samedi 13 octobre 2012

Un livre/ Un film : énigme n° 43





Pour les nouveaux venus : De quoi s'agit-il?

Wens de En effeuillant le chrysanthème et moi-même, nous vous proposons, le samedi, un jeu sous forme d'énigme qui unit nos deux passions : La littérature et le cinéma! Il s'intitule : Un livre, Un film.

Chez Wens vous devez trouver le film et le réalisateur, chez moi le livre et l'auteur.
Consignes :  Vous pouvez donner vos réponses par mail que vous trouverez dans mon profil : Qui êtes-vous? et  me laisser un mot dans les commentaires sans révéler la réponse pour m'avertir de votre participation. Le résultat de l'énigme et la proclamation des vainqueurs seront donnés le Dimanche.
Pendant les vacances, nous arrêtons le jeu Un livre/ Un film.

Enigme 43

L'énigme était difficile la semaine dernière? Nous compensons aujourd'hui avec ce texte devenu un classique du roman épistolaire du XVIII siècle. Je laisse la parole dans cet extrait à une des héroïnes tout juste sortie du couvent :

Je ne sais encore rien, ma bonne amie. Maman avait hier beaucoup de monde à souper. Malgré l'intérêt que j'avais à examiner, les hommes surtout, je me suis fort ennuyée. Hommes et femmes, tout le monde m'a beaucoup regardée, et puis on se parlait à l'oreille ; et je voyais bien qu'on parlait de moi :
Cela me faisait rougir ; je ne pouvais m'en empêcher. Je l'aurais bien voulu, car j'ai remarqué que quand on regardait les autres femmes, elles ne rougissaient pas ; ou bien c'est le rouge qu'elles mettent, qui empêche de voir celui que l'embarras leur cause ; car il doit être bien difficile de ne pas rougir quand un homme vous regarde fixement.
Ce qui m'inquiétait le plus était de ne pas savoir ce qu'on pensait sur mon compte. Je crois avoir entendu pourtant deux ou trois fois le mot de jolie :
Mais j'ai entendu bien distinctement celui de gauche ; et il faut que cela soit bien vrai, car la femme qui le disait est parente et amie de ma mère ; elle paraît même avoir pris tout de suite de l'amitié pour moi. C'est la seule personne qui m'ait un peu parlé dans la soirée. Nous souperons demain chez elle.





16 commentaires:

  1. C'est donné ce matin, c'est exactement ce qu'il me fallait.

    RépondreSupprimer
  2. La semaine dernière j'avais trouvé, alors je me méfiais, quand c'est annoncé facile, je risque de caler.
    Mais non, c'est cadeau (j'ai lu deux fois le roman!)
    (et c'est parti pour le code absolument illisible)(tu sais qu'on peut supprimer ça et se contenter de bloquer les commentaires avant lecture?)

    RépondreSupprimer
  3. Epistolaire du XVIIIème il n'y a pas le choix.C'est cadeau cette semaine.Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Claudialucia, si c'est le roman auquel je pense, j'ai vu au moins trois adaptations ciné. Je vais aller voir chez Wens. Bon samedi.

    RépondreSupprimer
  5. LE roman épistolaire ! Une merveille. J'ai vu une adaptation théâtre cette année (pas celle du grand JM malheureusement), c'était à pleurer tellement c'était fadasse ! Il faut dire que quand on a vu le film des années 80, il est difficile de s'en détacher.
    Très heureuse de retrouver un peu de temps pour revenir faire un tour par ici. :)

    RépondreSupprimer
  6. youpi, juste mon niveau ! j'ai trouvé ! j'ai lu ce livre plusieurs fois, ado on l'avait étudié au lycée, un des seuls qui m'ait laissé un souvenir impérissable ! biz

    RépondreSupprimer
  7. Ah ben! Cette semaine, on fatigue pas trop !

    RépondreSupprimer
  8. coucou! pour une fois j'ai trouvé tout de suite! pourvu que ce soit le bon!

    RépondreSupprimer
  9. @ aifelle : oui, parfois c'est bien quand il n'y a pas trop à chercher!

    RépondreSupprimer
  10. @ Keisha : si tu sais comment il faut faire, dis-le moi!

    RépondreSupprimer
  11. @ EEguab : oh! mais oui, il y a le choix. Les romans épistolaires pullulent au XVIII.

    RépondreSupprimer
  12. @ Dasola : oui, il a été maintes fois adaptés et je l'ai vu aussi au théâtre cette année (festival d'Avignon)

    RépondreSupprimer
  13. Heureuse de te retrouver somaja. Je disais que j'avais vu une adaptation théâtrale moi aussi!

    RépondreSupprimer
  14. @ jeneen : un des seuls! Et pourtant il y en a tant!

    RépondreSupprimer
  15. Et oui Pierrot, on ménage nos amis cette semaine!

    RépondreSupprimer
  16. @ miriam : je suis sûre que c'est le bon!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.