mardi 12 juin 2012

Arni Thorarinsson : Le temps de la sorcière





Einar, reporter du journal du soir, a été muté dans la petite ville d'Akureyri dans le nord de l'Islande pour implanter le journal dans cette région et faire augmenter les ventes... ce qu'il n'apprécie pas particulièrement! Deux collègues l'accompagnent :  Asbjörn qu'il déteste cordialement  et son amie  et confidente, Joa, la sympathique photographe du journal, qui ne s'intéresse pas aux hommes! Pas de sexe donc, pas d'alcool car Einar a renoncé à boire! Loin de Reyjavick et de sa fille Gunna, on comprend que notre journaliste broie du noir. Le travail routinier qui lui est demandé l'ennuie, compte-rendus de réunions électorales, questions stupides pour la rubrique hebdomadaire et il ne cesse d'avoir des prises de bec téléphoniques avec le nouveau rédacteur en chef qui est resté bien tranquillement à Reyjavik, lui! Sa seule distraction réside dans son tête-à-tête quotidien avec Snaelda mais lorsque vous aurez découvert la personnalité de cette compagne, vous comprendrez qu'il y a mieux comme distraction!
Cependant deux enquêtes vont bientôt l'occuper après le décès d'une femme dans la rivière et le meurtre d'un brillant mais étrange étudiant, Skarphedinn, qui disparaît le soir où doit avoir lieu la première de la pièce de théâtre où il tient le rôle principal. Quel lien entre ces deux meurtres? A priori, aucun puisque la mort de la femme est accidentelle mais la mère de celle-ci, Gunnhildur, est persuadée du contraire. Elle accuse même son gendre d'assassinat!
L'intrigue nous entraîne donc à la suite d'Einar dans les différents milieux de la ville, à la recherche d'indices qui permettraient de comprendre ce qui s'est passé et quelle est la personnalité de chacune des victimes. L'intérêt du roman dépasse alors la seule intrigue policière puisqu'il nous introduit dans la société islandaise et nous en dévoile les maux. Le capitalisme sans morale sacrifie la beauté de la nature islandaise pour en tirer le maximum de profit. L'industrialisation sauvage saccage et pollue les sites en entraînant une immigration intense. Les immigrés exploités d'un côté, sont rejetés de l'autre par une population qui se sent envahie et défend sa culture. Le racisme et ses violences sévissent. Les jeunes, quant à eux, trompent leur ennui et leur  mal être en  buvant et en se droguant.
Un constat bien noir qui est contrebalancé par l'humour de Thorarinsson. Vous l'aurez compris, Einar n'a pas bon caractère et sa patience a des limites. Les tribulations de notre anti-héros qui pratique l'auto-dérision nous font rire. Ses rapports avec l'étonnante Snaelda ; avec  Absjorn dont il résoud les problèmes conjugaux; avec Joa qui lui souffle sous le nez la seule femme séduisante de la ville, sont réjouissants. Sa rencontre, en particulier avec Gunnhildur, la vieille dame qui lui téléphone de sa maison de retraite  pour lui faire part de ses soupçons est touchante  :
Je voudrais simplement que personne ne soit méprisé ou mis hors jeu à cause de son âge. Ca s'applique aussi aux enfants. Et aux adolescents. Tout le monde a le droit d'être écouté.
Mais elle est aussi hilarante, la veille dame ne manquant pas de caractère! Voilà comment elle présente Einar à son amie Ragna :

J'ai à mes côtés un jeune homme. Non,non, je ne le fais pas sauter sur mes genoux. Mais non, mais non... Tout ça est tellement jeune et fragile. Ma petite Ragna, je vais te l'envoyer (...) Ne te laisse pas impressionner... Il fait un peu benêt mais il n'est pas méchant. Il m'a apporté une boîte de friandises; je vais lui demander de t'en apporter une à toi aussi en le prévenant que sinon tu ne lui diras rien.

Thorarinsson signe avec "Le temps de la sorcière"  un  livre policier réussi!

Auteurs scandinaves

14 commentaires:

  1. je ne connais pas du tout cet auteur alors je note, un bon polar nordique ça ne se refuse pas :)

    RépondreSupprimer
  2. Pas encore lu de roman de cet auteur mais rien que le titre m'attire ! Et puis j'ai bien envie de découvrir sa vision de la société après Indridason ! Il a l'air d'ailleurs d'avoir plus d'humour !

    RépondreSupprimer
  3. Ca à l'air bien, mais je viens de voir que les 3 premiers romans avec le même personnage n'ont pas été édités en français ! Ca n'a pas l'air d'avoir gêné ta lecture, mais qu'est-ce que ça m'énerve que les éditeurs continuent à publier dans le désordre !

    RépondreSupprimer
  4. @ Aymeline : Exactement, un bon polar nordique, ça ne se refuse pas!

    RépondreSupprimer
  5. @ Maggie : oui, enfin, c'est un humour un peu grinçant!

    RépondreSupprimer
  6. @ Shelbylee : J'ai lu le dresseur d'insecte qui met en scène le m^me personnage. J'ai préféré celui-ci!

    RépondreSupprimer
  7. Il y en a déjà deux ou trois de disponibles en français dans cette série de Thoraninsson mais je n'ai toujours pas entamé le premier! C'est ça d'avoir une médiathèque à cinquante mètres de chez soi, la tentation est permanente et du coup, certains livres sur mes étagères passent aux oubliettes...

    RépondreSupprimer
  8. @ Gwen : je comprends ça mille fois car je fais de même! La médiathèque n'est pas très loin de chez moi!

    RépondreSupprimer
  9. je le note car je viens de faire 2 flops qui m'ont bien agacé
    Fini l'escapade parisienne ?

    RépondreSupprimer
  10. Toujours pas lu cet auteur du froid, mais en cette période polar, ça ne se refuse pas :)

    RépondreSupprimer
  11. @ dominique : et oui, finie l'escapade parisienne; j'en reviens fatiguée mais avec les yeux pleins d'images!

    RépondreSupprimer
  12. @ emmyne : un livre intéressant, ne serait-ce que par ce que nous apprenons de la société islandaise.

    RépondreSupprimer
  13. Moi qui pensais que l'Islande était protégé... je n'aurais pas deviné que le capitalisme faisait des ravagas là bas aussi... Mais suis je sotte, le profit il n'y a que ça qui compte... Et ça vaut pour partout :0( Au mépris de l'humanité (et cela inclus aussi notre milieu naturel : la terre)

    RépondreSupprimer
  14. lu mais pas encore chroniqué !!!!

    j'ai survolé à la vitesse grand v ton billet, je reviendrai le lire après avoir rédigé le mien, mais tu en dis bien des choses !!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.