samedi 1 juin 2013

Un livre/Un film : Enigme n° 68






Pour les nouveaux venus : De quoi s'agit-il?

Wens de En effeuillant le chrysanthème et moi-même, nous vous proposons, le samedi, un jeu sous forme d'énigme qui unit nos deux passions : La littérature et le cinéma! Il s'intitule : Un livre, Un film.
Chez Wens vous devez trouver le film et le réalisateur, chez moi le livre et l'auteur.
Consignes :  Vous pouvez donner vos réponses par mail que vous trouverez dans mon profil : Qui êtes-vous? et  me laisser un mot dans les commentaires sans révéler la réponse pour m'avertir de votre participation. Le résultat de l'énigme et la proclamation des vainqueurs seront donnés le Dimanche.
Pendant les vacances, nous arrêtons le jeu Un livre/ Un film.
 
Enigme n°68

Le roman qui est est à l'origine du film (voir Wens) est l'oeuvre d'un romancier italien du XIX siècle. Destiné à un public enfantin, il s'adresse aussi aux adultes et est considéré comme un des plus grands classiques italiens. Le personnage du livre, connu dans le monde entier est devenu un type.
Il continua, cinq mois durant, à se lever chaque jour avant l’aube pour aller manœuvrer la noria afin de gagner les verres de lait qui faisait tant de bien à son papa dont la santé était délicate. Non content d’exercer cette tâche, il profita de son temps libre pour apprendre à fabriquer avec du jonc corbeilles et paniers. Grâce à l’argent qu’il gagnait ainsi, il réussit à faire face aux dépenses domestiques qu’il gérait avec beaucoup de sagesse. Parmi mille autres choses, il fabriqua également une élégante carriole pour promener son père afin qu’il prenne un peu l’air quand il faisait beau.Lors des veillées, il s’entraînait à lire et à écrire. Pour la lecture, il avait acheté au village, pour quelques centimes, un gros livre auquel il manquait les premières et les dernières pages. Pour l’écriture, il utilisait une brindille en guisede plume, et comme il n’avait ni encre ni encrier,il la trempait dans un petit récipient rempli de jus de mûres et de cerises.
 



14 commentaires:

  1. Je pense avoir trouvé, mais le billet de Wens n'est pas encore paru.

    RépondreSupprimer
  2. Trouvé sans même lire l'extrait (j'ai lu le livre, moi Madame)

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Claudialucia, ca y est, trouvé, grâce à wikpedia et un site sur lequel on peut lire le texte in extenso. Le texte au dessus se trouve vers la fin du roman que je n'ai malheureusement pas lu mais j'ai vu le film télé version longue et la version tronquée cinéma. Bon samedi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, la version tronquée est un peu décevante pour ceux qui ont vu la version longue. Je fais partie des deux!

      Supprimer
  4. Enfantin ! J' ai eu le nez ce matin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo, Pierrot.. enfantin, c'est le cas de le dire.. quoique!

      Supprimer
  5. En toute conscience c'était assez facile.

    RépondreSupprimer
  6. La version italienne de cet auteur dont le nom commence par la même lettre que celle de mon auteur(e?) française préférée, née en 1873 et morte en 1954, est plus dure que celle de Walt Disney, cette dernière étant toutefois plus colorée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme ça, je sais qui est ton auteure préférée! Oui, il faut accepter le fémiminin, "ils" nous en ont fait assez baver en niant notre existence et en nous cantonnant dans nos cuisines!

      Supprimer
  7. On devine assez facilement et cela donne envie de s'y replonger.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.