vendredi 16 avril 2010

Littérature et Portugal : Sophia de Mello Breyner





Lusitanie
Ceux qui tout droit avancent vers la mer
Et-tel un couteau- aiguisé en elle plongent
la proue très noire de leurs bateaux
Vivent de peu de pain et de clair de lune.


Porto
Dans la ville de Porto il y a beaucoup de granit
Parmi les brumes les ombres les scintillations
La ville paraît ferme inexpugnable
Et solide- mais habitée
Par de soudains éclairs de prophétie
Près du Fleuve dont le vert réfléchit les visions (...)
D'Antonio Ferreira Gomes, évêque de Porto (poème inédit)

La petite statue
 Présence rituelle et tutélaire
 Compagne de l'ombre dessin du silence.


J'ai vu
J'ai vu des pierres et des fleuves
Où des nuages sombres comme des araignées
Rongent le profil violet des montagnes
Parmi des crépuscules roses et froids.

Mouvante je suis passée à travers les images
Excessives de terres et de ciels
Plongeant dans le corps de ce dieu
Qui s'offre, tel un baiser dans les paysages.

Sophia de Mello Breyner, poète portugaise :  recueil Malgré les ruines et la mort

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.