lundi 20 avril 2015

Paul Vacca : Comment Thomas Leclerc 10 ans, 3 mois et 4 jours, est devenu Tom l’Eclair et a sauvé le monde



Comment Thomas Leclerc 10 ans, 3 mois et 4 jours, est devenu Tom l’Eclair et a sauvé le monde de Paul Vacca va paraître aux éditions Belfond le 23 avril.

Le récit se déroule dans les années 60. Tom, un enfant surdoué, autiste, mal intégré dans une société qu'il ne comprend pas est isolé à l’école. Mais il découvre les comics américains pour lesquels il éprouve un véritable engouement. Le petit garçon s’identifie alors à ces héros dotés de pouvoirs infinis. Comme eux, il veut changer le monde; il va commencer par lui-même et découvrir comment se faire des amis, il transformera aussi la vie des autres en particulier de ses parents. Mais cela ne va pas sans quelques difficultés et même sans dangers car la vie n’est pas ne prend pas racine dans une bande dessinée.



Même si l’on comprend bien le parti pris de l’auteur de faire du petit garçon un super héros et de placer ainsi l’intrigue à mi-chemin entre réalité et univers de la BD, le résultat ne m'a pas convaincue.  L’on ne parvient pas à croire à ce gamin surdoué, autiste certainement, bien que cela ne soit jamais dit, et qui parvient aussi facilement à surmonter son handicap. Cette hésitation entre réalisme et fiction m'a laissé un sentiment mitigé et une sorte de malaise par rapport au roman que j'ai jugé par moments trop gentil, trop conte de fées!  Je ne suis pas parvenue à adhérer à l'émotion. Il y a pourtant plein d’idées charmantes ou amusantes qui pourraient être bonnes mais qui sont contées d'une manière plate. La volonté, en effet, de conduire le récit à hauteur d’enfant, donne un style volontairement simplifié, faussement naïf, mais qui finit par être banal, sans ressort et sans vie.
 Les thèmes sont bien de notre temps, autisme, Alzheimer, indépendance de la femme, chômage - de tout temps peut-être - mais le diagnostic de l'autisme actuellement n'est pas chose aisée et il l'était encore moins dans les années 60. Aussi le choix de cette époque paraît gratuit ou du moins n'ajoute rien à l'histoire. Je suis donc déçue et c’est bien dommage car j’avais aimé la légèreté, l’humour et la sensibilité de La petite cloche au son grêle.


                                         Merci  à Dialogues Croisés et aux éditions Belfond


14 commentaires:

  1. Heu, rien à dire, je suis bien d'accord avec tout (ça c'est du commentaire, désolée ^_^). J'ajouterai quand même que j'ai dévoré ce roman, un joli plaisir de lecture en dépit de bémols.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu que tu l'avais aimé et effectivement il y a des idées charmantes... mais pour les raisons susdites je n'ai pas vraiment accroché!

      Supprimer
  2. aïe je fais partie de celles qui n'ont pas aimé la petite cloche alors je vais faire l'impasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'aimes pas la petite cloche (bien joliette pourtant) alors celui-là ne te plaira pas!

      Supprimer
  3. Tu es le premier avis vraiment mitigé que je lis. Il m'attend, mais j'en ai d'autres à passer avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord mais je viendrai voir quand tu le liras, pour voir si tu as aimé.

      Supprimer
  4. les avis négatifs commencent à arriver..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les bons aussi ;-) Merci.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Qui sait? Mais toi-même me donne tant d'autres priorités de lecture! Tu vois jusqu’où va ta responsabilité !
      Pour l'instant je lis "Les ventres jaunes" écrit par Jean Anglade. Un merveilleux livre qui relate la vie des émouleurs et l'amour du beau travail près de Lyon. J'aimerais tant aller à Laguiole...

      Supprimer
  6. Grrr je n'ai pas encore commencé ma lecture de ce livre, mais il est dans ma pal, donc je m'abstiens de commenter mais j'ai cru voir quelques déceptions, ici ou là....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais il y a des lecteurs qui adorent!

      Supprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.