mercredi 14 octobre 2015

Guillaume Apollinaire : Le chat


Auguste Renoir

Ce poème, l'image du bonheur?

Le chat


Je souhaite dans ma maison
Une femme ayant sa raison
Un chat passant parmi les livres
Des amis en toute saison
Sans lesquels je ne peux pas vivre

Le bestiaire ou Cortège d'Orphée


Pour moi, il manquerait un enfant ...



Otto Van Veen : le peintre et sa famille (détail)

 

28 commentaires:

  1. Le chat, ami de la maison et compagnon des voisins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien! Tu me parais désabusée! Tu parles par expérience?

      Supprimer
  2. L'enfant ne faisait pas partie de ses projets dirait-on ... je me souviens l'avoir apprise en primaire cette poésie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'enfants chez Apollinaire? Non, je ne crois pas mais son bestiaire peut leur plaire.

      Supprimer
  3. Merci pour le rappel de ce poème, ClaudiaLucia
    Court et beau à la fois.
    Je ne connaissais pas ce tableau de Renoir et je l'adore ! Renoir est mon Peintre préféré.
    Quant aux petits enfants, ils ne sont pas toujours les amis des félins...
    Heureuse de te retrouver pour les jeudis poésie de Miss Aspho
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Renoir ton peintre préféré... J'en ai vu de splendides en Russie. Je viens te lire, je suis curieuse de connaître ton choix.

      Supprimer
  4. Je me souviens aussi de ce poème, lu ou appris à l'école. :)
    Qu'est ce qu'une ayant sa raison. Aujourd'hui cette phrase poétique me fait sourire. :)
    Amitiés poétiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me le suis demandée aussi! Est-ce un trait de misogynie, signifiant que les femmes peuvent être insupportables? Ou tout simplement - c'est ce que je crois- en lisant la suite, les livres et le chat, une femme calme, méditative, intellectuelle.

      Supprimer
  5. Un poème qui fait resurgir des souvenirs ! Pour moi il manque un chien et un enfant !!! ^-^Mais à chacun sa vision du "foyer" idéal non ? D'ailleurs, je pense qu'il a évolué quand je lis "une femme ayant sa raison", arrrgh, ça pique !!! Ou ça me démange, au choix ! :) Bises Claudia et contente de te retrouver pour ces jeudis pleins de surprises ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir ce que je pense de ce vers dans ma réponse à Brindille.. Après tout, si cela signifie ce que je crois, il a bien le droit de préférer une compagne qui ne soit pas une excitée n'aimant que les tourbillons mondains, ou une nunuche qui n'apprécie que les fanfreluches! Après tout, il recherche dans la femme les mêmes qualités que ce qu'il apprécie dans le chat.

      Supprimer
  6. Entièrement d'accord avec la présence du chat !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà je savais bien qu'en choisissant ce poème, je serai en phase avec certaines blogueuses!!

      Supprimer
  7. "Un chat passant parmi les livres"
    Je crois qu'on aime tous ça. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... et certains blogueurs! (Voir ma réponse ci-dessus!).. Le chat et bien sûr les livres, c'est essentiel!

      Supprimer
  8. Chats et livres sont une constante chez pas mal de blogueuses ! J'aime beaucoup Apollinaire et en particulier le bestiaire (et tout spécialement celui sur le dromadaire !)

    RépondreSupprimer
  9. oui, les chats et les livres semblent faire bon ménage dans la blogosphère .J'aime beaucoup le dromadaire aussi!

    RépondreSupprimer
  10. Chic! Les poemes revinrent! Et toujours avec de jolies illustrations ! Et les tiens? Quand nous les lirons nous?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Asphodèle a repris, c'est une bonne nouvelle!

      Supprimer
  11. Une bien belle page poétique Claudine.
    J’ai bien avancé sur « l’idée des chats » ayant eu une mauvaise expérience de nuit avec l’un d’entre eux, pourtant, enfant, nous en avions chez nous… dehors.
    Quant au poème, laissons le doute planer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH? une mauvaise expérience? Je suis curieuse de savoir ce qu'il a bien pu t'arriver! Moi j'ai eu quatre chats dans ma vie (dont une peu agréable), mais je n'en ai plus depuis que je suis en appartement.

      Supprimer
  12. J'aime beaucoup ce tableau de Renoir (le regard de la femme surtout) même si, je dois être une exception ici... les chats ne me passionnent pas!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une exception peut-être? Mais c'est qu' il n'y a que ceux qui les adorent qui se manifestent!

      Supprimer
  13. Le chat est un animal qui inspire tellement ! Ce caractère mystérieux, félin...quelque chose d'insaisissable!

    RépondreSupprimer
  14. Chez les sorcières c'est jamais sans nos chats à nous trois on en totalise 6 :) Joli choix donc ^^ *Marie*

    RépondreSupprimer
  15. Pas mal, en effet! Apollinaire a donc raison!

    RépondreSupprimer
  16. Les chats ont la sale manie de non pas passer parmi les livres mais de se coucher sur leurs page. On pourrait considérer ce poème comme une liste de désirs irréalisables ? Appolinaire comme beaucoup de poète devait se sentir très seul ?

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.