mardi 18 février 2014

Arne Dahl : Europa Blues





L'intrigue du roman de Arne Dahl Europa Blues se déroule à Stockholm  à notre époque, mais nous promène en Europe, de l'Italie, Florence, à l'Ukraine, une Europe en proie au Blues, où les criminels nazis meurent dans leur lit, comme l'oncle Pertti, ou bien sont à la tête de groupes maffieux intouchables, où les pays de l'Est organisent à peu près impunément le commerce des femmes. C'est une Suède que nous avions déjà rencontrée dans le Millenium de Stieg Larsson et qui n'en finit pas  de régler ses comptes avec son passé nazi; un passé qui renaît toujours de ses cendres et représente aussi, hélas! son présent.

Stockholm : la police fait une découverte macabre dans l’enclos des gloutons au zoo du Skansen. Non loin de là, une fillette est blessée par balle. Huit femmes originaires des pays de l’Est disparaissent d’un camp de réfugiés sans laisser de traces. Dans le métro, un professeur émérite de quatre-vingt-huit ans erre en compagnie de la mort. Sur la voie, un téléphone portable sonne dans une main arrachée. (quatrième de couverture)

Ce livre est le quatrième roman de la série (décidément, c'est le hasard mais je ne commence jamais par le premier) qui met en scène le groupe A du commissaire Jan-Olov Hultin.  Bien sûr, on peut prendre le train en marche mais évidemment l'on sent bien que l'on a raté des épisodes et que les personnages sont marqués par des expériences  antérieures.
Toute l'équipe est au rendez-vous à Stockholm sauf Arto Söderstedt, finlandais-suédois qui est en vacances avec sa famille nombreuse au bord de la mer Tyrrhénienne. Que voulez-vous? Ce n'est pas tous les jours que l'on fait un gros héritage et que l'on peut partir au soleil pendant deux mois! Oui, mais Arto sera bien vite rattrapé par l'enquête qui déborde du cadre de la Suède, pour son plus grand plaisir d'ailleurs, car être en vacances, c'est ..  ennuyeux!

Le livre est intéressant par plusieurs aspects: Il ne manque pas de péripéties,  l'histoire est complexe mais bien menée; elle se ramifie, nous fait voyager dans l'espace mais aussi dans le temps. La société suédoise bâtie sur les non-dits du passé est rattrapé par lui. Le tableau qui est brossé de l'Europe en général n'est pas réjouissant et l'auteur fait preuve d'une lucidité désabusée. Un bon roman, donc, que j'ai lu avec intérêt. Mais il m'a manqué un je ne sais quoi, un rythme - peut-être?- des personnages avec qui l'on soit véritablement en empathie pour être tout à fait passionnée par ma lecture comme je l'avais été pour Millénium.

Arne Dahl, né en 1963, est le pseudonyme d’un auteur et critique travaillant à l’Académie suédoise qui décerne le prix Nobel.


 Chez Antigone




18 commentaires:

  1. pas grave les petits défauts quand je suis en manque ou en surdosage de lectures je me rabat sur les polars en plus celui là à un sujet que j'aime
    je n'ai jamais lu cet auteur je vais tâcher du coup de commencer par le premier si je le trouve en médiathèque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il vaut mieux commencer par le premier , les personnages, on le sent bien, sont nourris par ce qu'ils ont vécu ensemble!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Essaie de lire le premier! Je les prends toujours en cours de route; il faut dire que je l'avais acheté au festival de polars de Villeneuve-Lez-Avignon et que c'était alors le dernier paru! Il était dans ma PAL depuis.

      Supprimer
  3. Bonjour Claudialucia, pourquoi pas? Je ne connais pas cet écrivain (un nordique de plus). Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un nordique et un suédois! Finalement ils ont beaucoup d'écrivains; Avant c'était rare qu'ils soient traduits à part quelques classiques!

      Supprimer
  4. Dans l'ordre c'est toujours mieux mais comme tu ne sembles pas avoir été passionnée je passe... Ton billet est pris en compte pour février !!

    RépondreSupprimer
  5. cela fait plaisir de renouveler les bannières et présentations. Mais il y a un problème de lisibilité dans la colonne de gauche où j'aime bien découvrir les articles des autres blogueuses (rs)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sais mais je ne peux plus revenir à une simple bannière en haut! La commande de la bannière ne marche plus ; je n'ai plus que cette possibilité pour l'instant; J'espère que ça va se remettre à marcher.

      Supprimer
  6. Ca me tente même si tu n'as pas l'air enthousiaste...

    RépondreSupprimer
  7. Je note l'auteur, nouveau pour moi, mais je commencerai par le premier. Quand il y a des personnages récurrents, c'est toujours mieux de suivre leur évolution.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est beaucoup mieux de suivre la chronologie!

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.