vendredi 3 février 2012

Des mots une histoire : La lutte des anges

 
Chagall : la lutte de Jacob et de l'Ange
 
 La lutte des Anges

 Comme un vil scolopendre caressant mon thorax
un long train de flocons balayant mon visage
la vie, cette inconnue, a des airs de mésange
Un éclair bleu qui chante au foyer sous l'alfange,
Pavillon de détresse où l'étude est louange
En compagnie des livres, inexorablement
Amis de mon enfance et gardiens de mes peurs.
Potager où tomates n'ont jamais de vendanges
Une lutte tendresse, une erreur à la frange
De la vie, de la mort,  sans pitié et sans âge,
 Neige et boue se mêlant dans la lutte des anges
Gabriel accostant à la gare en archange
Lucifer de son feu illuminant la fange
Un parcours ou amour et haine se mélangent
Où désorienté, le Mal au marécage
se vautre dans l'horreur, a raison du bonheur
Mais où parfois renaît l'Hellebore Niger
La rose de Noël, tendres vies de l'hiver.
 
 
 Hellebore Niger
 
 



Ce poème a été écrit dans le cadre de l'atelier d'écriture d'Olivia : Désirs d'histoire. Les mots imposés étaient les suivants : erreur – tendresse – train – thorax – scolopendre – lutte – inconnu – inexorablement – boue – pavillon – compagnie – foyer – neige – étude – mésange – flocon – accoster – désorienté – parcours – tomate – chanter – gare – livre

30 commentaires:

  1. Essai plutôt réussi... qui sort de je que j'ai lu ce matin... Et en plus j'aime beaucoup les oeuvres de Chagall... Ce bleu devrait m'aider à bien commencer ma journée :)

    RépondreSupprimer
  2. Scolopendre et tomate en poésie et dans un hall de gare...C'est Mallarmé qui va être content.

    RépondreSupprimer
  3. Le commentaire de wens m'a bien fait rire !
    C'est vrai que tu n'es pas gâtée, faire de la poésie avec des mots aussi triviaux ! Mais tu t'en sors toujours, c'est admirable.

    RépondreSupprimer
  4. Je reste éblouie ! Comme d'habitude me diras-tu ? Oui mais, c'est tellement agréable la poésie après tous ces crimes et ces gares pleines de sang dans la majorité des textes ce matin, tu célèbres l'hiver sans nous parler d'anthrax (pour la rime du thorax) dans la douceur des livres... Magnifiiique !

    RépondreSupprimer
  5. Tu excelles dans l'exercice "thorax" difficile à rendre poétique! continue à choisir Chagall qui m'enchantera toujours

    RépondreSupprimer
  6. Comme toujours, mots et images font mouche. J'aime la sonorité de ce mot, hellébore...

    RépondreSupprimer
  7. Bien: j' ai appris un mot nouveau : alphange...

    RépondreSupprimer
  8. Du grand art de plume !
    Je suis admirative, tout simplement
    @mitiés de Lyon

    RépondreSupprimer
  9. @ Anonyme : Qui se cache sous ce message. Je suis curieuse! J'aimerais savoir!

    RépondreSupprimer
  10. @ Wens : Tomates, tomates! Je voudrais bien savoir qui a pu mettre un mot pareil!

    RépondreSupprimer
  11. @ Olivia : Ah! un peu de compassion! c'est vrai que je ne suis pas gâtée!

    RépondreSupprimer
  12. @ Asphodèle; Je crois qu'il te faudra mettre des lunettes de soleil pour venir me voir! C'est vrai,j'ai l'impression que l'hiver et le froid rendent moroses...!

    RépondreSupprimer
  13. @ miriam : comme tu dis bien : thorax, difficile et s'il n'y avait que celui-là!

    RépondreSupprimer
  14. @ Gwen : Moi aussi j'aime l'hellebore, le mot et la fleur.

    RépondreSupprimer
  15. @ Soène : et bien merci à toi et à toutes!!

    RépondreSupprimer
  16. C'est une belle réussite ! Pas évident avec certains mots pourtant :) Bravo !

    RépondreSupprimer
  17. Un seul mot : aérien (le poème et le tableau) :-)

    RépondreSupprimer
  18. et valentyne : merci aussi! C'est sympa de venir m'encourager à placer tous ces mots.

    RépondreSupprimer
  19. "... tendres vies de l'hiver."

    Quel exercice!

    RépondreSupprimer
  20. Comme à ton accoutumée, tu nous enchantes malgré les mots qui ne s'y prêtent pas vraiment. :D

    RépondreSupprimer
  21. Très beau! Pour ma part je n'ose pas me lancer dans les poèmes. C'est un peu "casse-gueule"!

    RépondreSupprimer
  22. @ Thérèse
    Merci de ta visite! Alors la France?

    RépondreSupprimer
  23. @ cerait : merci ; Et moi qui n'ai pas encore eu le temps de venir te lire ni la plupart des autres! Mais demain sans aucun doute!

    RépondreSupprimer
  24. @ La plume : Merci! La poésie est "casse-gueule" c'est vrai et je me rends bien compte de ce que tous ces mots ont de bizarre dans le poème mais.. je préfère écrire en vers qu'en prose! Alors, tant pis!

    RépondreSupprimer
  25. chapeau, la poésie ça n'est pas facile...

    RépondreSupprimer
  26. j'aime beaucoup :) tu vas pouvoir en faire un recueil

    RépondreSupprimer
  27. Merci aymeline. Ce serait un recueil bien étrange avec de drôles de mots!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.