vendredi 13 mars 2015

Les plumes d'Asphodèle : J'avais rêvé pour toi...


Jane Perkins d'après la photographie de Steve McCurry source



J’avais rêvé pour toi, petite fille,

D’un printemps vaporeux, à la plume légère

De chaleur, d’édredon, de douceur, de paresse

J’avais rêvé pour toi, petite fille,

L’urgence de la liberté, l’insouciance

du sommeil, la Renaissance de l’air,

L’ubac ensoleillé ou toute fleur éclôt.

J’avais rêvé

la virevolte, la sarabande des idées,

de la beauté et des images,

La cigogne argentée qui revient et qui passe

et repasse, frôlant de ses ailes élancées

l’univers de tes joies, de l'amour, la tendresse

 Mais je n’avais pas vu, Pythonnisse aveugle,
Que tu déserterais l'eau claire de ta vie,

Fille-Femme au regard de verre
Bernard-l’hermite de tes peines,
au plus profond de ta caverne-coquillage 
Tu te caches, 
Là ou aucun printemps ne viendra t'éveiller.






 

Les Plumes d'Asphodèle : les mots à placer étaient aujourd'hui  : Douceur, printemps, déserter, sommeil, chaleur, renaissance, air, bernard-l’hermite, édredon, paresse, plume, aile, volupté, insouciance, liberté, vaporeux, virevolter, cigogne, nuisette, ubac, univers, urgence. 






38 commentaires:

  1. Ton texte m'a touchée et je n'en dirai pas plus.

    RépondreSupprimer
  2. Il est vraiment magnifique, et la petite fille.....

    RépondreSupprimer
  3. Ton texte m'a profondément émue.

    RépondreSupprimer
  4. Ce texte fait partie de ceux qu'on lit puis qu'on relit tout de suite et que l'on n'a pas envie de commenter, ce qui est souvent le plus éloquent des commentaires tant l'émotion y passe.

    RépondreSupprimer
  5. Mon petit mot de ce matin a disparu ;-(

    Elle est si belle la jeune fille que tu décris ....Et puis je relis et je me dis que c'est une histoire qui finit mal
    Tristesse et émotion.....

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as vu les yeux verts de la belle Afghane? C'est une peinture faite avec des matériaux de récupération d'après une célèbre photo!

      Supprimer
  6. Hélas, tu pointes le doigt sur la vérité, ClaudiaLucia, même si tu la rend moins dure par ce récit-poésie.
    Le choix du tableau et des mots s'associent pour augmenter l'émotion. C'est juste beau.
    Bisous lyonnais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est ce que tous les parents ressentent devant les difficultés de la vie qu'affrontent leurs enfants, Non?

      Supprimer
  7. Dur, dur de laisser un commentaire autrement que de dire que j'ai aimé, la forme et la profonde vérité, on aimerait tant...

    RépondreSupprimer
  8. Splendides alexandrins pour un texte fort en émotion.
    je suis allée voir la photographe, j'adore ce qu'elle fait.
    merci pour tout cela.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  9. claudialucia@hotmail.fr15 mars 2015 à 17:57

    Moi aussi j'adore ce qu'elle fait et tout cela avec des vieux boutons, des matériaux de récupération .. un peu comme Vic Muniz. merci de ta visite!

    RépondreSupprimer
  10. Tout le monde se souvient de ce regard transperçant et ton poème est un bel hommage à ces femmes brimées!!!
    Bravo et merci pour ton partage.
    Bises amicales.
    Domi.
    http://dimdamdom59.apln-blog.fr/2015/03/14/je-ne-menfuis-pas-je-pars/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une photo splendide et puis il y ce regard incroyable!

      Supprimer
  11. La mosaïque et tes mots réveillent un savant mélange d'émotions... Bravo !
    Marlaguette
    Jje n'arrive pas à laisser de com par wordpress, sans doute parce que mon site est privé :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour cela que je n'ai pu aller te lire?

      Supprimer
  12. J'ai lu et relu, je me laissais bercer, il faut dire qu'à c'te heure!!
    très beau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2 h du matin! A force de te laisser bercer en me lisant, j'espère que j'ai pu t'endormir!

      Supprimer
  13. Ha mon Dieu cette photo tristement célèbre ! C'est magnifique Claudia, tu dis ce que chaque mère souhaite au fond d'elle pour son enfant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a tellement d'espoir pour nos enfants...

      Supprimer
  14. Ben.............je reste sans voix.............

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aphone? Noon! pas à ce point! mais trève de plaisanterie, merci!

      Supprimer
  15. Joli assemblage de mots et de sentiments.

    RépondreSupprimer
  16. Très belles oeuvres.
    Aujourd'hui, plus que jamais, les petites filles sont vulnérables; au 21 ème siècle, témoigner et lutter pour que cessent ces violences dues à l'ignorance, l'inculture, le profit aveugle...
    Ton texte m'a bouleversée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Oui, le poème peut être vu en pensant à toutes les femmes qui souffrent dans le monde....

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.