samedi 30 mai 2015

Un livre/Un film énigme 114


Pour ceux qui ne connaissent pas Un Livre/un film, l'énigme du samedi, je rappelle la règle du jeu.

Wens de En effeuillant le chrysanthème et moi-même, nous vous proposons, le 1er et le 3ème samedi du mois, et le 5ème pour les mois avec cinq samedis, un jeu sous forme d'énigme qui unit nos deux passions : La littérature et le cinéma! Il s'intitule : Un livre, Un film. Chez Wens vous devez trouver le film et le réalisateur, chez moi le livre et l'auteur. Eeguab ne nous relaiera pas cette année mais nous le remercions de tout le travail accompli l'année dernière.

Consignes  

Vous pouvez donner vos réponses par mail, adresse que vous trouverez dans mon profil : Qui suis-je? et  me laisser un mot dans les commentaires sans révéler la réponse pour m'avertir de votre participation. Le résultat de l'énigme et la proclamation des vainqueurs seront donnés le Dimanche.

Prochain rendez-vous

Rendez-vous  le troisième samedi du mois :  Le samedi 6 Juin

Enigme 114

Ce roman est l’oeuvre d’un écrivain allemand né en 1944. Son père, pasteur et professeur à l’université avait été relevé de ses fonctions par le régime nazi. L’écrivain parle au nom des enfants nés après la guerre et traite du sentiment de culpabilité de cette génération dont les parents ont été nazis ou complices du nazisme. Le livre partiellement autobiographique dont vous devez retrouver le titre a reçu plusieurs prix littéraires dans plusieurs pays dont la France et a été traduit dans 37 langues.

A propos des mouvements de 68 :

Il m’arrive de penser que le confrontation avec le passé nazi n’était pas la cause, mais seulement l’expression du conflit de générations qu’on sentait être le moteur du mouvement étudiant. Les aspirations des parents dont chaque génération doit se délivrer, se trouvaient tout simplement liquidées par le fait que ces parents, sous Le Troisième Reich ou au plus tard au lendemain de son effondrement, n’avaient pas été à la hauteur. Comment voulait-on qu’ils aient quelque chose à dire à leurs enfants, ces gens qui avaient commis les crimes nazis, ou les avait regardé commettre, ou avaient détourné les yeux?

..............................................

Je voulais à la fois comprendre et condamner le crime de H.... Mais il était trop horrible pour cela. Lorsque je tentais de le comprendre, j'avais le sentiment de ne plus le condamner comme il méritait effectivement de l'être. Lorsque je le condamnais comme il le méritait, il n'y avait plus de place pour la compréhension. Mais en même temps je voulais comprendre H..; ne pas la comprendre signifiait la trahir une fois de plus. Je ne m'en suis pas sorti. Je voulais assumer les deux, la compréhension et la condamnation. Mais les deux ensemble, cela n'allait pas.

Nous ne pourrons vous répondre ce samedi car nous partons à Montpellier assister à la Comédie du livre. Pour les 30 ans de cette manifestation littéraire les invités d'honneur sont, cette année,  des écrivains ibériques, espagnols, catalans, basques, portugais.

 

7 commentaires:

  1. Je crois avoir trouvé. Le titre n'est pas très éloigné de la manifestation de Montpellier dont vous parlez. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  2. Je passe, la littérature allemande contemporaine est vraiment inconnue pour moi...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Claudialucia, trouvé. J'avais beaucoup aimé le roman et le film. Bon samedi et bonne "comédie du livre".

    RépondreSupprimer
  4. Ni lu, ni vu, mais une petite recherche fort intéressante m'a mise sur la bonne voie (enfin je crois !).
    Je vous envie pour la comédie du livre !

    RépondreSupprimer
  5. Amusez-vous bien à Montpellier ! J'adore la littérature espagnole même si je n'en lis pas assez...

    RépondreSupprimer
  6. j'ai essayé à l'aveugle sur Google mais je ne suis pas convaincue d'avoir trouvé . de toute façon je n'ai pas lu ni vu le film en question. Bonne visite à Montpellier, ramenez moi des références portugaises je crois que ce sera notre prochaine destination Inch allah

    RépondreSupprimer
  7. C'est une lecture qui m'a marquée, j'ai trouvé tout de suite chez toi et c'est rare !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.