un poète romantique écossais que j'ai découvert en allant à Edimbourg!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.