mercredi 10 octobre 2012

Emmanuelle Urien : Tous nos petits morceaux





Dans son recueil Tous nos petits morceaux, Emmanuelle Urien nous en met plein vue tout comme les miroirs de ses nouvelles qui reflètent la vie des gens et nous révèlent sur eux beaucoup plus que nous ne souhaiterions parfois pour notre tranquillité d'esprit!

Le livre est composé d'une douzaine de récits qui  sont tous reliés entre eux par le premier : Eclats de miroirs dans laquelle nous voyons un femme entreposer  des miroirs de toutes formes et de toutes tailles dans une cave obscure. Nous ne saurons la raison de cette étrange collection qu'à la fin mais, en attendant, chaque miroir, touché par un rayon de soleil qui filtre par le soupirail et se déplace selon les heures de la journée, donne un aperçu de ce qu'il a vécu! Et ce n'est pas toujours rose une vie de miroir, le lecteur va vite s'en apercevoir!

 Certaines de ces nouvelles sont fortes, très noires, comme Le signe du miroir, La corde pour le pendre,  Psyché et Tanatos, Le jeu du miroir, Témoins spéculaire ... Ils ne sont pas rassurants, en effet, ces miroirs, témoins de nos faiblesses, nos mensonges, notre déchéance, témoins aussi de notre mort!  Il se font le reflet de nos souffrances, la peur de vieillir,  la solitude, la folie... Pourtant certains finissent par nous paraître sympathiques comme celui, tout petit, tout modeste, de L'article de la mort, récit qui oscille entre noirceur et humour. Ce dernier n'est autre que le miroir des morts, celui que l'on applique sous le nez du défunt pour vérifier qu'aucun souffle ne s'en échappe!  Pauvre miroir qui rêve de refléter un nez de vivant!

Emmanuelle Urien fait preuve d'une idée originale en mettant en scène toutes ses vies dans le reflet d'un miroir. Son recueil est un brillant exercice de style, rédigé d'une plume alerte, où la difficulté de vivre se révèle être l'un des thèmes principaux.

Merci Clara pour cette belle lecture


2 commentaires:

  1. Tu sais que je l'ai un peu moins aimé que "court, noir et sans sucre", ce qui ne va pas m'empêcher de continuer à la découvrir dans d'autres titres. J'aime sa plume.

    RépondreSupprimer
  2. J'avais lu "Tu devrais voir quelqu'un" de cet auteur et je n'avais pas apprécié plus que ça, ce livre m'avait mise mal à l'aise, je l'avais trouvé malsain... Alors je n'ai pas trop envie de recommencer avec cet auteur. De toute façon les nouvelles ne m'attirent pas tant que ça, alors pas de regrets.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.