dimanche 17 janvier 2016

Nicolas Vanier : Loup.



Toujours dans la catégorie : je-veux-des-romans-faciles avec des aventures qui se déroulent dans des pays enneigés, aux conditions climatiques extrêmes, (surtout si je suis au coin de la cheminée!) j’ai choisi  le livre de  Nicolas Vanier intitulé : Loup. 

Répartition des peuples Evènes

Le récit transporte le lecteur en plein coeur de la Sibérie pour partager la vie d’un peuple nomade, les Evènes, éleveurs de rennes attachés à leurs traditions ancestrales. Pour eux, l’ennemi suprême, c’est le loup qui ravage leurs troupeaux. Aussi Sergueï, jeune Evène de 17 ans, est très fier de se voir confier la tâche de gardien des rennes, ce qui est un hommage à ses compétences et son sérieux.
Pourtant, contre toute attente, Sergueï va se sentir ému par une portée de louveteaux, se faire accepter par eux et devenir leur ami. Il sera alors chassé de sa tribu, séparé de sa fiancée, et vivra en solitaire dans la forêt où il affrontera l’hiver sibérien. Ceci jusqu’au jour où un hélicoptère arrive dans la forêt apportant des hommes qui n’ont aucun respect pour la nature : chasse aux trophées, destruction des troupeaux qui assuraient jusqu’alors la survie des peuples nomades, défrichement des forêts. Sergueï va se révolter. Parviendra-t-il à éloigner le danger qui menace son peuple et le pays qu’il aime?

Femmes Evènes au début du XX siècle

Un récit classique, bien mené, dont l’aspect le plus intéressant me paraît être la découverte des coutumes de ce peuple nomade, de sa mentalité et la description des moyens de survie dans un climat extrême. L’introduction d’un étranger perdu dans cet univers hostile, que Sergueï va prendre en charge et sauver, permet à Nicolas Vanier de dénoncer les prétentions de ces peuples qui se disent « civilisés » et les insuffisances de la technologie face à la nature!
La lutte contre le monde moderne et le combat écologique sont un peu trop simplistes et utopistes mais le lecteur ne boude pas son plaisir! Il est heureux de voir Sergueï et les siens triompher même l’on sait bien qui l’emportera à la longue quand il est question d’intérêts économiques!

Un roman écolo, agréable à lire, pour de jeunes ados qui, je pense, pourront se passionner pour l'histoire d'amitié avec les loups et pour l'histoire d'amour de Sergueï et sa fiancée venue d'un autre clan. Quant au film ( très écourté par rapport au roman) avec ses belles images, ses paysages enneigés, ses aurores boréales, ses bons sentiments et sa fin heureuse, il est idéal pour les enfants même tout jeunes comme ma petite fille Léonie. Elle a pris avec véhémence le parti des loups! Une bonne chose, elle ne réveillera plus ses parents avec des cauchemars peuplés par ces bestioles!

Sergueï et les louveteaux


Réponse à l'énigme n° 120 : 

le roman : Nicolas Vanier : Loup
Le film : Nicolas Vanier : Loup

Pas facile aujourd'hui ! Je sais bien que ce film n'est pas la tasse de thé de certains d'entre vous à commencer par Wens! Mais si vous avez des petits enfants, ne le boudez pas! Le dressage des loups est un exploit en soi!
Bravo à Aifelle, Aifelle, Asphodèle (qui trouvé le nom  de l’auteur) Dominique, Keisha , Florence Miriam, Sibylline, Syl.
je n'ai oublié personne?

17 commentaires:

  1. Mon quotidien parlait de l'auteur il y a très très peu (il a grandi dans mon coin) donc ça a vite fait tilt pour son nom. Pour le titre, tu as aidé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi tu as aidé avec ton wouhouhou!

      Supprimer
    2. J'avais envie de m'amuser (mais tu avais cité l'animal en commentaire, déjà)

      Supprimer
  2. Pas vu ni lu mais J ai joué avec Google et cela a marché. Vu d autres loups pour l homme mais à deux pattes dans le film d Amos Gita!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amis Gita! pas tout à fait le même style mais des loups effectivement!

      Supprimer
  3. J'ai tout de suite pensé à lui hier matin, j'avais vu un documentaire sur un de ses voyages en Sibérie. Mais je trouvais que le résumé que j'avais du livre ne collait pas tout-à-fait à ton billet. Il faut dire que j'ai seulement survolé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire que j'ai évité de raconter l'histoire.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Ce n'est pas le genre de film qu'aiment les cinéphiles qui participent à l'énigme, je crois!

      Supprimer
  5. Un bon moyen de sensibiliser les nouvelles générations... et les moins nouvelles par la même occasion ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Encore que pour les loups, je ne suis pas pour le repeuplement de nos campagnes! On a mis des siècles à les faire disparaître et savoir qu'ils vivent maintenant chez nous, ne me fait pas plaisir. Il n'y a que les écolos des villes qui peuvent penser qu'ils ne représentent pas une nuisance.

      Supprimer
  6. Je n'avais pas reconnu l'extrait. Je sais que c'est un auteur qui plaît à ma mère mais je ne suis pas particulièrement attiré ( ni par le film, ni par le livre...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les livres de Nicolas Vanier témoignent d'une bonne connaissance des milieux polaires, des ethnies, de la survie dans ces régions hostiles. C'est pourquoi j'aime bien. Quant au récit lui-même, du moins dans ce livre,je trouve qu'il s'adresse plutôt à des enfants. Mais cela n'a rien de péjoratif.
      Le film lui a un petit côté Walt Disney! Là, c'est péjoratif! Il est trop "gentil" mais la beauté des paysages vaut vraiment le coup et le travail avec les animaux au tournage (il y a une bonne dizaine de dresseurs) est assez remarquable. Les louveteaux sont tellement mignons que ma petite Léonie fond de tendresse.

      Supprimer
  7. Rhooo merci Claudia ! Je n'étais pas loin mais j'étais sûre que c'était Vannier ! ;) J'aime bien a priori mais il y avait eu des rumeurs sur la façon dont il traitait ses chiens qui m'avaient refroidie, vrai ou faux, je n'ai pas cherché plus loin non plus mais j'avais lu un article choquant... Après, avec les journalistes et certains articles sortis du contexte je me méfie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas les rumeurs... C'est étonnant! S'il prend la défense des loups, ce n'est pas pour maltraiter les chiens, tout de même!

      Supprimer
  8. Nicolas Vanier fait parti de mes grands souvenirs de lecture, pour le dépaysement, la neige, la nature et les loups... <3
    Bisous

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Claudialucia, avec un peu de retard, je confirme que je n'aurais pas trouvé. Aucun regret. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite. Votre message apparaîtra après validation.