mercredi 15 avril 2015

Antony Trollope : John Bull sur le Guadalquivir.



John Bull sur le Quadalquivir

Le Guadalquivir à Séville
Le recueil de nouvelles d’Antony Tropolle porte le titre du premier récit : John Bull sur le Guadalquivir.
John Bull, est la satire du Britannique en voyage et de ce sentiment de supériorité qui le pousse à considérer les autres, en particulier les peuples latins, comme des êtres inférieurs. C'est ce qui arrive à John Bull qui part rejoindre sa fiancée Maria. Celle-ci, anglaise par son père, vit en Espagne. Avec son ami Thomas qu’il a retrouvé à Cadix, John Bull embarque sur le Quadalquivir en direction de Séville. Sur le vapeur ils rencontrent un Espagnol qu’ils prennent pour un toréador. L'homme est affublé d’un costume que les jeunes gens jugent ridicule. Les deux amis font sa connaissance, soupesant les boutons en or de ses vêtements et se moquant entre eux de son accoutrement.. en anglais, bien sûr, puisqu’il est bien connu que les espagnols ne peuvent connaître cette langue. Bref! ils se conduisent comme de parfaits imbéciles. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir la déconfiture de John Bull, piètre représentant de la race anglaise, pour qui l’on finit, eu égard à sa jeunesse et à son humiliation, par éprouver malgré tout de la sympathie.  C'est d'ailleurs lui qui est le narrateur et il se révèle assez intelligent pour se moquer de lui-même! Les portraits de John et de sa fiancée, jeune fille fine, intelligente et ayant du caractère, sont plaisants.
Le récit est plein de vie, d’humour et de gaieté et - si la chute n’est pas vraiment une surprise- la verve satirique et le mordant de Trollope sont réjouissants!

Les vestiges du général Chassé ou Mésaventure à Anvers

Illustration de la nouvelle de Trollope : Les vestiges du général Chassé  Mésaventure à Anvers Siège d'Anvers en 1832 Horace Vernet
Siège d'Anvers en 1832 Horace Vernet

Les vestiges du général Chassé ou Mésaventure à Anvers a lui aussi une portée satirique et se révèle être une vraie scène de comédie. Le personnage qui en fait les frais est cette fois-ci le révérend Auguste Horne, clergyman de l’église d’Angleterre ayant un certain faible pour la toilette. Ce détail a son importance puisque c’est ce qui va entraîner … sa mésaventure lorsqu'il va visiter la citadelle d'Anvers sur les traces du général Chassé! L’aspect satirique vire à la caricature dans le portrait du révérend  mais surtout lorsqu’il s’agit d’épingler un groupe d’anglaises en visite dans le musée. On s'amuse  beaucoup des déboires de Horne et du regard acéré que Trollope porte sur ses compatriotes!

La crique de Malachi

Cornouailles falaises entre Tintagel et Bosseney (source)

La crique de Malachi est d’une veine toute différente. Le récit se déroule en Cornouailles, au pied de falaises superbes violemment frappées par la mer, entre entre Tintagel et Bosseney. Trollope y décrit le combat d’un modeste vieillard et de sa petite fille Mally pour arracher le goémon à la mer, leur seul moyen de subsistance. Et nous assistons aussi à la lutte qui oppose Mally à Barty Gunliffe, fils d’un riche fermier qui lui fait concurrence. La nouvelle vaut pas ses belles descriptions de la mer sauvage et du quotidien harassant de ces pêcheurs, par les caractères bien trempés de ces personnages populaires dont Trollope dresse de beaux portraits.

A cheval à travers la Palestine

Anthony Trollope, auteur du recueil de nouvelles "John Bull sur le Guadalquivir" paru aux éditions de L'Herne
Anthony Trollope

Enfin la dernière nouvelle nous entraîne A cheval à travers la Palestine, un récit d’aventures qui réserve certaines surprises … romanesques! Mais le récit rompt très habilement avec les conventions du genre en ménageant une chute inattendue.

La lecture de ces nouvelles piquantes et pleines d'humour est vraiment très agréable. Un petit livre à  savourer!


Livre voyageur : Keisha, Maggie, Océane...  Inscrivez-vous!


Merci à Dialogues croisés et aux éditions de l'Herne

15 commentaires:

  1. On sent que tu as pris du plaisir à ces nouvelles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai! c'est une lecture très agréable!

      Supprimer
  2. Je note, cela a l'air léger et amusant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et tu as vu qu'il est en livre voyageur et je peux mettre le Sarah Bakewell aussi en livre voyageur.

      Supprimer
    2. oh oui, je veux! mais pas avant la mi-mai, je serai dans d'autres contrées et d'autres lectures

      Supprimer
  3. Oh là, complètement my cup of tea!

    RépondreSupprimer
  4. C'est un auteur que je n'ai pas encore lu. Pourquoi pas, à l'occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas le plus représentatif de Trollope. Il faut lire ses romans mais tu peux commencer par ces nouvelles qui sont plaisantes.

      Supprimer
  5. Depuis la lecture de Miss Mackenzie, j'idolatre Trollope ! J'ai aussi le docteur thorne dans ma PAL et je crois bien que je vais céder à la tentation, surtout que cela fait un petit moment que je n'ai pas fréquenter de victorien, cela me manque... Je m'inscris pour le livre voyageur... surtout je vais d'ici une semaine avoir tout mon temps pour lire !!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je me suis régalée avec Miss Mackensie! Je t'inscris dans la liste!

      Supprimer
  6. J'aime énormément Trollope, j'essaie de lire tout ce qui est publié (Dieu merci il est revenu à la mode depuis quelques temps !)
    Autant te dire que c'est pile ce qu'il me faut ce weekend :)

    RépondreSupprimer
  7. Je t'inscris pour ce livre voyageur!

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Claudia Lucia
    Je n'ai jamais lu cet auteur ...
    Si c'est possible, je veux bien être sur le chemin de ce livre voyageur (la dernière nouvelle m'intrigue ;-)
    Bisesssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, bien sûr, c'est possible! Je t'inscris dans la liste!

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.