vendredi 9 mars 2012

Des mots, une histoire : Printemps, petite araignée attentive...


Vincent Van Gogh : Amandier

 Printemps, petite araignée attentive...

Automne, hiver, printemps, été,
Automne, hiver... Printemps!
Sur cette saison magnétique,
Chauffeur
Arrête-toi, fixe le Temps
Qui glisse
Du sud au nord, d'est en ouest
sur les chantiers de la Nature
Sur l'azur, vif harmonica, 
Petite araignée philosophe,
Attentive et ventripotente
Printemps tu as tissé ta toile
et ruiné la morte saison.
Coquelicot pourpre et pervers
Au creux du nid de tes pétales
dans la maison de ta corolle
Tu caches l'éclat d'un oeil noir.
La rose pour fleurir s'ouvre
Comme on soupire
Apologie de la nature,
Princesse rubiconde, aux joues
De beurre frais,
Prairie d'herbe grasse,
Philosophe en dentelle
Sur la page, fleurs d'amandier
L'enfant brode ses arabesques
le crayon exalte  ta neige.

La comédie de la nature
Au clavier célèbre la joie.
Chauffeur du temps qui glisse
Arrête-nous bien vite.
Printemps!



 Les mots imposés pour l’édition 57 de Des mots, une histoire d'Olivia sont : automne – nord – chauffeur – ceux-ci – amandier – crayon – page – maison – chantier – ventripotent – azur – philosophie – rubicond – apologie – princesse – bananier – clavier – nid – ruiner – harmonica –  rose – coquelicot– magnétique – beurre – comédie
J'ai laissé de côté bananier et ceux-ci.

36 commentaires:

  1. Glisse vite vers le printemps, et l'été, tant qu'à faire !

    RépondreSupprimer
  2. que c'est beau de t'écouter chanter le printemps, comme toutes les saisons d'ailleurs que tu nous sublimes par tes vers ! J'ai adoré ta perception du coquelicot... Et l'idée d'un chauffeur du temps me plaît aussi beaucoup (plus sympa que celui de Wens en tout cas, ha !^^).

    RépondreSupprimer
  3. Pour ton anniversaire: mygale ou tarentule?

    RépondreSupprimer
  4. Le temps d'aujourd'hui va parfaitement avec ta prose. Le passage sur le coquelicot est vraiment très beau.

    RépondreSupprimer
  5. Oliva : Je préfère le printemps à l'été et l'automne à l'hiver..

    RépondreSupprimer
  6. @ asphodèle ; Et oui, je ne baigne pas dans le sang comme Wens!

    RépondreSupprimer
  7. @ Wens : J'ai dit une pettiiiiteueueu araignée!

    RépondreSupprimer
  8. @ Mind The gap : Et oui, le printemps s'annonce, déjà l'amandier, bientôt le coquelicot!

    RépondreSupprimer
  9. un joli poème qui sent le printemps :)

    RépondreSupprimer
  10. @ miriam : les mots imposés reflètent souvent l'état d'âme ou la préoccupation de ceux qui les proposent. Ici on sent très nettement l'arrivée du printemps! Encore que le mot automne détone!

    RépondreSupprimer
  11. Merci Aymeline; j'espère que c'est vrai, que le printemps est définitivement là!

    RépondreSupprimer
  12. J'adore ce tableau et ton texte chante, chante.
    Mais le coquelicot n'est pas pervers à cause de son oeil noir, en rouge et noir, il est tellement beau, élégant et hélas trop éphémère.
    Bon we et bises de Lyon

    RépondreSupprimer
  13. Soène : c'est vrai que je suis injuste avec le coquelicot qui est une fleur que j'aime beaucoup. Mais c'est l'idée de dissimulation, de secret qui m'a entraîné ce mot pervers! Je bats ma coulpe !

    RépondreSupprimer
  14. Allez,printemps pour tout le monde!Bravo!

    RépondreSupprimer
  15. Magnifique poème qui laisse songeur, un brin rêveur... Même si cette araignée ventripotente me glace toujours le sang !!! À bientôt, Lisa

    RépondreSupprimer
  16. L'anonyme c'est moi.

    RépondreSupprimer
  17. @ bravo Mr Eeguab anonyme! Oui, printemps pour tous!

    RépondreSupprimer
  18. @ Lisa : j'ai voulu rendre l'araignée mignonne et sympathique comme l'arrivée du printemps à cause de Victor Hugo (tu sais : "j'aime l'ortie et l'araignée parce qu'on les hait") mais... je n'y suis pas parvenue! Et en plus quand Wens me promet des tarentules ou des mygales, bonjour les dégâts!

    RépondreSupprimer
  19. Un superbe texte et un défi très réussi.

    Bisous
    Violette

    RépondreSupprimer
  20. Tres Bien vu d'allier le "ventripotent" à une minuscule araignée :-) et plein de douceur avec ce temps qui passe, les enfants, et leurs arabesques :-)

    RépondreSupprimer
  21. Merci Violette. Bises à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  22. @ Valentyne : Merci ! une araignée du jardin, donc!

    RépondreSupprimer
  23. C'est double contrainte pour toi : les mots et la forme poétique. Tu t'en sors joliment, ce printemps nous fait tous rêver... Attention, méfie-toi, il y a des petites araignées très dangereuses. Regarde au fond du lit avant de dormir... ;-)

    RépondreSupprimer
  24. @ Gwen: cruelle! Moi qui fais de l'arachnophobie, tu ne me rates pas! Pour une fois que j'ai voulu être sympa avec les araignées et en montrer une aussi jolie que le printemps! J'ai dû manquer de conviction!

    RépondreSupprimer
  25. C'est beau ces mots qui nous susurrent le printemps. :D Toujours ta poésie suffit à nous réchauffer. :D

    RépondreSupprimer
  26. Je me suis régalais de ce texte plein de saveurs et d'images si adroitement présentées. C'est vraiment très beau !

    Coincoins fans !

    RépondreSupprimer
  27. Moi qui n'ait aucune affinité à l'écriture avec la poésie, je ne peux qu'être impressionnée par cette tirade sur la nature. C'est à savoir comment te vienne les mots et les rimes...

    RépondreSupprimer
  28. AAAh ! Enfin quelqu' un qui n' écrase pas toutes les araignées!
    Ton coquelicot est bien beau.

    RépondreSupprimer
  29. @ cériat : merci! Je n'ai pas vu ton texte; je vais aller faire un petit tour dans ton blog!

    RépondreSupprimer
  30. @ El canardo : merci pour tes coins coins fans. coins coins émus de ma part!

    RépondreSupprimer
  31. @ Julie: merci! Je trouve que c'est plus facile d'écrire comme ça qu'en prose!

    RépondreSupprimer
  32. @ Pierrot Bâton : Pas d'illusions! certes je n'écrase pas les araignées moi-même (j'en ai bien trop peur!) mais j'appelle mon chevalier servant à la rescousse pour le faire à ma place! Aucune excuse!

    RépondreSupprimer
  33. Tiens ! je retrouve les branches d'amandiers, de Vincent, -- que j'ai associé (le tableau), à un texte de C Milosz (puisque je suis dans la section "poésie", ici...

    donc mon post est;
    http://ecritscrisdotcom.wordpress.com/2012/04/04/czeslaw-milosz-rien-de-plus/

    bien à vous

    RC

    RépondreSupprimer
  34. @ r chab : Vu ton blog! c'est très beau!

    RépondreSupprimer
  35. merci... autrement j'en ai un sur les causses et Cévennes http://photo-loz.blogspot.com

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.